CAC 40

PX1
Cours en temps réel. Temps réel  - 25/05 20:50:25
6298.64PTS +0.73%

Les Bourses rebondissent avant le verdict de la Fed

26/01/2022 | 13:20

Paris (awp/afp) - Les marchés, qui connaissent de fortes variations cette semaine, profitaient de rachats à bons comptes à quelques heures des conclusions de la Réserve fédérale américaine au terme d'une réunion de deux jours.

Les investisseurs saisissaient les opportunités causées par un gros trou d'air du début de semaine avec un goût prononcé pour les valeurs cycliques.

De quoi faire monter franchement les indices européens: de 2,27% à Paris, de 2,21% à Francfort, de 1,73% à Londres et de 1,93% à Milan vers 13h00.

Wall Street, qui a replongé mardi après son sursaut en fin de séance lundi, devrait suivre la même tendance : les contrats à terme sur les principaux indices affichaient une hausse avant l'ouverture comprise entre +1,09% pour le Dow Jones et de 2,25% pour l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique.

La volatilité qui a fait une entrée fracassante sur les marchés cette semaine devrait, selon les experts, encore tenir compagnie aux investisseurs quelque temps.

Les acteurs du marché espèrent obtenir de la visibilité sur le moment et le rythme des hausses des taux directeurs de la banque centrale américaine pour 2022 à l'issue d'une réunion de son comité de politique monétaire merdredi.

Mais ils s'inquiètent des conséquences de la hausse des taux à venir sur les secteurs les plus valorisés.

La Fed a déjà commencé à normaliser sa politique monétaire en ralentissant ses achats de titres depuis novembre, prémisse à un redressement des taux envisagé pour mars avant d'entamer une réduction de la taille de son bilan.

"Une partie des annonces est peut-être déjà intégrée dans les cours, mais si la Fed part réellement très en retard dans sa lutte contre l'inflation, les marchés n'ont pas fini de tanguer dans les prochains mois", prévient Tangi Le Liboux, analyste chez Aurel BGC.

Les investisseurs craignent que la normalisation monétaire ne se déroule trop vite et pas au meilleur moment alors que les risques s'accumulent.

Outre les résultats d'entreprises à surveiller, des échéances électorales et les tensions géopolitiques autour de l'Ukraine inquiètent, et les perspectives de croissance s'étiolent.

Le Fonds monétaire international (FMI), qui anticipe désormais une croissance mondiale de 4,4% cette année, soit 0,5 point de moins qu'en octobre.

Le gouvernement allemand a abaissé mercredi à 3,6% ses prévisions de croissance pour 2022, contre 4,1% encore attendus à l'automne.

Amende annulée pour Intel

La justice européenne a annulé mercredi une amende de 1,06 milliard d'euros infligée en 2009 par Bruxelles au fabricant américain de puces électroniques Intel, pour abus de position dominante lié à des rabais litigieux.

Airbus profite de recommandations

Les livraisons d'Airbus Helicopters ont augmenté de 12,6% en 2021 à 338 appareils, dépassant leur niveau d'avant la crise sanitaire, tandis que les commandes se sont envolées de 54% grâce à plusieurs contrats d'États, dont la France. Le titre Airbus, profitait par ailleurs de plusieurs recommandations d'analystes et gagnait 5,02% à 113,80 euros à Paris vers 11H38 GMT.

Hausse du secteur du voyage

Survendu lors des dernières séances, le secteur du voyage regagnait du terrain: IAG +7,39% à 158,90 pence, Carnival +5,96% à 1408 pence, TUI +5,04% à 258,40 pence. A Paris, Air France-KLM gagnait 4,17% à 4,05 euros. A Francfort, Fraport (+2,51% à 62,78 euros, au MDax) Lufthansa (+5,8% à 7,07 euros, au MDax) suivaient la tendance.

Résultats au poil pour Pets At Home

Le titre du vendeur d'articles pour animaux de compagnie Pets At Home (+3,01% à 430,60 pence) grimpait après de bons résultats et des prévisions relevées.

Du côté du pétrole, de l'euro et du bitcoin

Les prix du pétrole montaient légèrement mercredi avant la publication des données hebdomadaires sur les stocks commerciaux américains dans un marché galvanisé par les tensions en Ukraine et au Moyen-Orient qui menacent l'offre d'or noir.

Vers 12h30, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars progressait de 0,75% à 88,86 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison le même mois gagnait 0,54% à 86,06 dollars.

L'euro cédait 0,12% à 1,1281 dollar vers 12h30.

Le bitcoin reprenait 3,65% à 37'920 dollars.

afp/jh

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
25/05
25/05
25/05
25/05
25/05