LONDON STOCK EXCHANG

LSE
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 05/03 14:43:52
8342GBX -12.08%

Londres pénalisée par la fermeté de la livre

15/12/2020 | 17:57

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,28% mardi, plombée par le cours des multinationales qui souffrent de la fermeté de la ligne sur fond d'espoirs quant à un accord commercial entre Londres et Bruxelles.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 18,51 points à 6.513,32 points.

Même si le Premier ministre Boris Johnson reste pessimiste sur l'issue des négociations commerciales, "de nombreux analystes considèrent qu'un accord pourrait bien survenir d'ici la fin de la semaine", souligne Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Les investisseurs ont repris espoir après la décision dimanche du Royaume-Uni et de l'UE de poursuivre les discussions à l'approche de la fin de la période de transition le 1er janvier.

"La situation n'a pas encore été résolue mais il semble que les choses aillent dans le bon sens", note David Madden, analyste chez CMC Markets.

La livre sterling, qui avait déjà progressé la veille, était encore en nette hausse mardi, signe de l'optimisme du marché.

Cette fermeté de la devise a toutefois pénalisé le marché boursier, puisqu'elle constitue une mauvaise nouvelle pour les multinationales qui font commerce dans d'autres monnaies.

LES MULTINATIONALES BAISSENT. La hausse de la livre amenuise la valeur des résultats réalisés à l'étranger dans d'autres devises. Le fabricant de spiritueux Diageo a perdu 1,84% à 2.939,00 pence et le groupe de produits d'hygiène et de santé Reckitt Benckiser 2,08% à 6.408,00 pence.

JD SPORTS GRIMPE (+3,04% à 814,60 pence). La chaîne d'articles de sport rachète la chaîne américaine Shoe Palace pour 325 millions de dollars, une opération bien accueillie par le marché qui y voit un signe de résilience de l'enseigne à l'heure où beaucoup de ses concurrents luttent pour leur survie.

BARCLAYS EN HAUSSE (+1,64% à 144,70 pence). La banque ne souffrait pas d'une amende de 26 millions de livres infligée par le régulateur financier britannique en raison de défaillances dans la manière dont l'établissement a traité des clients qui avaient souscrit il y a quelques années des crédits à la consommation.

jbo/etr

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur LONDON STOCK EXCHANGE PLC
14:36
13:46
11:43
11:35
10:05