WOODSIDE ENERGY GROU

WDS
Temps Différé Australian Stock Exchange - 06:10 07/12/2022
36.00 AUD -2.04%

Les minerais et les valeurs énergétiques font grimper les actions australiennes malgré les craintes de récession.

28/09/2022 | 03:29
Les actions australiennes ont légèrement augmenté pour une deuxième session consécutive mercredi, les prix élevés des matières premières ayant soutenu les mines et les valeurs énergétiques, même si certains investisseurs sont restés sur la touche concernant une éventuelle récession mondiale.

L'indice S&P/ASX 200 était en hausse de 0,2%, à 0014 GMT. L'indice de référence a clôturé en hausse de 0,4 % mardi.

Louis et de Chicago, qui ont plaidé pour que la banque centrale américaine procède à d'autres hausses de taux et augmente les taux d'intérêt d'un point de pourcentage supplémentaire cette année, alimentant ainsi les craintes d'une récession mondiale.

Les valeurs énergétiques australiennes ont mené les gains de l'indice de référence national avec un bond de 2,5 %, les réductions de l'offre dans le golfe du Mexique américain avant l'ouragan Ian ayant fait grimper les prix du pétrole.

Les principales sociétés pétrolières et gazières Woodside Energy et Santos ont progressé de 3,5 % et 0,9 %, respectivement.

Les mineurs ont gagné 1,5 %, car les contrats à terme sur le minerai de fer ont augmenté après que le principal producteur d'acier, la Chine, a recommencé à augmenter sa production pour profiter de l'augmentation de l'activité de construction.

Les majors du secteur, BHP et Rio Tinto, ont progressé de 2,2 % et 1,3 %, respectivement.

Le sous-indice de la technologie a suivi la forte baisse de ses homologues de Wall street et a glissé de 0,6 %. L'entreprise de logiciels Megaport a chuté de près de 2 % pour mener les retardataires du sous-indice, tandis que les actions de Block Inc cotées à l'ASX ont gagné 0,9 %.

L'or a légèrement baissé avec Newcrest Mining, le plus grand mineur d'or du pays, en baisse de 0,6 %.

Les actions du secteur de la santé ont glissé de 1 % pour être les plus grands perdants en pourcentage. Telix Pharmaceuticals a dégringolé jusqu'à 14,1 %, sa plus forte baisse depuis la mi-mars, après que le fabricant de médicaments basé en Australie a retiré sa demande de commercialisation en Europe de son produit d'imagerie du cancer de la prostate, Illuccix.

L'indice de référence néo-zélandais S&P/NZX 50 a augmenté de 0,3 % à 11251,52 points. (Reportage de Navya Mittal à Bengaluru ; édition de Sherry Jacob-Phillips)

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur WOODSIDE ENERGY GROUP LTD
01/12
30/11
29/11
29/11
29/11