TOTALENERGIES SE

TTE
Temps réel Euronext Paris - 17:35 06/12/2022
57.72 EUR -0.07%

Grève et pannes dans le secteur des produits raffinés en France

27/09/2022 | 13:36
Le secteur français des produits raffinés est mis à rude épreuve en raison d'une grève des salaires et de travaux de maintenance non planifiés qui ont entraîné l'arrêt de plus de 40 % de sa capacité de raffinage.

Les pannes surviennent à un moment où l'Europe cherche à réduire sa dépendance au carburant russe.

Voici les compagnies pétrolières et les sites touchés par les actions de grève et les pannes.

EXXON MOBIL

Les syndicats français CGT et Force ouvrière ont appelé à la grève le 20 septembre suite aux négociations salariales avec Exxon Mobil liées à la hausse de l'inflation en Europe.

La grève s'est poursuivie le 27 septembre, les discussions salariales étant toujours en cours, a déclaré à Reuters un porte-parole d'Exxon Mobil.

"Cette situation malheureuse peut avoir un impact sur nos clients, entrepreneurs, fournisseurs et employés, et affecte la réputation internationale des activités d'Exxon Mobil en France", a déclaré le porte-parole.

PORT JEROME-GRAVENCHON

Exxon a commencé à fermer progressivement la raffinerie de pétrole de Port Jerome-Gravenchon, d'une capacité de 240 000 barils par jour (bpj), le 20 septembre, ce qui s'est achevé le week-end du 24 septembre.

SITE PÉTROCHIMIQUE NOTRE DAME DE GRAVENCHON

Exxon a commencé à fermer le site pétrochimique de NGD le 20 septembre en raison d'un mouvement de grève et a terminé la fermeture le week-end du 24 septembre.

FOS-SUR-MER

La grève s'est étendue à la raffinerie d'Exxon à Fos-Sur-Mer (235 000 bpj) le 21 septembre, entraînant une fermeture progressive de l'usine, qui s'est achevée le week-end du 24 septembre.

TERMINAUX

Les travailleurs du dépôt d'Exxon à Toulouse ont rejoint la grève le 22 septembre, mais Exxon a déclaré le 27 septembre que les opérations dans ses terminaux n'ont pas été affectées.

TOTALENERGIES

Le syndicat français CGT a entamé une grève de trois jours sur les salaires le 27 septembre sur toutes les plates-formes de TotalEnergies, à l'exception de la raffinerie de Donges (230 000 bpj).

"En prévision de la grève, TotalEnergies a pris les mesures logistiques nécessaires pour pouvoir approvisionner normalement son réseau de stations-service et ses clients", a déclaré un porte-parole de TotalEnergies.

RAFINERIES

Aucun produit ne sort de la raffinerie de pétrole de TotalEnergies de Gonfreville (240 000 bpj), de la raffinerie de pétrole de Feyzin (119 000 bpj) et de la bioraffinerie de La Mede, a déclaré Thierry Defresne, délégué syndical CGT.

DEPOTS

Le transport de produits depuis les dépôts de stockage de carburants de la Côte d'Opale, près de Dunkerque, est également arrêté, a déclaré le délégué syndical CGT Thierry Defresne.

RAFFINERIE DE FEYZIN

La raffinerie de pétrole de TotalEnergies à Feyzin, dans le sud de la France, d'une capacité de 119 000 barils par jour (bpj), a été mise hors service le 16 septembre après une fuite au niveau de l'unité de craquage catalytique fluide.

La raffinerie devrait rester fermée pendant 4 à 6 semaines à partir de cette date, a déclaré Thierry Defresne, délégué syndical CGT. (Reportage de Rowena Edwards ; Rédaction d'Alexander Smith)

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur TOTALENERGIES SE
19:37
18:26
18:11
17:16
13:55