GENEURO SA

GNRO
Temps réel Euronext Paris - 17:28 30/11/2022
1.650 EUR -2.37%

GeNeuro SA annonce que deux études sur la SLA publiées dans Annals of Neurology démontrent le rôle neurotoxique de la protéine d'enveloppe du rétrovirus endogène humain et la raison d'être d'une thérapie ciblée avec un anticorps spécifique

30/08/2022 | 18:06

GeNeuro a annoncé la publication conjointe dans la revue scientifique de référence "Annals of Neurology" des résultats de la collaboration entre GeNeuro et le National Institute of Neurological Disorders and Stroke (NINDS). Le NINDS fait partie des National Institutes of Health (NIH) des États-Unis. Les deux publications décrivent le nouveau mécanisme pathogène de HERV-K dans la SLA sporadique et confirment le bien-fondé de la pertinence thérapeutique de l'anticorps de GeNeuro pour neutraliser cette protéine neurotoxique.

Annals of Neurology est un journal officiel de l'American Neurological Association. Les publications en ligne et leur version papier dans le dernier numéro du journal (HERV-K envelope in spinal fluid of Amyotrophic Lateral Sclerosis is toxic - Steiner et al, & Antibody response to HML-2 may be protective in Amyotrophic Lateral Sclerosis - Garcia-Montojo et al. - Annals of Neurology) présentent des données précliniques montrant que la protéine d'enveloppe HERV-K/HML-2 (HERV-K ENV) est présente dans le liquide céphalo-rachidien (LCR) de patients sporadiques atteints de SLA, qu'elle entraîne des lésions et la mort des cellules neuronales et qu'elle cible un récepteur cellulaire désormais identifié.

Les études montrent également que les propriétés neurotoxiques de la protéine HERV-K ENV provenant du LCR des patients atteints de SLA sont neutralisées par l'anticorps anti-HERV-K ENV de GeNeuro et que, chez les patients atteints de SLA sporadique, des niveaux plus élevés d'auto-anticorps ciblant la protéine HERV-K ENV sont associés à une survie plus longue. Comme mentionné précédemment, le programme de développement préclinique de GeNeuro a confirmé la capacité de détecter HERV-K ENV chez les patients atteints de SLA sporadique et a permis à son anticorps anti-HERV-K ENV d'être humanisé et prêt à entrer dans la production GMP. Les résultats publiés ouvrent maintenant la voie à la médecine de précision avec une approche clinique basée sur les biomarqueurs, en administrant l'anticorps neutralisant de GeNeuro uniquement aux patients atteints de SLA sporadique qui sont positifs à la protéine HERV-K ENV.

La sclérose latérale amyotrophique (SLA), souvent appelée maladie de Lou Gehrig, est une maladie neurodégénérative à progression rapide caractérisée par la destruction des motoneurones entraînant une paralysie musculaire progressive. Environ 90 % des cas de SLA surviennent chez des patients sans antécédents familiaux de la maladie : ces cas sont connus sous le nom de SLA sporadique, et surviennent de manière aléatoire. Chez les 10 % de patients restants, la maladie affecte plusieurs personnes de la même famille avec une cause génétique héréditaire et est appelée SLA familiale.

La SLA touche environ 50 000 patients dans le monde, avec environ 10 000 nouveaux patients par an aux États-Unis et en Europe.

© S&P Capital IQ 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur GENEURO SA
16/11
16/11
28/10
28/10
25/10