SKANDINAVISKA ENSKIL

SEB A
Cours en différé. Temps Différé  - 26/11 17:29:46
128.85SEK -6.73%

Nordea commence à racheter des actions alors que la reprise stimule les banques nordiques

21/10/2021 | 09:51
La finlandaise Nordea et la suédoise Swedbank ont annoncé jeudi des bénéfices en hausse pour le troisième trimestre, les banques de la région s'étant fortement remises de l'impact de la pandémie et ayant transféré leur capital excédentaire aux actionnaires.

Aidées par le déploiement des vaccins, les banques nordiques, comme leurs homologues européennes, ont bénéficié d'une hausse de l'activité des entreprises et des consommateurs, tandis qu'une surabondance de fusions et d'acquisitions (M&A) et d'introductions en bourse (IPO) a permis de faire de bonnes affaires pour les banques d'investissement.

Après les résultats supérieurs aux prévisions des banques suédoises SEB et Handelsbanken cette semaine, le plus grand créancier de la région, Nordea, a vu son bénéfice d'exploitation trimestriel passer à 1,27 milliard d'euros (1,48 milliard de dollars), contre 1,09 milliard il y a un an, conformément aux attentes du marché.

"Nous sommes entrés dans une nouvelle phase de redressement après la pandémie et, en tant que banque, nous l'avons fait en position de force", a déclaré Frank Vang-Jensen, directeur général de Nordea, dans un communiqué.

Pendant ce temps, Swedbank, la plus ancienne banque de détail de Suède, a déclaré que son bénéfice net avait augmenté à 5,50 milliards de couronnes, contre 5,26 milliards un an plus tôt, dépassant les attentes des analystes qui tablaient sur 5,10 milliards selon un sondage Refinitiv.

"Le trimestre a été caractérisé par un retour progressif à la nouvelle normalité", a déclaré aux journalistes le PDG de Swedbank, Jens Henriksson. "Nous constatons une forte reprise, notamment en Suède".

Pour couronner la ribambelle de résultats bancaires, la plus grande banque norvégienne, DNB, a annoncé ses meilleurs résultats du troisième trimestre et a déclaré qu'elle allait désormais verser un dividende pour 2020.

Andreas Hakansson, analyste bancaire chez Danske Bank, a déclaré que le bénéfice de Nordea était conforme aux attentes mais légèrement inférieur sur des lignes de revenus importantes telles que les revenus d'intérêts nets et les revenus de commissions.

"Donc, de ce point de vue, il est peut-être un peu plus faible que les attentes", a-t-il dit. "Swedbank a dépassé les attentes sur certaines des lignes importantes et je pense que l'action sera négociée à la hausse sur ce point."

Les inquiétudes liées à l'alourdissement des dettes dues à la pandémie se sont rapidement apaisées pour les banques, tandis que les régulateurs financiers ont assoupli les restrictions temporaires sur les versements aux actionnaires, contribuant ainsi à la forte progression des actions du secteur.

En plus d'un dividende de 0,72 euro versé en octobre, Nordea a déclaré qu'elle distribuerait son capital excédentaire aux actionnaires en commençant à racheter ses propres actions à partir du 22 octobre au plus tôt.

Nordea a également déclaré qu'elle prévoyait de demander l'approbation de la Banque centrale européenne pour un autre programme de rachat au début de 2022.

Ses rivaux nordiques ont également augmenté leurs versements, SEB ayant dévoilé un nouveau dividende et le début des rachats d'actions plus tôt cette semaine.

Une incertitude persistante pour certaines des banques de la région reste leurs efforts pour limiter les coûts.

En juillet, Nordea a relevé ses prévisions de coûts pour 2021 à environ 4,6 milliards d'euros, après avoir précédemment déclaré qu'elles seraient inférieures à ce chiffre, en raison de l'acquisition de Nordea Finance Equipment et d'une augmentation des rémunérations du personnel due à une forte performance au cours du trimestre.

Le créancier basé à Helsinki a maintenu ses prévisions de coûts jeudi, tout comme Swedbank, qui est également accablée par des dépenses juridiques élevées découlant d'enquêtes sur le blanchiment d'argent dans ses activités baltes ces dernières années.

(1 $ = 0,8581 euros) (Reportage d'Essi Lehto ; rédaction de Niklas Pollard ; édition de Stephen Coates et Edmund Blair)

© Zonebourse avec Reuters 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SKANDINAVISKA ENSKILDA BANKEN AB
15/11
12/11
08/11
02/11
21/10