CAC 40

PX1
Temps réel Euronext Paris - 18:05:02 03/02/2023
7233.94 PTS +0.94%

Les Bourses mondiales dans l'attente de chiffres sur l'inflation américaine

09/12/2022 | 14:08

Paris (awp/afp) - Les Bourses mondiales fluctuaient peu vendredi avant les chiffres sur l'évolution des prix à la production aux Etats-Unis et l'indicateur de confiance aux consommateurs américains, des éléments que la banque centrale américaine prendra en compte lors de sa réunion de la semaine prochaine.

L'Europe boursière oscillait faiblement autour de l'équilibre après une semaine terne: Francfort gagnait 0,54%, Paris 0,24% Londres était stable et Milan perdait 0,32% vers 12H30 GMT.

Après un rebond jeudi, Wall Street s'acheminait vers une ouverture en hausse, les contrats à terme laissant augurer des progressions entre 0,2% et 0,6% pour les trois principaux indices.

En Asie, l'atmosphère a été plus légère: la Bourse de Tokyo a pris 1,18%, lui permettant de progresser un peu (+0,4%) sur l'ensemble de la semaine. Hong Kong a gagné 2,32%, pour conclure les cinq jours sur un gain de plus 6%, portée par la réouverture de l'économie chinoise après des mois de mise sous cloche en raison de la politique sanitaire stricte.

"Dans un contexte d'inquiétude croissante quant à une éventuelle récession, l'attention se portera aujourd'hui sur deux données qui pourraient donner une idée de la vigueur avec laquelle la Banque centrale américaine relèvera ses taux au cours des prochains mois", estiment les analystes de la Deutsche Bank.

Tout d'abord, ce sera la publication de l'évolution des prix à la production en novembre aux Etats-Unis (à 13H30 GMT), qui servira d'avant-goût avant les prix à la consommation du même mois mardi.

L'indicateur sur la confiance des consommateurs américains de l'Université du Michigan en décembre est attendu à 15H00 GMT, avec une attention particulière sur les anticipations d'inflation à long terme.

Ces éléments seront scrutés par les responsables de la Banque centrale américaine avant leur réunion de mardi et mercredi prochain, au cours d'une semaine chargée avec également la Banque centrale européenne et la Banque d'Angleterre au programme.

Sur le marché obligataire, le taux de l'Etat américain pour l'emprunt à 10 ans était stable, à 3,48% vers 12H30 GMT tandis que les taux en Europe étaient orientés à la hausse.

Ypsomed manque d'énergie

L'action du fabricant suisse d'équipements médicaux Ypsomed chutait de près de 18% à Zurich à la suite de la décision du géant pharmaceutique Eli Lilly de mettre un terme à leur partenariat pour distribuer des pompes à insuline aux Etats-Unis.

"Ypsomed prévoit de continuer avec son projet de pompes aux Etats-Unis, mais un autre partenaire doit d'abord être identifié", a réagi Sibylle Bischofberger, analyste chez Vontobel, dans un commentaire boursier.

Credit Suisse avance

Credit Suisse, le numéro deux du secteur bancaire helvétique, prenait 2,24% après la publication des résultats du deuxième volet de son augmentation de capital qui doit lui permettre de financer sa restructuration. La banque, secouée par des scandales à répétition, a levé environ 2,24 milliards de francs suisses (2,26 milliards d'euros).

TotalEnergies prend ses distance avec le russe Novatek

Le groupe français TotalEnergies reculait de 1,90%, davantage que les autres majors pétrolières européennes, après avoir annoncé prendre ses distances avec son partenaire russe historique Novatek. Il ne va plus comptabiliser dans ses résultats les 19,4% qu'il détient dans le géant gazier, prévoyant en conséquence une dépréciation d'actifs de 3,7 milliards de dollars au quatrième trimestre.

Du côté des devises et du pétrole

L'euro est revenu proche de 1,06 dollar dans la matinée vendredi, un seuil plus dépassé depuis fin juin, pour la deuxième fois de la semaine. Il montait encore de 0,09% à 1,0566 dollar vers 12H30 GMT.

Les cours du pétrole étaient en petite hausse vendredi, profitant de perturbations de l'offre aux Etats-Unis, après l'arrêt d'un oléoduc, et en mer Noire, mais aussi du sentiment plus optimiste des investisseurs avec l'assouplissement de la politique sanitaire chinoise. Jeudi, les deux variétés de référence mondiales ont touché leur point le plus bas de l'année.

Le baril de Brent de Mer du Nord pour livraison février prenait 0,41% à 76,46 dollars et celui de WTI américain pour livraison janvier 0,85% à 72,07 dollars vers 12H25 GMT.

afp/jh

© AWP 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
03/02
03/02
03/02
03/02
03/02