LVMH MOËT HENNESSY -

MC
Cours en temps réel. Temps réel  - 18/09 17:35:29
413.85EUR -1.46%

Le patron de Tiffany redit son attachement au rachat par LVMH

09/06/2020 | 14:57

New York (awp/afp) - Le patron du joaillier américain Tiffany Alessandro Bogliolo a redit mardi son attachement au rachat par le géant français du luxe LVMH, lors de la présentation des résultats de son premier trimestre fiscal, qui malgré une perte valident, selon lui, sa stratégie.

"Je suis certain que le meilleur reste à venir pour Tiffany et je suis très impatient de faire ce voyage avec LVMH à notre côté", a déclaré M. Bogliolo selon un communiqué de l'emblématique maison.

Selon Women's Wear Daily, LVMH s'interroge sur la dette de Tiffany et la nécessité ou non de finaliser le mariage dans les termes actuels.

LVMH a confirmé avoir réuni un conseil d'administration sur le sujet, mais des sources bancaires ont indiqué à l'AFP la semaine dernière que le rachat était toujours en bonne voie.

Le groupe français avait offert 135 dollars par titre Tiffany ou 16,2 milliards de dollars. L'action Tiffany a clôturé autour 122 dollars lundi et s'échangeait en hausse de 0,8% mardi après la publication des résultats lors de transactions électroniques précédant la séance officielle.

Tiffany, qui a souffert de la fermeture de nombre de ses magasins à cause des mesures de confinement prises pour combattre la pandémie de Covid-19 a enregistré une perte nette de 65 millions de dollars entre février et avril, contre un bénéfice de 125 millions de dollars un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a chuté de 44% à 556 millions de dollars à périmètre comparable, a indiqué l'entreprise.

Au 30 avril, 70% des 324 magasins du groupe étaient encore fermés.

Les analystes s'attendaient pourtant à ce que le joaillier dégage un petit profit pour un chiffre d'affaires de 700 millions.

M. Bogliolo s'est toutefois félicité de la stratégie de vente en ligne --renforcée l'année dernière-- qui a permis de compenser en partie la chute des ventes: elles ont augmenté de 23%.

Il a aussi salué la priorité donnée à la Chine continentale, frappée par le virus en début d'année mais où les affaires ont vite repris avec une hausse de 30% des ventes en avril par rapport au même mois de 2019.

Sur l'ensemble du trimestre, les ventes à périmètre comparable ont chuté de 42% dans la région Asie-Pacifique, où 85% des magasins sont désormais rouverts partiellement ou totalement.

Elles ont aussi reculé de 44% dans la région Amérique, de 42% au Japon, et de 40% en Europe.

Les ventes de bijoux de fiançailles ont plongé de 49%, soit un peu plus que les ventes de bijoux de collections du joaillier (-44%) et de bijoux de créateurs (-39%).

Le patron du joaillier a toutefois mis en avant le succès de la nouvelle collection Tiffany T1, qui propose une nouvelle version du motif emblématique de la marque en forme de la lettre T en or rose ou en or avec des diamants, saluant un "début excellent avec des ventes cumulées à la fin du mois de mai qui ont atteint nos prévisions malgré la fermeture de nombreux magasins dans le monde".

Tiffany a aussi indiqué avoir restructuré ses lignes de crédit renouvelables ainsi que de la dette, "par précaution" et pour se donner plus de souplesse et de marges de manoeuvre.

Le directeur financier Mark Erceg a assuré que ces modifications n'étaient pas contraires à l'accord avec LVMH.

afp/rp

© AWP 2020
Copier lien
Toute l'actualité sur LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE
19/09
18/09
18/09
18/09
18/09