CAC 40

PX1
Cours en temps réel. Temps réel  - 15/04 13:47:00
6226.44PTS +0.29%

Bourses: l'Europe finit dans le vert tandis que Wall Street recule

02/03/2021 | 23:25

New York (awp/afp) - Les principales bourses européennes ont clôturé légèrement dans le vert mardi, tandis que Wall Street a fait une pause au lendemain d'une envolée, sur fond d'accalmie sur le marché des taux souverains.

En Europe, le CAC 40 a pris 0,29%, Francfort 0,19% et Londres 0,38%. Les indices avaient bondi de plus de 1,5% la veille. A Zurich, le SMI a gagné 1,03%.

A la Bourse de New York, le Dow Jones cédait 0,18%, le S&P 500 0,51% et le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 1% vers 17H10 GMT.

"Même si les marchés actions en Europe ont débuté la séance timidement, l'humeur des investisseurs s'est améliorée au cours de la journée, ce qui permet de clôturer sur des gains honorables", indique David Madden, analyste chez CMC Markets.

"Les mouvements relativement feutrés sur le marché des dettes souveraines ont encouragé les traders à acheter des actions, une situation similaire à celle de la veille", explique-t-il.

La forte détente observée sur le marché obligataire lundi se confirmait en effet mardi, après la publication d'un taux d'inflation annuel de la zone euro en phase avec les attentes du marché.

Celui-ci est resté stable en février, à +0,9%, comme en janvier, selon la première estimation mardi de l'Office européen des statistiques Eurostat.

L'inflation sous-jacente (excluant les prix volatils) a, elle, reculé pour s'afficher à 1,1% en février, contre 1,4% en janvier.

"A ce stade donc, pas grand-chose pour alimenter les craintes de résurgence inflationniste en zone euro", analyse Thomas Bauer, économiste chez RichesFlores.

Aux Etats-Unis, le taux à dix ans, qui a connu une forte accélération haussière la semaine dernière avant de reculer significativement lundi, se stabilisait sous 1,40% en fin de séance.

Mais en dépit de cette accalmie sur les taux, "la nervosité des intervenants est palpable", observe de son côté Axel Botte, stratégiste chez Ostrum AM.

Malgré sa stabilité, "l'inflation va continuer d'être la thématique centrale du marché au moins jusqu'à l'été", anticipe Christopher Dembik, directeur associé à la banque Berenberg.

Une membre de la Fed a fait des déclarations rassurantes sur la poursuite de la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque centrale américaine.

La gouverneure Lael Brainard a assuré que la Fed serait patiente et qu'elle n'a pas l'intention de resserrer sa politique monétaire de sitôt, en tout cas pas avant un retour du plein emploi. Si l'inflation se manifeste, celle-ci devrait être "temporaire", a-t-elle affirmé.

Parmi les autres indicateurs du jour, l'économie canadienne s'est contractée de 5,4% en 2020, en raison de l'impact de la pandémie de coronavirus, son pire recul depuis au moins 60 ans.

Le taux de chômage est resté stable en Allemagne, à 6,0% en février.

Recul des livreurs de repas ___

A Francfort, Hello Fresh (-6,51% à 62,50 euros), candidat à une entrée sur le Dax, a subi des prises de bénéfices après l'annonce d'une forte hausse de ses ventes et d'un résultat opérationnel bénéficiaire en 2020, grâce à la pandémie.

Son concurrent Delivery Hero a cédé 2,26% à 105,95 euros.

Interdiction pour Boohoo? ___

La chaîne britannique de vente en ligne de vêtements Boohoo a perdu 3,28% à 333,40 pence après des informations de presse indiquant qu'elle risquait une interdiction aux Etats-Unis en raison d'accusations de non-respect du droit du travail, qu'elle dément.

Danone remanie sa gouvernance ___

La scission des postes de président et de directeur général du géant de l'agroalimentaire décidée par le conseil d'administration n'a pas suffi à rassurer les investisseurs. Le titre a reculé de 1,96% à 56,12 euros.

Du côté du pétrole, des devises et du bitcoin ___

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a cédé 1,55% à 62,70 dollars. Dans le même temps, le baril américain de WTI pour avril a perdu 1,49% à 59,75 dollars.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés se retrouvent cette semaine afin d'ajuster leurs coupes de production d'or noir, dans un contexte de reprise des cours salutaire pour les finances mais piège pour l'entente du groupe.

Vers 20H00 GMT, l'euro gagnait 0,29% face au dollar, à 1,2084 dollar.

Le bitcoin reculait de 2,90% à environ 47.427 dollars.

afp/rp

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
13:39
13:18
12:00
11:59
11:44