WOODSIDE ENERGY GROU

WDS
Cours en différé. Temps Différé  - 01/07 08:10:18
30.45AUD -4.37%

Woodside prévoit que les prix du GNL resteront élevés au cours des prochaines années

25/05/2022 | 06:17

Woodside Energy Group, premier producteur indépendant de gaz naturel en Australie, estime que les prix du gaz naturel liquéfié (GNL) resteront élevés pendant quelques années, le marché s'adaptant aux perturbations de l'approvisionnement après les sanctions imposées à la Russie pour son invasion de l'Ukraine.

"Avec l'invasion, nous voyons le monde essayer de s'éloigner des hydrocarbures russes et cela signifie que la demande de GNL d'endroits comme l'Australie est en hausse", a déclaré Meg O'Neill, directrice générale de Woodside.

"Nous nous attendons à ce que les prix restent élevés l'année prochaine, voire au cours des prochaines années, car le monde tente de rééquilibrer l'offre et la demande de gaz", a-t-elle déclaré aux journalistes en marge de la Conférence mondiale sur le gaz.

Le marché mondial du GNL était déjà tendu avant l'invasion en raison du sous-investissement des cinq dernières années, a déclaré Mme O'Neill.

"Nous avons pris une décision d'investissement l'année dernière sur notre projet Scarborough, mais ces volumes n'arriveront pas sur le marché avant 2026, donc il y a une période pendant laquelle je pense que les choses continueront à être serrées."

Woodside détient 100% du projet Scarborough suite à sa fusion avec la branche pétrolière du groupe BHP. O'Neill a déclaré la semaine dernière que Woodside avait reçu un fort intérêt de la part de sociétés pour une participation dans le projet.

Afin de renforcer son portefeuille d'approvisionnement global au niveau mondial pour répondre à la demande croissante de GNL, Woodside souhaite renforcer sa position aux États-Unis, a déclaré O'Neill.

Plus tôt cette année, Woodside a signé un accord avec Commonwealth LNG pour garantir un approvisionnement de 2 millions de tonnes par an (mtpa) de GNL à partir de l'usine de liquéfaction proposée par Commonwealth en Louisiane. La société a déjà conclu un accord de 20 ans avec Cheniere pour l'approvisionnement à partir de son usine de Corpus Christi, au Texas.

"Nous sommes intéressés par des prises supplémentaires aux États-Unis, l'une des choses que nous avons réalisées et que nous avons vues au cours des 10 dernières années est que l'industrie du GNL s'est énormément développée dans le bassin atlantique", a déclaré O'Neil.

Cependant, Woodside continuera à se retirer du projet de GNL de Kitimat, sur la côte Pacifique du Canada, tout en conservant sa participation dans les ressources gazières du bassin de Liard, dans l'Ouest canadien, a-t-elle précisé.

"Il s'agit d'une ressource gazière très importante et nous sommes optimistes quant à la possibilité de trouver un moyen de la commercialiser, soit en tant que développement gazier, soit en alimentant un développement d'ammoniac", a déclaré Mme O'Neill.

Suite à la fusion avec BHP, la société évalue son exposition aux prix du pétrole et du gaz à mesure qu'elle augmente sa production de pétrole, a déclaré O'Neill.

"Nous avons l'occasion de concevoir réellement le type de risque de revenu que nous voulons prendre", a-t-elle déclaré.

Cette année, Woodside prévoit de vendre jusqu'à 25 % de son GNL en utilisant des repères gaziers tels que le Japan-Korea Marker (JKM) en Asie, le prix TTF des Pays-Bas pour l'Europe et le National Balancing Point du Royaume-Uni, tandis que le reste est vendu sur des contrats à long terme liés aux prix mondiaux du pétrole.

Les prix du gaz ont tendance à augmenter en été et en hiver, tandis que les prix du pétrole sont assez stables tout au long de l'année, a-t-elle précisé.

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur WOODSIDE ENERGY GROUP LTD
28/06
08/06
01/06
01/06
25/05