ELIOR GROUP

ELIOR
Cours en temps réel. Temps réel  - 19/01 16:39:01
5.35EUR -4.46%

Elior tombe dans le rouge sur l'exercice 2019/2020, très affecté par le Covid-19

25/11/2020 | 08:28

Paris (awp/afp) - Le groupe de restauration collective Elior a annoncé mercredi une perte nette massive de 483 millions d'euros (523,8 millions de francs) sur son exercice 2019/2020 très affecté par la pandémie de Covid 19, en particulier dans la restauration d'entreprise, tant à l'international qu'en France.

Sur l'exercice 2018/2019 le groupe avait dégagé un bénéfice de 271 millions d'euros.

La crise sanitaire lui a coûté 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires, puisque ce dernier s'est élevé sur la période à 3,96 milliards d'euros contre 4,92 milliards en 2018-2019, soit un recul de 19,4%, précise un communiqué.

De leur côté les "grèves générales en France à la fin du premier trimestre" ont amputé l'activité de 11 millions d'euros et "l'interruption volontaire de contrats en Italie" ainsi que "la réduction du périmètre du contrat Tesco au Royaume-Uni", de 39 millions d'euros.

Elior, l'un des trois acteurs majeurs de la restauration collective en France avec son compatriote Sodexo et le britannique Compass, fournit des repas aux crèches, écoles, hôpitaux ou entreprises, et a vu comme eux, ses activités sévèrement affectées par l'épidémie de Covid-19.

L'exercice achevé fin septembre, a été marqué par "une crise globale sans précédent", et l'année 2020 s'est avérée "complexe pour le secteur de la restauration collective", a souligné Philippe Guillemot, directeur général du groupe, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Le chiffre d'affaires a reculé de 18,9% à l'international, à 2,18 milliards d'euros, avec un manque à gagner de 551 millions d'euros lié au Covid-19, et de 19,6% en France, à 1,77 milliard d'euros.

Le secteur de la restauration d'entreprise, où Elior va supprimer 1.888 postes en France, devrait rester affecté par le télétravail, qui sera "sans doute être encore significatif au premier semestre 2021", a affirmé M. Guillemot.

Son chiffre d'affaires y a chuté de -28,2% à 1,62 milliard d'euros, mais le quatrième trimestre -juillet à septembre- marque une amélioration, avec une baisse ramenée à 35% sur un an, à 344 millions d'euros, contre -62% au troisième trimestre, période où les restaurants d'entreprises avaient massivement fermé en raison du confinement lié au Covid-19.

Dans le pôle enseignement - où Elior fournit des cantines, de la maternelle au lycée - a vu son chiffre d'affaires reculer de -18,7% à 1,15 milliard d'euros, tandis que celui de la santé a mieux résisté: ses revenus se sont effrités de -4,4% à 1,19 milliard d'euros.

Aujourd'hui "deux segments sur trois, l'enseignement et la santé, sont quasiment revenus aux niveaux d'activité" d'avant la crise sanitaire, a commenté le directeur général d'Elior, et "sur les entreprises, ce sont les mesures de télétravail qui vont dicter le retour à un niveau de revenus proche de l'avant-Covid". Mais ce télétravail "ne va pas durer en 2022", a-t-il ajouté.

Le groupe, qui n'a "aucun problème de liquidités", a martelé M. Guillemot, disposait à fin septembre de 630 millions d'euros de trésorerie, contre 709 millions d'euros à fin juin.

afp/fr

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur ELIOR GROUP
14/01
12/01
12/01
07/01
05/01