MEYER BURGER TECHNOL

MBTN
Cours en différé. Temps Différé  - 29/11 17:31:52
0.4486CHF -3.44%

Les actionnaires de Meyer-Burger adoptent tous les points à l'ordre du jour

02/05/2019 | 17:00

Thoune (awp) - En dépit de certaines critiques, les actionnaires de Meyer Burger, réunis jeudi en assemblée générale, ont donné leur feu vert à l'ensemble des propositions du conseil d'administration. Les propriétaires du fabricant bernois de machines destinées à l'industrie photovoltaïque ont notamment élu un nouveau président, en la personne de Remo Lütolf.

Actuel président de Ruag et ancien responsable chez ABB, M. Lütolf succède à Alexandre Vogel, lequel a dirigé sa dernière assemblée générale de Meyer Burger. Les actionnaires du groupe de Thoune ont élu M. Lütolf pour un mandat d'un an à une majorité de plus de 94% des voix représentées. Ils en ont fait de même pour Hans-Michael Hauser, Franz Richter et Andreas Herzog.

A l'image du président sortant, Alexander Vogel, deux autres membres du conseil d'administration avaient renoncé à solliciter un nouveau mandat, à savoir Wanda Eriksen-Grundbacher et Michael Splinter. L'organe de surveillance ne compte désormais plus que quatre membres, contre six jusqu'alors.

Représentant de la société Elysium Capital, laquelle revendique une participation de 0,6% dans l'entreprise de l'Oberland bernois, Urs Fähndrich a échoué dans sa tentative d'intégrer le conseil d'administration. Ce dernier n'a recueilli que 27% des voix représentées.

Pour mémoire, Elysium avait exigé avant l'assemblée générale que Meyer Burger révèle l'identité de l'administrateur ayant acquis une partie des actions qui avaient été cédées par Oxford dans le cadre de la prise de participation du groupe bernois dans cette dernière. Elysium avait déposé une plainte pénale contre le conseil d'administration en tant qu'organe collectif, le soupçonnant de gestion déloyale et/ou de corruption.

La société critique la façon dont Meyer Burger a acquis une participation dans Oxford PV y voyant une dilution pour les anciens actionnaires. Selon une annonce de participation de Meyer Burger, un haut dirigeant de l'entreprise n'exerçant pas de fonctions exécutives avait acquis des titres de la société le 28 mars pour un montant de 422'760 francs.

Lors de l'assemblée, M. Vogel a révélé avoir acquis des titres émis lors de la transaction avec Oxford PV (OPV) et rapidement revendus par ce dernier. "La participation dans Oxford PV et la collaboration qui en découle est décisive pour Meyer Burger", a défendu M. Vogel. "Nous avons pu acquérir une importante participation à une valeur attrayante".

Rejetant les critiques portant sur la transaction, M. Vogel a ajouté qu'OPV avait déjà mené des discussions quant à un financement supplémentaire et que celles-ci se trouvaient à un niveau avancé. "Seule une transaction en actions permettait de réaliser cette opération", une augmentation de capital n'étant pas réalisable pour une question de temps. "Le capital autorisé est précisément prévu pour ce genre de transactions", a noté le président sortant.

La procédure visant à réserver les titres Meyer Burger d'OPV ayant été placés à quelques actionnaires est habituelle et a été menée conformément à la réglementation, a dit M. Vogel, relevant avoir figuré au rang des investisseurs approchés. "J'ai souscrit une offre d'achat à un prix élevé, un montant différent de celui fixé par la banque", a poursuivi M. Vogel.

yr/ys/vj/rp

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur MEYER BURGER TECHNOLOGY AG
04/11
04/11
18/10
18/10
18/10