THE SWATCH GROUP AG

UHR
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 19/05 13:04:47
232.3CHF -2.60%

Niveau inédit pour les exportations horlogères en 2021

27/01/2022 | 17:57

Zurich (awp) - Poursuivant leur progression en décembre, les exportations horlogères suisses ont atteint un niveau record l'an dernier. Les livraisons se sont hissées à 22,3 milliards de francs, 31,2% de plus qu'en 2020. Au regard de 2019, année précédant la pandémie de coronavirus, elles ont crû de 2,7% et de 0,2% par rapport à 2014, le meilleur exercice enregistré jusqu'alors.

Après avoir renoué courant septembre avec les niveaux présentés avant la pandémie, la branche, portée par une bonne performance durant le dernier trimestre 2021, a pu enregistrer son meilleur résultat annuel, explique jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH). Sur le seul mois de décembre, les livraisons ont atteint 1,91 milliard francs, 11,2% de plus que douze mois auparavant.

Au regard du mois correspondant de 2019, année de référence de la faîtière établie à Bienne, la croissance s'est inscrite en décembre à 8,5%, après une hausse de 8,6% le mois précédent. Novembre 2021 avait affiché un résultat mensuel historique, le meilleur depuis octobre 2014, les exportations ayant alors culminé à 2,17 milliards.

La performance mensuelle a été portée par les montres en métaux précieux et en acier. Les volumes sont en revanche restés nettement inférieurs à ceux de 2019, ceux-ci ayant fléchi de 230'000 pièces. Sur l'ensemble de l'année, le recul a atteint 4,9 millions de garde-temps (-23,8% par rapport à 2019), pour un total de 15,7 millions d'unités.

Le luxe a la cote

Les montres valant moins de 500 francs (prix export) ont vu leur prix diminuer de l'ordre de 26% par rapport à décembre 2019. Pour celles entre 500 et 3'000 francs, la légère contraction du nombre de pièces n'a pas empêché la valeur de croître sensiblement (+6,3%). Les garde-temps de plus de 3000 francs ont une nouvelle fois affiché la plus vive expansion, leur valeur bondissant de 14,8%.

Ventilés selon les marchés, les envois vers les Etats-Unis, premier marché des montres suisses, se sont envolés l'an passé de plus de moitié (+54,9%) à 3,08 milliards de francs. Par rapport à 2019, la progression s'est fixée à 27,8%. Pour le seul mois de décembre, les livraisons outre-Atlantique ont bondi de 47,8% sur un an et de 44,2% sur deux ans à 276,6 millions.

Les livraisons vers la Chine ont augmenté en 2021 de 23,9% à 2,97 milliards de francs, ralentissant par rapport aux 48,8% atteints en 2019. En décembre, elles ont toutefois chuté de près d'un quart (-24,8%) en un an à 230,5 millions, un montant en hausse de 9,1% par rapport au mois correspondant de 2019.

Troisième marché de l'horlogerie helvétique, Hong Kong a certes présenté l'an dernier une hausse de 25,7%, à 2,13 milliards de francs, un niveau toutefois inférieur de plus d'un cinquième (-20,7%) à celui affiché en 2019. En décembre, les exportations vers la cité du Sud-Est asiatique ont certes marqué une timide reprise (+4,5% sur un an), tout en demeurant en net retrait par rapport à 2019 (-15,5%).

Parmi les dix premiers marchés pour les montres suisses, la France a aussi présenté une très forte expansion (+42,8% à 953,9 millions de francs), devant Singapour (+36,5% à 1,28 milliard), l'Italie (+32,3% à 859,6 millions) et les Emirats arabes unis (+31,2% à 995,5 millions). Mais par rapport à 2019, seuls ces derniers, Singapour, la Chine et les Etats-Unis ont enregistré une hausse.

Instabilité

La performance record de 2021 n'a ainsi reposé que sur quelques débouchés, indiquant qu'en Asie, comme en Europe et en Amérique, l'évolution du marché n'est pas encore stabilisée, observe la FH.

Dans son commentaire, l'analyste de la ZKB Patrik Schwendimann fait part d'une évolution globalement neutre des exportations horlogères en décembre, laquelle a confirmé la tendance des mois précédents. Les chiffres parlent plutôt en faveur de Richemont par rapport au concurrent biennois Swatch Group, les marques du géant genevois du luxe étant établies dans les segments de prix les plus élevées.

Les actions des deux géants du luxe suisses n'ont pas profité de cette progression: l'action Richemont a terminé en baisse de 1,2% à 131,40 francs dans un SMI en hausse de 0,65% et la porteur Swatch a cédfé 1,9% à 280,40 francs, dans un SLI en hausse de 0,40%.

vj/fr

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur THE SWATCH GROUP AG
18/05
16/05
16/05
16/05
12/05