CAC 40

PX1
Cours en temps réel. Temps réel  - 27/01 18:05:02
7023.8PTS +0.60%

CAC40 : parvient à colmater les brèches malgré inflation à 5%

30/11/2021 | 15:31
(CercleFinance.com) - Le sursaut de la veille (+0,5%) aura été de courte durée: la bourse de Paris a rapidement replongé de -1,6%, sous les 6.700 et même 6.760 ce matin.
Le marché, toujours en proie aux inquiétudes portant sur le nouveau variant du coronavirus 'Omicron' semble perdre pied... mais à quelques minutes de la réouverture de Wall Street, les acheteurs s'enhardissent, les cours remontent, le CAC40 ne perd plus qu'un modeste 0,3% (il a repris +100Pts ses planchers) et l'euro-Stoxx50 lâche moins de 0,6% contre -1,2% vers 14H.

A Wall Street, le Dow Jones qui affichait -1% en préouverture n'en céderait plus que 0,6%.
Mais la résilience des indices US ne saurait masquer les interrogations des stratèges qui estiment qu'il faudra vraisemblablement plusieurs semaines afin de cerner plus précisément la menace et le niveau de transmissibilité du nouveau variant.

'Il persiste encore beaucoup d'inconnues à ce stade, mais dans l'état actuel des choses, et compte tenu de l'état de connaissance que nous avons de ce variant et du comportement du SARS-CoV-2 lors des précédentes vagues, il y a effectivement des raisons d'avoir quelques craintes, ne serait-ce que par principe de précaution', prévient l'intermédiaire parisien.

Côté statistiques, l'Insee a publié aujourd'hui une série de données et indique que les prix à la consommation en France augmenteraient de 2,8% en novembre 2021 sur un an, selon l'estimation provisoire réalisée en fin de mois (contre +2,6% le mois précédent).

L'estimation de la croissance du PIB français au troisième trimestre 2021 est confirmée à +3% (après +1,3% le trimestre précédent) par l'Insee. Le PIB revient ainsi presque à son niveau d'avant la crise sanitaire (-0,1% par rapport au dernier trimestre 2019).

En octobre 2021, la hausse des prix de production de l'industrie française atteint 2,6% sur un mois (après +1,7% au mois précédent) et 14% sur un an (après +11%), plus fortes augmentations enregistrées dans les données disponibles de l'Insee depuis janvier 1995.

EnfinLes dépenses de consommation des ménages français en biens en volume diminuent de 0,4% en octobre 2021 et restent ainsi sous leur niveau d'avant-crise (-1,8% par rapport au quatrième trimestre 2019), selon les données de l'Insee.

La mauvaise nouvelle du jour, c'est que les prix à la consommation ont augmenté plus que prévu en novembre dans la zone euro, selon Eurostat.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 4,9% dans la région au mois de novembre, contre +4,1% en octobre (et 4,5% anticipé), selon l'estimation rapide dévoilée ce matin par l'office statistique de l'Union européenne.

L'inflation dite 'de base' - une mesure suivie de près par la Banque centrale européenne - ressort à 2,6%, contre +2,1% le mois précédent, un peu au-dessus des +2,5% attendus par les économistes.

Ce niveau se trouve bien au-dessus de l'objectif théorique d'une inflation de moins de 2% que s'est fixé la BCE.

S'agissant des principales composantes de l'inflation, c'est l'énergie qui devrait connaître le taux annuel le plus élevé en novembre, avec une hausse estimée à 27,4% comparé à 23,7% en octobre, selon les données d'Eurostat.

Du côté des Etats-Unis, l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board - attendu dans l'après-midi - devrait montrer que le moral des ménages résiste plutôt bien, malgré l'intensification des pressions inflationnistes.
Côté valeurs, des titres jugés plutôt défensifs ne profitent pas du tout du climat de stress annuel Danone chute de -4,3%, Carrefour de -3%.
En revanche, net rebond de Valéo (+5,4%) et Faurecia (+4,3%) alors que ces titres ont éprouvés ces derniers jours.
Las banques sont également en légère hausse, malgré des OAT dont le rendement flirte avec 0,00%.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
27/01
27/01
27/01
27/01
27/01