MANITOU GROUP

MTU
Cours en temps réel. Temps réel  - 18/08 17:35:11
18.2EUR -0.22%

Manitou Group : La demande reste très soutenue et nos prix sont révisés

23/06/2022 | 16:50

Secrétaire général et CFO

Renouvellement du mandat de Michel Denis en tant que Directeur général, carnet de commandes record, lancements de produits, investissements massifs, inauguration d’usine mais également inflation et pénurie, autant d’opportunités que de risques que Manitou Group a exposé lors de l’Assemblée Générale qui s’est tenue ce 16 juin lors de laquelle nous avons pu nous entretenir en particulier avec Hervé Rochet, en charge des finances du Groupe.

Hervé Rochet, sentez-vous les besoins de vos clients fléchir alors que les incertitudes s’accumulent ?

" A ce stade, nous constatons un peu partout dans le monde des taux d’utilisation record des machines, des stocks extrêmement bas chez les concessionnaires et un carnet de commande qui continue de s’étoffer ces derniers mois pour dépasser les 3,2 milliards, soit environ 1,5x notre chiffre d’affaires attendu en 2022. Si les choses devaient ralentir, il est peu probable que toutes les zones géographiques soient synchronisées et nous pouvons compter sur la solidité de certains débouchés comme l’agriculture ou les grands projets d’infrastructure aux Etats-Unis pour amortir le choc. Globalement, Manitou Group est leader ou challenger sur des marchés en croissance auxquels nos équipes apportent les bonnes solutions. Ces fondamentaux solides sont la meilleure garantie de notre succès sur le long terme." 

Carnet de commande Manitou
Evolution du carnet de commandes de Manitou Group (source : société)

La marge opérationnelle du groupe a chuté au 2e semestre 2021. Dans quelle condition de profitabilité allez-vous pouvoir honorer votre carnet de commandes compte tenu des conditions d’approvisionnement inflationnistes ? 

" Au-delà de l’effet de base défavorable au 2e semestre compte tenu d’une base de coût anormalement basse au 2e semestre 2020, nous avons été touchés par les poussées inflationnistes depuis septembre 2021. Compte tenu de l’aggravation des conditions d’approvisionnement début 2022 avec le conflit en Ukraine, nous avons été contraints de revoir nos conditions de prix. Sur les commandes passées, certains prix ont été renégociés, et sur les nouvelles commandes, les prix ne sont plus systématiquement garantis. Tous les acteurs ont dû passer par ces dispositifs inédits compte tenu de la violence du phénomène inflationniste. A court terme, la pression sur les marges continuera de se ressentir le temps que les hausses de prix fassent leur effet. La poursuite de l’accalmie sur les cours de l’acier pourrait profiter aux marges sur la seconde partie de l’année. Au-delà de ces phénomènes à court terme sur lesquels nous manquons de visibilité pour nous engager sur un objectif de marge annuelle, nous sommes confiants dans notre capacité à dégager nos objectifs stratégiques soit au moins 8% de marge opérationnelle courante en 2025 sur la base d’un chiffre d’affaires attendu à 2,5 milliards d’euros. L’amélioration de la profitabilité viendra du levier opérationnel lié aux volumes supplémentaires et à la montée en valeur ajoutée, ainsi que de l’amélioration de la productivité et la communalisation des pièces entre nos grandes gammes de produits. "

marches manitou
Une présence sur 3 marchés (source : société)

Allez-vous privilégier les investissements en croissance interne ou externe ? 

"Les objectifs de notre plan 2025 n’incluent pas d’éventuelles croissances externes. En effet, bien que désendetté et en veille permanente, Manitou Group n’a pas à ce jour de cible significative ou transformante en vue. Ce qui ne nous empêchera pas de réaliser de petites acquisitions comme nous l’avons fait récemment. L’investissement interne constitue la priorité et nous avons prévu d’investir 460M€ sur 5 ans. Deux axes d’investissement se distinguent : nos usines d’équipements compacts en Amérique du Nord (40% du marché mondial, 17% du CA groupe) et la production en France. Le plan d’investissement de 70 M€ aux États-Unis porte sur un accroissement capacitaire des usines et un renforcement de la R&D avec des gains de productivités importants attendus afin de se rapprocher rapidement des standards de profitabilité du groupe. En France, nous venons d’inaugurer notre nouvelle usine de nacelles à Candé, un investissement de 26 M€ qui avait été stoppée en 2020 à cause de la crise sanitaire. Par ailleurs, 80 M€ sont investis dans la modernisation de nos sites de production en France afin de leur donner la capacité de mieux répondre à la croissance de la demande et de les faire passer dans l’industrie 4.0. "

positionnement de manitou
Parc de location de Manitou Group (source : société)

Manitou Group est très engagé et bien noté dans le domaine de la RSE. De quelle réalisation et de quelle ambition êtes-vous particulièrement fiers dans ce domaine ? 

" Parmi les réalisations, je pense à la mesure de la consommation des machines et de leur coût horaire d’utilisation. Cela fait déjà bientôt 10 ans que nous notre site manitou.com éclaire nos clients sur la consommation de nos machines et celles des concurrents, certification UTAC à l’appui. En termes d’ambition RSE, le lancement de notre trajectoire carbone 2030 avec pour objectif de réduire de 46% nos propres émissions de carbone et de diminuer de 34% celles liées à l’utilisation de nos machines nous place en bonne position sur nos marchés." 

Trajectoire carbone manitou
Trajectoire bas-carbone de Manitou Group d'ici 2030 (source : société)
L'Auteur est actionnaire de la société
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur MANITOU GROUP
29/07
27/07
27/07
27/07
20/07