TWET CENT

Pas de cours disponible
--EUR 0.00%

Coronavirus: la Maison Blanche et le Congrès en quête d'accord pour sauver

22/03/2020 | 17:44

l'économie

WASHINGTON (awp/afp) - Les négociations s'accéléraient entre la Maison Blanche et le Congrès avant un premier vote de procédure, dimanche, sur un gigantesque plan de relance économique pour les Etats-Unis, qui prévoyaient aussi de débloquer 4.000 milliards de liquidités pour aider les entreprises à survivre aux ravages du nouveau coronavirus.

Hôpitaux de campagne montés en urgence par l'armée, mesures de quarantaine... La crise augmentait aux Etats-Unis, à mesure que la pandémie progressait, avec plus de 27.000 cas détectés et plus de 340 décès.

"Je ne peux pas être plus clair. Si le président n'agit pas, des personnes qui auraient pu vivre vont mourir", a lancé dimanche le maire démocrate de New York Bill de Blasio, en réclamant des respirateurs pour les malades.

"C'est pourquoi nous avons besoin d'une mobilisation à grande échelle de l'armée et que le Congrès agisse comme si nous étions sur la voie de la prochaine Grande dépression".

Plus d'un tiers des Américains étaient sujets à un degré différent de confinement, notamment dans les trois plus grandes villes du pays: New-York, Los Angeles et Chicago.

Après déjà deux jours d'âpres tractations, le secrétaire américain au Trésor Steve Mnuchin s'est rendu sur la colline du Capitole pour y rencontrer les chefs démocrates et républicains du Congrès américain et mettre, espérait-il, les dernières touches à un plan d'aide économique qui pourrait à lui seul atteindre 1.800 milliards de dollars.

Objectif: soutenir une économie mise, soudainement, pratiquement à l'arrêt par la pandémie de Covid-19.

Un premier vote de procédure est prévu à 15H00 (19H00 GMT) au Sénat sur ce plan d'aide. Il permettra de constater si démocrates et républicains sont bien décidés à travailler de concert pour enrayer la crise économique et sanitaire.

Le vote final sur le plan d'aide est prévu lundi matin au Sénat.

Le texte devra ensuite être approuvé par la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, avant de pouvoir être promulgué par le président républicain. D'où l'importance pour toutes les parties de parvenir dès maintenant à un consensus.

"Nous sommes impatients de boucler (les négociations) aujourd'hui", a déclaré Steve Mnuchin sur la chaîne Fox dimanche.

"J'espère que (le plan) sera adopté lundi parce que nous avons besoin de cet argent maintenant", a-t-il souligné.

En parallèle, il a révélé qu'une autre composante majeure de l'énorme effort pour soutenir l'économie américaine serait "un ensemble de mesures prises avec la Banque centrale pour avoir jusqu'à 4.000 milliards de dollars en soutien à l'économie", sous la forme de prêts aux entreprises.

4.000 milliards de dollars représentent environ un cinquième de la richesse annuelle produite par l'économie américaine.

Aides pour les hôpitaux

Des secteurs entiers étaient paralysés aux Etats-Unis par les effets de l'épidémie de Covid-19, comme les compagnies aériennes ou encore tout le secteur de la croisière, mais aussi l'hôtellerie et une bonne partie de l'industrie des loisirs, alors que des dizaines de millions d'Américains étaient confinés chez eux.

Le Congrès américain prévoit aussi des aides aux entreprises dans son plan d'aide. Selon M. Mnuchin, la moitié des employés américains sont concernés par le texte en cours de négociations.

"Cela permettra aux petites entreprises de garder leurs employés et de s'assurer qu'elles seront prêtes à redémarrer quand l'économie rouvrira", a déclaré le secrétaire au Trésor.

Le grand argentier a aussi précisé que, d'après les mesures négociées au Congrès, les ménages américains toucheront des aides directes, à hauteur de quelque 1.000 dollars par adulte et 500 par enfant.

Il a aussi indiqué qu'à tout cela devait s'ajouter plus d'une centaine de milliards de dollars pour les hôpitaux, qui risquent de rapidement se trouver débordés par l'épidémie.

Face à l'urgence sanitaire, les parlementaires sont déjà parvenus à s'accorder sur un vaste plan d'aide sociale de 100 milliards de dollars, promulgué par Donald Trump mercredi dernier.

Ils avaient dès début mars débloqué 8,3 milliards de dollars pour financer la lutte contre le coronavirus.

Un montant qui paraît aujourd'hui presque dérisoire face aux mesures désormais envisagées, signe de l'ampleur qu'a pris la pandémie aux Etats-Unis.

vog-elc/cjc

© AWP 2020
Copier lien
Toute l'actualité sur TWET CENT
02/10
01/08
01/08
22/03