GROUPE BRUXELLES LAM

GBLB
Temps réel Euronext Bruxelles - 17:35 01/12/2022
77.96 EUR +1.75%

Les actions européennes rebondissent après avoir atteint leur plus bas niveau en plus d'un an après les remarques de Powell

22/06/2022 | 11:06
Les actions européennes ont rebondi de leurs plus bas niveaux de la séance mercredi après que le président de la Réserve fédérale Jerome Powell ait déclaré que la banque centrale américaine est "fermement engagée" à faire baisser l'inflation.

Wall street a effacé ses pertes pour devenir positive après les remarques lors d'une audition devant la commission bancaire du Sénat américain, tandis que le STOXX 600 paneuropéen a clôturé en baisse de 0,7 %, après avoir chuté de 1,8 % à son plus bas niveau depuis janvier 2021.

Les analystes ont déclaré que les marchés ont pris courage de l'absence de surprises dans les commentaires.

"Nous assistons à une réaction qui s'apparente à quelque chose du genre : un médicament qui a mauvais goût est normalement celui qui vous fait aller mieux le plus vite", a déclaré Stuart Cole, stratège macro senior chez Equiti Capital.

"Une inflation galopante est tout aussi dommageable pour les valorisations des actions qu'une éventuelle récession. L'histoire de croissance négative que les commentaires de Powell impliquent est tempérée par un sentiment de soulagement que les autorités prennent la menace de l'inflation au sérieux."

Les marchés boursiers ont été malmenés la semaine dernière, les craintes de récession s'étant intensifiées après que la Fed a relevé son taux d'intérêt directeur de trois quarts de point de pourcentage et en a annoncé d'autres. La Banque d'Angleterre a également relevé ses taux et la Banque centrale européenne devrait entamer son cycle de hausse le mois prochain.

Les données de mercredi ont montré que la flambée des prix des denrées alimentaires a poussé l'inflation des prix à la consommation britanniques à un nouveau record en 40 ans de 9,1 % le mois dernier, soulignant la gravité de la crise du coût de la vie. L'indice britannique FTSE 100 a baissé de 0,9 %.

Les valeurs matérielles ont pesé le plus lourd, les prix du minerai de fer et du cuivre ayant chuté en raison des inquiétudes concernant l'offre et la croissance de la Chine. Les valeurs pétrolières et gazières ont glissé de 3,3 %, les prix du brut ayant baissé suite au plan du président américain Joe Biden visant à réduire les coûts du carburant pour les conducteurs.

Les gains des secteurs défensifs tels que l'immobilier, l'alimentation et les boissons et les soins de santé ont permis de limiter les pertes.

La combinaison de l'inflation galopante, du resserrement des politiques monétaires, de la guerre en Ukraine et du ralentissement de l'économie chinoise a fait chuter le STOXX 600 d'environ 18 % par rapport à son record de clôture historique atteint en janvier.

Le DAX allemand a baissé de 1,1 %, BASF ayant chuté de 5,8 % après que le PDG du groupe chimique allemand a déclaré que l'entreprise devrait faire face à un ralentissement considérable au début du second semestre de l'année.

Les entreprises sidérurgiques européennes telles qu'ArcelorMittal, Voestalpine et Salzgitter ont chuté de 13,1 % et 11,1 % après que JPMorgan a dégradé les titres, affirmant que les prix de l'acier n'ont pas encore atteint leur niveau plancher.

La société norvégienne Mowi a chuté de 7,3 % après que le Groupe Bruxelles Lambert (GBL) a vendu une participation de 3,5 % dans le plus grand pisciculteur du monde. (Reportage de Sruthi Shankar à Bengaluru ; Rédaction de Shailesh Kuber, Uttaresh.V et David Gregorio)

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur GROUPE BRUXELLES LAMBERT SA
28/11
22/11
22/11
22/11
22/11