CAC 40

PX1
Cours en temps réel. Temps réel  - 21/01 18:05:02
7068.59PTS -1.75%

Marchés : l'Europe rebondit mais la crise sanitaire préoccupe les investisseurs

29/11/2021 | 11:05

Paris (awp/afp) - Les marchés européens rebondissaient lundi sans pour autant compenser leurs pertes de fin de semaine dernière à cause de la propagation d'un nouveau variant du coronavirus qui pourrait peser sur l'économie.

En Europe, les investisseurs profitaient d'achats à bon compte à Paris (+1,04%), Francfort (+0,75%), Londres (+1,03%) et Milan (+0,88%) vers 09H30 GMT. En Suisse, l'indice vedette SMI évoluait autour de l'équilibre (+0,04%).

Les principales Bourses asiatiques ont en revanche creusé leurs pertes, Tokyo a cédé 1,6% et Hong Kong 1%.

Le Japon a décidé lundi de se refermer à tous les visiteurs étrangers et l'Australie a suspendu son projet de réouverture des frontières aux étudiants et aux travailleurs qualifiés, tandis que le G7 réunit en urgence ses ministres de la Santé à Londres sur la question du variant Omicron.

Ce nouveau variant du coronavirus présente "un risque très élevé" au niveau mondial, a mis en garde l'OMS lundi, tout en soulignant les nombreuses incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant.

"Avant qu'on ait plus de clarté sur l'impact réel de ce variant sur la situation sanitaire, la volatilité restera élevée", estime Sebastian Paris Horvitz, analyste pour LBPAM.

Les investisseurs ont eu un regain d'angoisse et d'aversion pour le risque vendredi en raison de la détection d'un nouveau variant du Covid-19, baptisé Omicron.

"La forte montée des indices sur la dernière période rendait les Bourses plus fragiles à des mauvaises nouvelles", rappelle toutefois Sebastian Paris Horvitz, analyste pour LBPAM.

Signe d'un certain apaisement, les taux des emprunts souverains remontaient lundi matin alors que vendredi ils avaient chuté, les investisseurs se mettant à l'abri en privilégiant le marché de la dette souveraine.

Les investisseurs voient d'un mauvais oeil un retour à des restrictions de mobilité qui nuisent inévitablement à l'activité économique.

Dans ce contexte, la normalisation monétaire décidée par les banques centrales pourrait peut-être être décalée, selon plusieurs experts.

"Cela pourrait permettre de rassurer les marchés en ce début de semaine dans l'attente de certains rendez-vous importants", dont la première estimation de l'inflation en Allemagne avant le taux d'inflation en zone euro pour novembre mardi, estime Vincent Boy, analyste marchés chez IG France.

Le pétrole se reprend

Les cours du pétrole reprenaient aussi près de 5% après la baisse de plus de 10% constatée vendredi.

Vers 09H00 GMT, le baril américain de WTI pour livraison en janvier remontait de 4,75% à 71,43 dollars contre 68,15 dollars à la clôture de vendredi à New York.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour le même mois reprenait 4,48% à 74,80 dollars contre 72,72 dollars vendredi en clôture.

Les marchés attendent la réunion de l'OPEP jeudi, après l'annonce de la mise sur le marché des réserves stratégiques de certains pays et notamment les Etats-Unis.

L'euro reculait de 0,30% face au billet vert, à 1,1277 dollar.

Le bitcoin gagnait 1,85% à 57.387 dollars.

L'automobile avec lenteur

Le titre Faurecia dévissait de 6,54% à 37,70 euros après que l'équipementier automobile a annoncé revoir une nouvelle fois à la baisse ses objectifs financiers pour 2021.

A Francfort, Daimler (-0,46% à 82,78 euros), BMW (+0,13 à 85,62 euros) et Volkswagen (+0,24% à 164,34 euros) manquaient également d'élan.

Telecom Italia recule après la démission de son patron

Le titre de Telecom Italia (TIM) perdait 2,16% à 0,4697 euro à 09H24 GMT à la Bourse de Milan, après la démission de son patron Luigi Gubitosi vendredi, poussé vers la sortie par le principal actionnaire du groupe italien, Vivendi. L'action Vivendi progressait de 0,85% à 11,27 euros.

Les casinos de Macao sur la corde raide

Les actions des exploitants de casinos à Macao ont dégringolé lundi après l'annonce la veille des aveux du directeur du plus grand opérateur de voyages de la ville, poursuivi pour avoir mené des paris illégaux à l'étranger.

Les six grands exploitants de casinos de Macao ont aussi vu leurs cours chuter, Wynn cédant 10%, SJM, Sands et MGM perdant plus de 7% et Melco plus de 6% et Galaxy reculant de 5%.

afp/al

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
21/01
21/01
21/01
21/01
21/01