CAC 40

PX1
Cours en temps réel. Temps réel  - 21/01 18:05:02
7068.59PTS -1.75%

La Fed joue les pompiers de service

05/06/2019 | 09:05

Sans (grande) surprise, le président de la banque centrale américaine, Jerome Powell, a assoupli son discours sur les taux, en faisant preuve du pragmatisme que les marchés espéraient. Lors d'un discours prononcé hier, il a ouvert la voie à une baisse de taux si le contexte économique venait à se durcir à cause de la guerre commerciale qui s'intensifie. Une position qui a dopé les indices hier à Wall Street : le trio Dow Jones, S&P500 et Nasdaq a repris plus de 2%.

Dans un contexte alourdi par le durcissement du bras de fer entre Pékin et Washington sur les termes de leur échange et l'offensive inattendue de la Maison Blanche contre le Mexique, la Réserve Fédérale fait clairement partie de ce que les anglo-saxons appellent un "game changer", ou un "bouleverseur", à la sauce québécoise. Jusqu'à présent, quelques banquiers centraux américains avaient évoqué du bout des lèvres l'éventualité d'une baisse de taux si la situation venait à se corser. Désormais, même leur patron, Jerome Powell, a officiellement pris position en ce sens. Le chef de la Fed a confirmé que l'institution suit de près la faiblesse de l'inflation et les développements commerciaux. Suffisant pour que le marché estime qu'un coup de pouce est en vue. La probabilité d'une baisse de taux est passée à 64,6% dès la réunion du 31 juillet, selon l'outil FedWatch du CME, contre 20,2% il y a une semaine.
 
La perspective d'un soutien de la Fed a rasséréné les investisseurs hier. L'institution a, il est vrai, reconstitué sa force de frappe. On ne peut pas en dire autant de la Banque centrale européenne, dont les taux sont toujours au plancher alors que l'inflation est basse et la dynamique économique faible. Une BCE qui se prononcera demain sur sa politique monétaire, avec, probablement, l'annonce d'un nouveau programme de financement très bon marché pour les banques de la zone euro.

En parallèle, Steve Mnuchin et Donald Trump ont prononcé de petites phrases optimistes sur l'accord commercial sino-américain, qui ont contribué au retournement de tendance hier. Toutefois, le fossé qui s'est creusé entre Pékin et Washington ne sera pas comblé en un jour et l'appui le plus sûr, à court terme, reste le pragmatisme de la Fed.
 
Le CAC40 a démarré la séance en hausse de 0,1% à 5270 points. 
 
Les temps forts économiques du jour
 
La publication des indicateurs PMI finaux des services pour le mois de mai s'étale de 9h15 en Espagne à 15h45 aux Etats-Unis. Les investisseurs vont aussi s'intéresser aux ventes de détail européennes (11h00) et aux statistiques sur l'emploi d'ADP aux Etats-Unis (14h15). Outre-Atlantique, sont également prévus l'indice ISM non manufacturier (16h00), les stocks pétroliers (16h30) et la dernière mouture du Livre Beige de la Fed (20h00). La Banque Mondiale a, hier soir, réduit ses projections de croissance mondiale à 2,6% cette année (-0,3 point par rapport à l'estimation de janvier) et 2,7% en 2020 (-0,1 point).
 
L'euro reste ferme à 1,1262 USD, tandis que l'once d'or grappille quelques cents à 1362 USD. Le pétrole remonte légèrement, avec un Brent à 61,68 USD et un WTI à 53,09 USD. L'obligation d'État américaine à 10 ans affiche un rendement de 2,116%, en baisse. Après deux séances de net repli, le Bitcoin reprend près de 2% à 7819 USD.
 
