NETFLIX, INC.

NFLX
Cours en différé. Temps Différé  - 26/11 19:00:01
665.64USD +1.12%

Netflix : À la rencontre de Taka, de “Flip a Coin -ONE OK ROCK Documentary-” →

21/10/2021 | 19:34

ONE OK ROCK est un groupe de rock japonais salué par la critique dans le monde entier. Créée en 2005, la formation a sorti son premier titre deux ans plus tard, et a depuis su s'imposer au Japon comme à l'étranger, en cosignant notamment Renegades avec Ed Sheeran et en composant les génériques de tous les films en prises de vue réelles de la franchise Kenshin. L'an dernier, durant la pandémie, le groupe a donné son premier concert en ligne, "ONE OK ROCK 2020: Field of Wonder", diffusé en direct par la plateforme de streaming Stadium avec la participation d'au 5G LIVE.

Le documentaire qui sort à présent, Flip a Coin -ONE OK ROCK Documentary-, est l'occasion de découvrir les coulisses de cet événement live en ligne et de suivre les musiciens au fil des trois mois de préparatifs qui l'ont précédé, de leurs répétitions en studio à leur quotidien. À l'approche du lancement de ce long-métrage, prévu pour le 21 octobre, nous nous sommes entretenus avec Taka, leader du groupe qui prépare actuellement son prochain album à Los Angeles.

Pourquoi avez-vous eu envie de tourner ce documentaire ?

Habituellement, on se contente de composer des morceaux et de les jouer sur scène. Mais on s'est dit qu'il manquait quelque chose, et qu'un documentaire était la seule façon d'y remédier. Je pense que nos fans comprennent qui l'on est et ce que l'on veut exprimer, mais jusqu'à présent, ils n'avaient jamais pu voir ce qu'il se passait en coulisses. J'avais vraiment envie d'immortaliser la période qui s'étend du début de la pandémie jusqu'à notre premier concert live en ligne, et la date de sortie d'un tel document était secondaire.

En regardant votre documentaire, on se demande presque comment vous avez pu vous dévoiler à ce point. On assiste à vos répétitions en studio, on suit vos réunions concernant la réalisation et on en apprend beaucoup sur la production de vos chansons ainsi que vos concerts. On découvre même comment les membres du groupe ont occupé leur temps libre pendant la pandémie.

On collabore depuis longtemps avec le réalisateur, Naoto Amazutsumi. On s'est donc sentis très à l'aise devant son objectif.

Ce long-métrage montre comment tous les membres de ONE OK ROCK ont vécu l'année dernière. C'est très réaliste. Cela m'a fait penser à ma propre vie à cette période.

Je crois que, pendant la pandémie, tout le monde, aux quatre coins du globe, a éprouvé la même chose pour la première fois. On a dû mettre nos vies en suspens et renoncer à une multitude de choses, et donc traverser des moments difficiles. Toutefois, à travers ce documentaire, nous avons voulu montrer que nous étions tournés vers l'avenir et prêts à aller de l'avant dès que possible, tout en conservant une trace de cette période unique. On s'est posé des questions existentielles : Quel est le sens, et quelle est la valeur de la vie ? Pourquoi poursuivons-nous nos rêves ? On voulait se souvenir de ce qu'on avait ressenti à ce moment-là, et inciter chacun à faire de même.

J'ai très envie de regarder votre concert live en ligne et d'écouter votre nouveau titre, "Wonder". Dans le documentaire, vous vous accordez tous à dire que vous espérez ne jamais avoir à refaire d'événement en ligne [rires]. Avec le recul, comment percevez-vous ce projet ?

J'espère vraiment ne jamais avoir à le refaire [rires] ! Transmettre des émotions positives et fortes au public face à soi est la meilleure des sensations pour un musicien comme moi. Je suis têtu et j'ai l'esprit de compétition, mais j'ai la chance d'être né dans ce monde et de pouvoir aider les autres grâce à mes paroles, alors pourquoi ne pas leur montrer cette facette importante de ma personnalité? Si notre message permet à d'autres personnes de profiter de la vie et de se sentir mieux, ce sera ma plus grande fierté. C'est ce sentiment de responsabilité qui nous a poussés à faire un concert live en ligne.

L'une des scènes du documentaire que j'ai trouvé les plus frappantes, c'est lorsque Ryota [le bassiste] avoue qu'il n'aurait jamais pensé organiser ce genre d'événement un jour, et que vous lui répondez que c'est justement pour cela qu'il faut le faire. Ce moment résume parfaitement l'esprit "ONE OK ROCK".

J'ai conscience de la chance que j'ai. Les membres de notre groupe ont des personnalités et des mentalités très différentes, uniques. Pour atteindre ensemble un objectif, il faut que nous soyons tous animés par une même force. C'est heureusement le cas, et nous avons donc réussi à travailler main dans la main, dans des conditions complètement inédites, pour faire de cet événement un succès. Tout le monde ne peut pas collaborer de cette façon, mais si j'en suis capable, vous l'êtes sûrement aussi.

Le documentaire va sortir en même temps dans le monde entier. Que pensez-vous du fait qu'il soit diffusé sur Netflix ?

J'adore Netflix, et je regarde beaucoup de films et de séries sur cette plateforme. C'est génial de savoir que des spectateurs de différents pays vont pouvoir découvrir notre documentaire en même temps. On a beaucoup de chance.

C'est également une belle opportunité pour mieux faire connaître ONE OK ROCK en dehors du Japon, n'est-ce pas ?

Tout à fait. Nous avons du mal à estimer notre niveau de popularité à travers le monde, mais l'on sent que quelque chose se passe. Si ce documentaire peut permettre à des gens de découvrir ONE OK ROCK et d'en apprendre plus sur nous, c'est bien sûr une bonne chose pour l'avenir du groupe.

Le COVID-19 continue d'avoir un impact sur nos vies, et j'ai trouvé vos propos, à la fin du film, très émouvants. Comment envisagez-vous l'avenir de ONE OK ROCK ?

À 33 ans, la seule chose dont je sois sûr, c'est que lorsque l'on traverse des moments difficiles, on a d'abord besoin de blâmer l'autre. Ensuite, on peut passer à l'étape suivante, et aller de l'avant.

Je ne devrais peut-être pas dire ça, mais il faut conserver la soif de vivre que la pandémie a impulsée. On doit en profiter pour oser poursuivre nos rêves et nous aider les uns les autres. Si on laisse passer cette chance, qui sait si elle se représentera. Nous devons nous battre pour ce en quoi nous croyons, jusqu'à ce qu'une nouvelle génération nous dise : "Vous n'êtes plus cools, place aux jeunes !" En attendant, continuons de donner notre maximum.

Le documentaire Netflix Flip a Coin -ONE OK ROCK Documentary- est désormais disponible en streaming, seulement sur Netflix.

Disclaimer

Netflix Inc. published this content on 21 October 2021 and is solely responsible for the information contained therein. Distributed by Public, unedited and unaltered, on 21 October 2021 17:33:05 UTC.

© Publicnow 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur NETFLIX, INC.
00:42
26/11
23/11
23/11
23/11