GENEURO SA

GNRO
Cours en temps réel. Temps réel  - 23/09 16:43:09
2.11EUR -0.94%

GeNeuro SA annonce que l'essai de phase 2 ProTEct-MS confirme l'innocuité de doses plus élevées de Temelimab et le potentiel synergique pour traiter la neurodégénérescence en plus du traitement anti-inflammatoire dans la sclérose en plaques.

21/03/2022 | 07:30
GeNeuro a annoncé que les premiers résultats de l'étude ProTEct-MS confirment l'excellent profil de sécurité et la tolérabilité de doses plus élevées de temelimab, jusqu'à 54mg/kg, utilisées en association avec le rituximab, un médicament anti-CD20 très efficace, répondant ainsi au critère principal de l'étude ProTEct-MS. Cette étude, réalisée au centre universitaire spécialisé du Karolinska Institutet&#14146 à Stockholm sous la direction du professeur Fredrik Piehl, a recruté 41 patients atteints de sclérose en plaques (SEP) traités par rituximab et chez qui l'invalidité s'aggravait en l'absence de poussées. Le résultat primaire de l'étude était une évaluation de la sécurité. Le médicament a été bien toléré : il n'y a eu aucun arrêt de traitement, aucun événement indésirable grave ou sévère lié au traitement, et aucune différence dans les résultats globaux de sécurité clinique ou de laboratoire. Les données d'efficacité (mesures secondaires et exploratoires) ont démontré que le temelimab, qui avait été utilisé en monothérapie dans des essais précédents, a montré des tendances bénéfiques sur les paramètres clés de la neurodégénérescence mesurés par IRM. Ces bénéfices ont été observés dans une population de patients déjà traités depuis au moins un an avec le rituximab, un médicament anti-neuro-inflammatoire très efficace. Bien que la petite taille de l'étude ait empêché la démonstration statistique des effets du traitement, les analyses ont montré un impact favorable du temelimab dans la préservation de l'anatomie néocorticale et de l'intégrité de la myéline. Les tailles d'effet étaient d'une ampleur comparable à celles observées précédemment dans les essais CHANGE-MS et ANGEL-MS. Le traitement combiné de temelimab et de rituximab a protégé la perte d'épaisseur corticale de plus de 50 % par rapport au rituximab seul. De plus, l'intégrité du tissu cortical, mesurée par la saturation du transfert de magnétisation, a été améliorée avec le temelimab, reflétant potentiellement une remyélinisation.
© S&P Capital IQ 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur GENEURO SA
31/08
30/08
20/07
13/07
21/06