ENGIE

ENGI
Cours en temps réel. Temps réel  - 12/08 17:36:35
12.9EUR +0.73%

Les flux de gaz vers la France depuis l'Allemagne sont interrompus après que la Russie a réduit ses approvisionnements

17/06/2022 | 15:03

Les flux de gaz de l'Allemagne vers la France sont interrompus depuis le 15 juin après ce que les responsables allemands ont décrit vendredi comme la décision politiquement motivée de la Russie de réduire les fournitures à l'Union européenne.

Les dirigeants européens n'ont pas mâché leurs mots pour accuser la Russie d'avoir réduit les livraisons de gaz par son gazoduc Nord Stream 1, en représailles présumées aux sanctions économiques imposées en raison de la guerre en Ukraine. Le Kremlin nie que les coupures soient préméditées.

L'opérateur français de gazoducs GRTgaz a déclaré dans un communiqué que les flux de gaz de l'Allemagne vers la France étaient interrompus depuis mercredi, appelant à la vigilance pour l'hiver à venir et au remplissage des stockages de gaz nationaux.

"Depuis le 15 juin, GRTgaz a constaté un arrêt du flux physique entre la France et l'Allemagne. Ce flux était de l'ordre de 60 GWh/j au début de l'année 2022, soit seulement 10% de la capacité du point d'interconnexion", est-il précisé.

Un porte-parole du ministère allemand de l'économie a déclaré que cet arrêt était une "conséquence logique" de la réduction des approvisionnements russes, ajoutant que la sécurité des approvisionnements en gaz en Allemagne restait stable et que les stockages de gaz étaient toujours remplis.

Un porte-parole du gouvernement a déclaré que le chancelier Olaf Scholz partageait l'opinion selon laquelle la réduction des flux était motivée par des raisons politiques, un jour après que le Premier ministre italien Mario Draghi ait accusé le Kremlin de mentir sur les problèmes techniques affectant les livraisons.

Malgré l'arrêt, GRTgaz a déclaré qu'il ne voyait aucun risque d'approvisionnement en gaz pour la France cet été, car la baisse des flux entrants en provenance d'Allemagne est compensée par une hausse des importations en provenance d'Espagne et une augmentation des capacités des terminaux méthaniers.

Les stocks stratégiques de gaz de la France sont remplis à 56 % en ce moment, a ajouté le gestionnaire de réseau, précisant que ce chiffre est supérieur aux 50 % habituels à ce moment de l'année.

Le vice-premier ministre russe a déclaré qu'un déficit de gaz sur le marché européen et la maintenance des turbines à gaz sur le gazoduc Nord Stream 1 pourraient expliquer l'arrêt des livraisons à la France.

Afin de faire face à toute urgence en matière d'approvisionnement en gaz, la réglementation française actuelle exige que les expéditeurs aient un taux de remplissage de 85 % au 1er novembre, a déclaré GRTgaz, une unité du principal fournisseur de gaz français Engie.

Un porte-parole d'Engie a déclaré vendredi qu'il n'avait aucun commentaire supplémentaire à faire. En début de semaine, la société a déclaré à Reuters qu'elle avait remarqué une réduction des livraisons mais qu'aucun de ses clients n'avait été affecté.

Cette situation intervient dans un contexte de tension de l'approvisionnement en électricité, alors que la production nucléaire française a été confrontée à une réduction de l'approvisionnement en raison de l'arrêt d'une série de réacteurs suite à la détection de corrosion sous contrainte et de retards de maintenance liés à la crise COVID-19. [POWER/FR]

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur ENGIE
08/08
05/08
04/08
03/08
02/08