HERMÈS INTERNATIONAL

RMS
Cours en temps réel. Temps réel  - 15/10 17:35:00
1289.5EUR +0.31%

Paris en pause

07/09/2021 | 09:51

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris était stable (-0,01%) mardi, prudente malgré la publication de chiffres solides sur les économies chinoise et allemande.

A 09H30, l'indice vedette CAC 40 perdait 0,77 point à 6.742,73 points. Lundi, il avait rebondi de 0,80%, tiré par le secteur du luxe.

Les marchés digèrent ce mardi plusieurs indicateurs. Tout d'abord, la production industrielle est repartie à la hausse en Allemagne en juillet, après trois mois d'affilée de baisse, malgré les pénuries de matériaux qui freinent toujours le secteur.

"Toutefois, ces bons chiffres s'expliquent essentiellement par des commandes majeures (essentiellement dans le secteur de la construction navale), très volatiles au mois par mois", décrypte Christian Parisot, analyste pour Aurel BGC.

"Si l'on retranche ces dernières, les nouvelles commandes reculent de 0,2% sur le mois. Il est donc difficile de conclure, à la vue de cet indicateur, que l'industrie allemande ne souffre pas du ralentissement de l'activité manufacturière mondiale", poursuit-il.

En Chine, les exportations ont connu une accélération surprise an août (+25,6% sur un an), le rythme de progression le plus rapide depuis février et bien meilleur qu'espéré, puisque les économistes s'attendaient à un ralentissement.

De l'autre côté de la balance commerciale, les importations ont également nettement progressé en août, de 33,1% sur un an, une dynamique plus rapide qu'en juillet (+28,1%) et également meilleure que les prévisions d'analystes.

Au Japon, la consommation des ménages a légèrement augmenté de 0,7% en juillet sur un an, montrant cependant une prudence accrue alors que des mesures sanitaires étaient rétablies au Japon face à la progression de la pandémie.

Le seul indicateur restant à l'agenda est l'enquête ZEW sur le moral des investisseurs allemands en septembre.

Le luxe au beau fixe

Déjà bien orientées lundi, les valeurs du luxe poursuivaient leur progression ce mardi après la publication d'une accélération des importations en Chine, un chiffre encourageant concernant la consommation dans le pays, principal marché du secteur.

Kering prenait 1,44% à 704,30 euros, LVMH 1,08% à 655,70 euros et Hermès 0,70% à 1.286,50 euros.

ArcelorMittal en tête du tableau

Le prix de l'aluminium s'envole depuis vendredi et atteint des sommets plus vus depuis dix ans, sur fond de coup d'État en Guinée, grand producteur de bauxite qui est un composant clé dans la production d'aluminium.

Dans ce contexte, ArcelorMittal se hissait en tête du CAC 40 et prenait 2,16% à 29,11 euros, tandis qu'Aperam montait de 2,25% à 51,74 euros.

Départs chez Carrefour

Carrefour (-0,13% à 15,80 euros) a annoncé la démission de son conseil d'administration d'Alexandre Arnault, fils du patron de LVMH qui a récemment annoncé vendre ses participations dans le groupe de distribution alimentaire, et de Nicolas Bazire, remplacé par le président du directoire de Publicis Arthur Sadoun.

La filiale d'Engie attire

Après avoir reçu des offres de reprise, le géant français de l'énergie a fait part lundi du "grand intérêt du marché" pour sa filiale Equans, spécialisée dans les services multi-techniques, dont il souhaite se séparer. Le titre Engie lâchait cependant 0,71% à 11,97 euros.

jvi/kd/spi

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur HERMÈS INTERNATIONAL
15/10
13/10
11/10
11/10
08/10