FIAT CHRYSLER AUTOMO

0OBV
Cours en clôture. Cours en clôture  - 19/01
13.96EUR +8.26%

Le marché automobile français n'a pas rebondi en 2021

01/01/2022 | 10:48

PARIS (awp/afp) - Le marché automobile français est resté stable en 2021 par rapport à 2020, mais il est en baisse de 25,1% par rapport à 2019 avant la pandémie, selon des chiffres bruts de la Plateforme automobile (PFA) publiés samedi.

Si le début de l'année 2021 avait été meilleur que le début 2020, paralysé par la pandémie de Covid-19, les chiffres de ventes sont à nouveau faibles depuis le mois de juin. Les chiffres de décembre sont encore mauvais avec une chute des immatriculations de voitures particulières neuves de 15,1% sur un an et de 25,1% par rapport à 2019.

"Le niveau catastrophique des ventes de voitures neuves en 2020 laissait espérer un fort rebond en 2021. Mais à la crise sanitaire s'est ajoutée la pénurie de semi-conducteurs, qui a entraîné une baisse importante de la production, et les immatriculations n'affichent au final qu'une hausse dérisoire de 0,5%" sur l'année, a commenté le cabinet AAAdata.

Stellantis, fruit de la fusion de PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel) et de FCA (Fiat, Jeep, Alfa Romeo...), reste à la première place sur l'ensemble de 2021 avec 33,8% du marché des véhicules particuliers --périmètre excluant les utilitaires--, mais le groupe a perdu 1,5 point de part de marché avec des immatriculations en baisse de 3,7% en un an.

Son rival le groupe Renault, en pleine transition vers une stratégie davantage basée sur les marges unitaires que sur les volumes, a vu ceux-ci baisser de 4,1% par rapport à 2020, avec 23,9% du marché français (-1,1 point). Les immatriculations de la marque roumaine Dacia ont progressé de 28,8%, tandis que celles de Renault ont plongé de 14,5%.

Peugeot (Stellantis) est d'ailleurs passé devant la marque au losange, et la 208 II a été la voiture la plus vendue en France l'an dernier.

Le premier groupe étranger, Volkswagen, a vu ses immatriculations progresser de 7,9% en 2021. La part de marché du géant allemand atteint 13,3% (+0,9 point).

Au total, 1.659.008 voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de France l'an dernier, contre 1.650.118 en 2020 et 2.214.279 en 2019.

On ne compte plus que 21,1% de véhicules diesel parmi les voitures neuves (un chiffre en baisse de 9,5 points en un an), tandis que la part des hybrides est montée à 25,8% (+11 points) et celle des véhicules électriques à 9,8% (+3,1 points).

Les berlines sont passées sous les 50% du marché (-1 point à 49%), tandis que les SUV et tout-terrain ont progressé à 43% (+4 points).

Le marché de l'occasion est a contrario en plein essor, avec 6,016 millions de véhicules qui ont changé de main en 2021 (+8%), selon AAAdata.

liu/pn/dch

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES N.V.
14/05
10/05
05/05
05/05
03/05