CAC 40

PX1
Cours en temps réel. Temps réel  - 13/04 18:05:02
6184.1PTS +0.36%

Paris, tournée vers la reprise, renoue avec ses niveaux d'avant-crise

08/03/2021 | 18:23

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a bondi de 2,08% lundi, finissant au-dessus du seuil des 5.900 points pour la première fois depuis le 21 février 2020, dans un marché galvanisé par les perspectives de relance économique, notamment aux États-Unis.

L'indice CAC 40 a grimpé de 120,34 points pour terminer à 5.902,99 points. Vendredi, il avait reculé de 0,82%.

"Nous sommes dans une espèce de phase de transition entre un hyper-soutien monétaire et des perspectives qui s'améliorent, donc le marché ajuste un petit peu sa vision de ce que sera la politique monétaire dans quelques mois", relève auprès de l'AFP Alexandre Baradez, responsable de l'analyse marché à IG France.

"La vaccination qui monte en puissance, l'euro qui baisse un petit peu, des banques centrales qui seront présentes encore quelque temps: c'est un cocktail plutôt positif pour le marché actions", complète-t-il.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a indiqué lundi s'attendre à ce que "100 millions de doses par mois" de vaccin anti-Covid soient livrées au deuxième trimestre à l'UE.

Le marché s'attend en outre à une forte accélération de la croissance au deuxième semestre, particulièrement aux États-Unis où le président Joe Biden est enfin parvenu à faire voter samedi par le Sénat son gigantesque plan de relance de 1.900 milliards de dollars.

Cependant, les investisseurs craignent qu'avec le redémarrage de l'économie, les banques centrales ne mettent fin plus vite que prévu aux mesures d'assouplissement monétaire qui soutiennent les marchés depuis des mois.

Toutefois, "dans les chiffres qu'elle a publiés aujourd'hui, la Banque centrale européenne (BCE) a accru par rapport à la semaine dernière ses achats nets d'actifs, ce qui a pu un petit peu rassurer le marché", ajoute M. Baradez.

Côté statistiques, la reprise en Chine se confirme avec une hausse record des exportations en janvier-février grâce notamment aux besoins de produits contre le Covid.

La production industrielle allemande a en revanche reculé en janvier par rapport à décembre, contrairement aux attentes, et s'est située plus de 4% sous son niveau d'avant pandémie.

"Les valeurs cycliques, dont sont plutôt composés les indices européens", ont davantage les faveurs des investisseurs, selon M. Baradez, car ces valeurs plus "traditionnelles" bénéficient "toujours de l'environnement un peu défiant vis-à-vis de la remontée des taux" d'emprunt.

Les financières avantagées

Société Générale est monté de 4,69% à 22,34 euros, BNP Paribas a pris 3,22% à 53,25 euros et Crédit Agricole a gagné 2,87% à 12,57 euros.

L'aérien sur un petit nuage

Les titres Airbus (+5,34% à 100,52 euros) et Safran (+5,42% à 125,55 euros) sont restés recherchés après que Washington et Bruxelles se sont mis d'accord vendredi pour suspendre pendant quatre mois les droits de douane infligés dans le cadre d'un différend opposant l'avionneur européen Airbus à son rival américain Boeing.

Air-France KLM a progressé de 2,74% à 5,32 euros.

L'automobile sur la bonne voie

Stellantis (+5,80% à 14,47 euros) et Renault (+3,96% à 40,08 euros) ont mis le turbo. Les équipementiers Valeo (+4,45% à 30,99 euros), Faurecia (+5,57% à 47,42 euros) et Plastic Omnium (+3,38% à 32,44 euros) n'ont pas été en reste.

jra/soe/LyS

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
13/04
13/04
13/04
13/04
13/04