CRÉDIT AGRICOLE S.A.

ACA
Cours en temps réel. Temps réel  - 26/09 17:35:08
8.856EUR -1.15%

Paris rebondit prudemment avant la Fed

03/05/2022 | 18:38

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a rebondi de 0,79% mardi, les investisseurs se montrant peu enclins à prendre des risques excessifs avant les annonces prévues mercredi de la Banque centrale américaine sur ses prochaines mesures de lutte contre l'inflation.

L'indice vedette CAC 40 a pris 50,57 points à 6.476,18 points. La veille, il avait reculé de 1,66% en raison de craintes sur la croissance mondiale.

La cote Parisienne s'est montrée plutôt indécise durant une séance qui a été l'occasion de "reprendre son souffle", après la chute des indices américains de vendredi et avant les annonces de la Réserve fédérale (Fed) mercredi soir, constate Gilles Guibout, responsable actions européennes chez Axa IM.

Alors que les Etats-Unis font face à une inflation au plus haut depuis 40 ans, la plupart des investisseurs prévoient une hausse des taux directeurs d'un demi-point de pourcentage pour les fixer entre 0,75% et 1%. Ce serait la première fois depuis plus de 20 ans que la Fed opèrerait un tour de vis de cette ampleur.

Le resserrement monétaire de la Réserve fédérale, dont la réunion a débuté mardi, ne va pas provoquer de correction majeure des marchés actions, selon Gilles Guibout.

La hausse des taux d'intérêt pèse en effet sur la valorisation des actions qui ne montent plus forcément "malgré des publications de résultats d'entreprises qui ont été bonnes dans l'ensemble", explique-t-il.

Concernant la santé des entreprises, les investisseurs se demandent désormais "s'il y aura des baisses de volume d'activité, étant donné que la demande des consommateurs diminue en raison des hausses de prix" et si des tensions sur les marges vont apparaître, anticipe Gilles Guibout.

La croissance économique montre des signes d'essoufflement un peu partout dans le monde en raison notamment de la guerre en Ukraine et des perturbations que provoquent les confinements en Chine.

BNP soutient les banques

Après une année 2021 record, la plus grande banque française a réalisé au premier trimestre un bénéfice net de 2,1 milliards d'euros, en hausse de 19,2% sur un an, porté par une "surperformance" de sa banque de financement et d'investissement.

Le groupe "a massivement battu" les attentes, avec un revenu net 53% au-dessus du consensus, ont souligné dans une note les analystes de Jefferies.

Le titre a progressé de 5,15% à 51,32 euros, deuxième hausse la plus forte du CAC 40. Société Générale (+3,15% à 23,41 euros) et Crédit Agricole (+2,62% à 10,48 euros), ont profité de cet élan.

Nouveaux projets pour Stellantis et Faurecia

Avec l'acquisition annoncée mardi de la société d'autopartage allemande Share Now, une coentreprise de Mercedez-Benz et BMW, Stellantis et sa filiale Free2Move s'implantent dans 14 nouvelles villes en Europe et confirment leur ambition de devenir l'un des leaders dans les nouvelles mobilités.

Le constructeur a gagné 2,92% à 12,98 euros, tandis que Renault est monté de 3,83% à 24,15 euros.

Toujours dans le secteur automobile, l'équipementier Faurecia (+2,09% à 21,04 euros) et le géant de l'eau et des déchets Veolia (+1,37% à 27,46 euros) ont annoncé une coopération pour développer l'utilisation du plastique recyclé à l'intérieur des voitures.

Acquisition chez Thales

Le groupe de défense et de technologies français Thales (+3,35% à 124,85 euros) a annoncé l'acquisition d'une société suisse spécialisée dans l'entraînement virtuel des forces armées terrestres, renforçant ainsi son pôle de formation à destination des militaires.

jvi/pan/cco

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur CRÉDIT AGRICOLE S.A.
22/09
21/09
16/09
16/09
16/09