SHELL PLC

SHEL
Temps Différé London Stock Exchange - 17:35:02 03/02/2023
2414.00 GBX +3.27%

Les investisseurs particuliers russes demandent à VTB de les dédommager pour leurs pertes à l'étranger

22/07/2022 | 20:07

Quelques dizaines d'investisseurs particuliers russes ont remis vendredi une lettre à la deuxième plus grande banque du pays, VTB, demandant une compensation pour les pertes subies sur leurs investissements étrangers après l'imposition de sanctions occidentales au début de l'année.

Dans la lettre, ils déclarent que VTB - l'une des premières entités russes sanctionnées après que Moscou a envoyé des troupes en Ukraine le 24 février - a fermé trop rapidement ses opérations pour les investisseurs particuliers et les a ainsi privés de la possibilité de vendre leurs actifs désormais gelés.

Ils ont déclaré que la VTB a bloqué la vente d'actions étrangères aux clients de détail le 3 mars, 13 jours avant qu'Euroclear, l'une des deux grandes chambres de compensation occidentales, ne suspende ses opérations avec son homologue russe, le National Settlement Depository, le 16 mars.

La lettre, vue par Reuters, demande à VTB de rembourser aux investisseurs particuliers de SPB Exchange, la principale plate-forme de négociation des actions étrangères en Russie, la valeur de leurs avoirs au 3 mars et indique qu'ils engageront une action en justice si la banque publique refuse. Elle n'a pas dit combien d'argent les investisseurs particuliers réclamaient.

VTB a refusé de commenter lorsqu'elle a été contactée par Reuters.

Reuters n'a pas pu confirmer de manière indépendante que VTB avait interrompu la négociation des actions pour les clients particuliers le 3 mars. Le National Settlement Depository a publié un avis sur son site Web le 17 mars indiquant qu'Euroclear avait suspendu ses opérations avec lui.

Les États-Unis ont imposé des sanctions de blocage complet à la VTB, qui représente un cinquième des actifs bancaires russes, le jour où Moscou a entamé ce qu'il appelle une opération militaire spéciale en Ukraine, rompant les liens de la banque avec ses homologues occidentaux.

Selon la VTB, elle détenait environ 2,6 trillions de roubles (47 milliards de dollars) d'actifs d'investisseurs particuliers l'année dernière.

La banque centrale de Russie affirme que les sanctions ont empêché quelque 5 millions de Russes d'accéder aux actions qu'ils possèdent dans des sociétés étrangères, pour une valeur totale de plus de 320 milliards de roubles.

Igor Deryabin, un Moscovite de 25 ans, et sa femme Darya, faisaient partie des personnes qui protestaient vendredi au siège de VTB dans le quartier financier de Moscou.

"Nous achetions les actions les plus sûres en espérant une augmentation du prix et des dividendes", a déclaré Igor à Reuters. "Nous voulions nous constituer un plus gros capital pour des achats plus importants, pour acheter un appartement".

Il a déclaré que sa famille avait perdu l'accès à des actions d'une valeur de plus d'un million de roubles dans deux douzaines de sociétés étrangères, dont IBM et Shell. Le salaire mensuel moyen en Russie est de 67 000 roubles.

Le couple faisait partie des plus de 450 000 personnes qui, selon VTB, utilisaient son application pour gérer leurs avoirs en actions.

L'intérêt pour les investissements boursiers a explosé en Russie pendant les blocages dus au coronavirus il y a deux ans. L'année dernière, 17 millions de Russes - environ une personne sur cinq - détenaient près de 8000 milliards de roubles sur des comptes de courtage, selon la banque centrale.

Moscou a riposté aux sanctions occidentales en bloquant l'accès des investisseurs étrangers aux titres russes, y compris les actions et les obligations en roubles, mettant fin à des années pendant lesquelles l'argent avait afflué sur le marché boursier et dans l'économie de la Russie.

(1 $ = 55,3750 roubles)

© Zonebourse avec Reuters 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur SHELL PLC
03/02
03/02
03/02
03/02
03/02