Les principaux changements de recommandations
 
  • Aryzta : Baader Helvea reste à l'achat avec un objectif de cours ajusté de 1,60 à 1,50 CHF.
  • Banco de Sabadell : Berenberg passe de vendre à conserver avec un objectif de cours ajusté de 1,25 à 1,10 EUR.
  • Bankia : Berenberg reste à la vente avec un objectif de cours réduit de 2,90 à 1,75 EUR.
  • Bankinter : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 7,50 à 6,70 EUR.
  • Britvic : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 950 à 1000 GBp.
  • CaixaBank : Berenberg reste à la vente avec un objectif de cours réduit de 2,75 à 2,50 EUR.
  • Dassault Aviation : Goldman Sachs passe de neutre achat avec un objectif de cours relevé de 1529 à 1542 EUR.
  • Egide : GreenSome Finance reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 2,10 à 1,49 EUR.
  • Hella : AlphaValue démarre le suivi à accumuler en visant 47,50 EUR.
  • IAG : J.P. Morgan reprend le suivi à surpondérer en visant 835 GBp.
  • IMI : Goldman Sachs passe de neutre achat avec un objectif de cours relevé de 950 à 1180 GBp.
  • Infineon : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 21 à 21,70 EUR.
  • Qinetiq : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 270 GBp.
  • Vinci : HSBC reste acheteur avec un objectif relevé de 93 à 100 EUR.
  • Wacker Chemie : Kepler Cheuvreux passe d'alléger à conserver avec un objectif de cours relevé de 71 à 73 EUR.
 
L’actualité des sociétés
 
Le conseil d'administration de Renault se réunit à nouveau aujourd'hui pour continuer à étudier le projet de fusion soumis par Fiat Chrysler. Les administrateurs ont par ailleurs validé une saisine de la justice néerlandaise pour enquêter sur les dépenses de Carlos Ghosn. Euronext a récupéré 61% du capital d'Oslo Bors dans le cadre de son OPA, couronnée de succès. AXA a cédé 40 millions d'actions de sa filiale américaine AXA Equitable à Morgan Stanley et Barclays, banques garantes de l'offre secondaire d'actions AEH. Michelin et General Motors ont dévoilé lors d'un sommet consacré à la mobilité durable au Canada, une nouvelle génération de pneus sans air comprimé à l'épreuve des crevaisons. Vivendi place un emprunt obligataire de 2,1 milliards d'euros. Total a déclaré une situation de de force majeure sur la production de kérosène de sa raffinerie allemande de Leuna après la contamination de livraisons de pétrole brut en provenance de Russie. La Cour constitutionnelle allemande a rejeté une requête de Sanofi dans le litige l'opposant à Amgen sur des brevets de son anticholestérol Praluent. Les principaux créanciers et loueurs de navires de Bourbon ont formulé une nouvelle proposition pour restructurer la dette, qui leur conférerait 93% du capital. La période d'observation d'Europlasma est étendue le temps pour le tribunal de commerce d'examiner le plan de continuation soumis par Zigi Capital. Deinove et Dow signent un accord de collaboration pour le développement d'un nouvel actif cosmétique. Egide boucle son augmentation de capital. Genfit a lancé une phase II pour évaluer elafibranor sur la composition lipidique du foie dans la stéatose hépatique. Jacques Ehrmann va devenir directeur général d'Altarea Cogedim. Theranexus se dote d'un conseil scientifique. Biosynex lance son autotest Exacto pour le gluten. L'épidémie de peste porcine contraint Fleury Michon à l'avertissement. Medincell et Groupe Pizzorno ont publié leurs comptes.
 
Des développeurs ont assigné Apple en justice à cause des coûts d'accès à l'AppStore, en accusant le groupe de profiter de son monopole. Salesforce.com a relevé ses prévisions. L'italien Autogrill prêt à des acquisitions dans les concessions dans les années à venir. Le Groupe Mach propose de racheter Transat avec une prime sur l'offre d'Air Canada. Samsung va réduire sa production de smartphone en Chine à cause du renforcement de la concurrence dans le pays.
 
Ça publie. Costco Wholesale, Brown-Forman, Norsk Hydro, Voestalpine, Workspace
 
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
21/01
21/01
21/01
21/01
21/01