FILAE S.A.

ALFIL
Temps réel Euronext Paris - 09:55 12/11/2021
20.75 EUR -.--%

Filae SA : maintien de la cotation et lancement d’une offre de tests ADN ?

27/05/2021 | 14:11

Lors de l’AG des actionnaires de Filae qui s’est tenue à huis-clos vendredi 21 mai, la cession à MyHeritage de l’activité de généalogie filae.com a été approuvée. Et de nouvelles perspectives dévoilées sur un marché connexe de la généalogie : le test ADN. Retrouvez ici le lien vers l'AG en vidéo

Alors que Trudaine Participations et sa maison mère Geneanet (initiatieurs d’une OPA moins disante et à la tête de 45,2 % des droits de vote exerçable de Filae) s’y opposaient, c’est une large majorité (53,5% des votes) des actionnaires qui a approuvé la cession de l’essentiel des activités de Filae, son portail de généalogie.

Que va-t-il se passer maintenant ?

A moins que Trudaine-Geneanet accepte finalement l’OPA à 20€ (dernier cours 19.6€) de MyHeritage sur les titres Filae (ce qui représenterait tout de même un revenu exceptionnel de plus de 14,2 millions au bénéfice de Trudaine-Geneanet), la cession des actifs de Filae à MyHeritage devrait aboutir d’ici la fin de l’année 2021. A cette occasion, la société pourrait distribuer à ses actionnaires jusqu'à 16,45 euros de dividendes par action.  

Que restera-il aux actionnaires d’un titre qui devrait, toutes choses égales par ailleurs, détenir une action cotant autour de 3€ post versement de ce super dividende ? Une fois la plus-value de cession de filae.com réglée, la coquille cotée serait loin d’être vide : il restera environ un million d’euros au service d’un projet passionnant sur lequel Filae était resté discret et qui a été dévoilé ces derniers mois compte tenu du contexte. La société a ouvert une filiale en Estonie en avril 2020 afin de commercialiser sur le marché européen des tests et des analyses génétiques, une activité interdite en France. Filae a déjà investi plus d’un million d’euros dans cette activité qui lui permettrait de développer une activité de tests ADN à destination du grand public, ce que font déjà de grands acteurs anglosaxons comme 23andme qui va prochainement entrer en Bourse par le biais d’une fusion avec VG Acquisition Corp, une SPAC filiale de Virgin Group. Cette opération valorise 3,5 milliards de dollars la startup californienne.  

Judicieusement baptisée Origenes Europe, cette société établie en Estonie (membre de l’Union européenne) pourra plus aisément qu’en France commercialiser des tests ADN au grand public tout en assurant la conformité des traitements au RGPD (règlement général sur la protection des données). Dans les 12 mois suivant le lancement commercial, imminent, ce ne sont pas moins de 3 à 4 M€ de CA qui pourraient être réalisés par cette activité. D’après une étude réalisée par Maia Research, le marché européen des tests ADN pourrait dépasser les 850M$ d’ici 2026, moyennant une croissance annuelle de l’ordre de 20%. 

Lors de l’AG, Toussaint Roze, PDG de Filae a également précisé, en réponse aux questions écrites de Trudaine, qu’il resterait à la tête d’une équipe de 5 personnes, dont 2 en Estonie, développant Origenes et poursuivant les travaux de R&D notamment en matière de génie génétique et que Filae fournira des services à MyHeritage dans le cadre de l’intégration de filae.com. 

Finalement, Filae, après avoir cédé le portail NotreFamille.com, Cadeaux.com et bientôt Filae.com, n’a peut-être pas dit son dernier mot en Bourse. 

© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur FILAE SA
02/08
2021
2021
2021
2021