FORTUM OYJ

FORTUM
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 05/07 21:49:17
13.303EUR -2.33%

La société finlandaise Fennovoima met fin à ses plans pour une centrale nucléaire de construction russe

02/05/2022 | 16:20

Le consortium dirigé par la Finlande, Fennovoima, a déclaré lundi qu'il avait mis fin à un contrat avec l'entreprise publique russe Rosatom pour la construction d'une centrale nucléaire en Finlande, invoquant des retards et des risques accrus dus à la guerre en Ukraine.

Cette annonce met fin à des mois d'incertitude concernant la centrale prévue dans le cap finlandais de Hanhikivi, un projet qui a été marqué par des blocages et des querelles politiques.

Fennovoima a déclaré avoir mis fin au contrat en raison des "retards importants et de l'incapacité de RAOS Project à livrer le projet", en référence à la filiale finlandaise de Rosatom.

"La guerre en Ukraine a aggravé les risques pour le projet. RAOS n'a été en mesure d'atténuer aucun des risques", ajoute le communiqué, sans donner plus de détails.

Raos Project a refusé de faire des commentaires et Rosatom lui-même n'a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires par e-mail.

La centrale prévue à Hanhikivi a été mise en service par Fennovoima, un consortium dans lequel les parties prenantes finlandaises, dont Outokumpu, Fortum et SSAB, possèdent deux tiers. La filiale de Rosatom, RAOS Voima, détient le reste.

L'avenir de la centrale nucléaire n'était pas clair depuis que l'attaque de la Russie contre l'Ukraine en février a obligé le gouvernement finlandais à repenser le projet. Le permis de construire définitif devait être accordé d'ici la fin 2022.

Depuis l'offensive, que la Russie qualifie d'"opération militaire spéciale", le ministre finlandais des Affaires économiques, Mika Lintila, a déclaré à plusieurs reprises qu'il serait désormais "absolument impossible" pour le gouvernement d'accorder le permis.

"La décision de Fennovoima est claire. Il y a lieu d'être satisfait de la décision des propriétaires. Il aurait été pratiquement impossible de poursuivre le projet", a écrit Lintila sur Twitter lundi après l'annonce de Fennovoima.

La Finlande partage une frontière de 1 300 km (810 miles) avec la Russie. Le conflit a poussé la Finlande et la Suède voisine au bord de la demande d'adhésion à l'OTAN.

La direction de Fennovoima a déclaré qu'il était trop tôt pour spéculer sur ce qui pourrait se passer ensuite et si elle chercherait un autre partenaire pour achever la centrale électrique.

"Je pense que l'énergie nucléaire sera nécessaire à l'avenir également, mais ce n'est que mon opinion personnelle", a déclaré aux journalistes Esa Harmala, président du conseil d'administration de Fennovoima.

Fennovoima a également déclaré qu'il n'était pas encore possible de dire ce qu'il adviendrait de la participation de Rosatom dans Fennovoima.

Le coût de l'installation prévue a été initialement fixé à 7,5 milliards d'euros (7,89 milliards de dollars) et M. Harmala a déclaré que le consortium avait déjà dépensé 600 à 700 millions d'euros pour l'installation.

Il n'a donné aucune estimation des dépréciations ultérieures pour les propriétaires de Fennovoima.

Fennovoima a déclaré que sa coopération avec le projet RAOS prendrait fin avec effet immédiat.

(1 $ = 0,9504 euros)

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur FORTUM OYJ
17:35
05:23
04/07
04/07
04/07