CAC 40

PX1
Cours en temps réel. Temps réel  - 02/03 18:00:01
5809.73PTS +0.29%

Pour la hausse de fin de semaine, c'est Pékin qui s'y colle

30/08/2019 | 09:05

Grâce à un rebond plutôt inattendu, le CAC40 est revenu hier sur ses meilleurs niveaux du mois d'août en glanant 1,5% à 5449 points. Wall Street a pris la même pente en soirée. Les indices naviguent toujours au gré des déclarations des Etats-Unis et de la Chine sur le commerce. Hier, c'est Pékin qui s'y est collé : le ministère du commerce a annoncé des pourparlers pour une reprise des discussions. C'est sans fin.

Donald Trump n'a pas le monopole pour redonner des couleurs aux marchés financiers. Hier, le ministère chinois du commerce a dopé des places occidentales plutôt moroses en annonçant des discussions en vue d'une reprise des négociations commerciales avec les Etats-Unis, mettant fin à un nouvel épisode de provocations entre les deux puissances. Notez bien qu'il ne s'agit que d'une avancée sur la forme, alors que le fonds reste extrêmement complexe. Les positions des deux pays ne se rejoindront pas en un jour. Pendant ce temps, les économistes scrutent les signaux de ralentissement de la croissance en espérant que Pékin et Washington s'entendront avant que l'activité ne soit trop affectée. L'annonce chinoise a permis au rendement de l'obligation américaine à 10 ans de repartir de l'avant, même si la courbe des taux reste inversée : les rendements à 3 mois et 2 ans sont supérieurs, signe avant-coureur d'une récession dans l'histoire économique.
 
Sur le front politique, une nouvelle coalition se dessine en Italie, toujours sous la direction de Giuseppe Conte. Le pari de Matteo Salvini, fossoyeur de la précédente alliance est, pour le moment, perdu. Boris "dynamite" Johnson a prévu d'envoyer ses représentants à Bruxelles tout au long du mois de septembre pour trouver une issue au Brexit avant que la version dure ne s'impose le 31 octobre. Son objectif reste de trouver un autre système que celui dit du "backstop" à la frontière irlandaise. Le premier ministre conclut de ses récentes discussions avec Angela Merkel et Emmanuel Macron que l'UE a la volonté de discuter sur ce point. A moins qu'il ne tente de persuader l'UE qu'elle en a l'intention ? A Hong Kong, les autorités ont procédé à l'arrestation de plusieurs opposants emblématiques en amont d'un weekend de manifestations.
 
La détente - présumée - sur le front commercial permet aux indices asiatiques de clôturer la semaine sur des hausses robustes. Le CAC40 a démarré près de l'équilibre à 5450 points. 
 
Les temps forts économiques du jour

Beaucoup d'indicateurs pour clôturer la semaine, dont les ventes de détail allemandes (8h00), l'inflation estimée en France en août (8h45), puis l'estimation de l'inflation de la zone euro en août et le dernier taux de chômage mensuel en Europe (11h00). Aux Etats-Unis, les dépenses et les revenus des ménages (14h30) précéderont l'indice PMI de Chicago (15h45) et l'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan (16h00). Ce matin, le Japon a annoncé une croissance supérieure aux prévisions de sa production industrielle.
 
L'euro recule légèrement à 1,1044 USD. L'once d'or perd 0,3% à 1524 USD. Le pétrole reste ferme avec un Brent à 61,06 USD et un WTI à 56,58 USD. Le rendement du T-Bond 10 ans remonte à 1,518%. Le Bitcoin a reculé à 9 478 USD.

Les principaux changements de recommandations
                                                                        
  • Eurofins : Jefferies reste à conserver avec un objectif ramené de 375 à 360 EUR.
  • Hapag-Lloyd : Berenberg reste à conserver avec un objectif relevé de 31 à 37 EUR.
  • ID Logistics : Midcap Partners Louis Capital Markets reste acheteur avec un objectif réduit de 185 à 182 EUR.
  • John Wood : Berenberg reste acheteur avec un objectif réduit de 590 à 540 GBp.
  • Novo Nordisk : Jefferies passe de conserver à sousperformance avec un objectif ajusté de 295 à 300 DKK.
  • Pernod Ricard : Jefferies reste à conserver avec un objectif relevé de 160 à 175 EUR.
  • Stef : Midcap Partners Louis Capital Markets passe de neutre à achat avec un objectif relevé de 81 à 87 EUR.

L’actualité des sociétés

Un pointage provisoire réalisé par l'AFP montre que les bénéfices semestriels des entreprises du CAC40 (37 sociétés ont publié leurs semestriels) ont baissé de 6% en moyenne mais que leurs revenus ont progressé de 5%. BNP Paribas va tenter de racheter les dérivés actions mis en vente par la Deutsche Bank, mais d'autres prétendants sont sur les rangs, selon les indiscrétions obtenues par Reuters. Total a annoncé hier en cours de séance que l'accord de rachat d'une partie des parts de Tullow dans le permis du Lac Albert en Ouganda a expiré, faute de compromis fiscal, ce qui ne remet pas en cause le développement du projet, dont le Français conserve 33,3% au lieu de monter à 44,1%. Canal + (Vivendi) serait proche de signer un accord de distribution de Netflix, a appris Le Figaro. Safran nomme un nouveau directeur groupe international et relations institutionnelles.Pharnext va devoir conduire une étude de phase III additionnelle aux Etats-Unis avec PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A, à la demande de la FDA. Groupe LDLC renforce son réseau de deux magasins. Advicenne fait enrôle son premier patient dans l'essai ARENA-2 (phase III avec ADV7103 dans l'acidose tubulaire rénale distrale). Total Gabon, Archos, Bastide, Stef, ValbiotisUcar, HighCo ont publié leurs comptes.
 
Apple est attendu le 10 septembre avec une nouvelle gamme d'iPhone. Yankee Global, Sinclair Broadcast et Amazon.com rachètent Yes Network à Walt Disney sur la base d'une valeur d'entreprise de 3,47 Mds$. Dell Technologies en hausse post-clôture après de bons résultats. Le Wall Street Journal révèle que le gendarme américain du commerce (FTC) enquête sur le fabricant de cigarettes électroniques Juul, dont Altria détient 35%. General Electric obtient une victoire juridique partielle aux Etats-Unis dans le cadre des poursuites engagées par des actionnaires pour la gestion de l'entreprise, notamment accusée d'avoir mal communiqué sur son exposition aux risques dans ses divisions assurance santé et énergie. Tesla a annoncé ce matin des hausses de prix en Chine pour contrer la glissade du yuan. Aramco pourrait finalement entrer en bourse en deux temps, via une petite opération sur son marché local d'abord puis sur une place étrangère comme Tokyo avec une levée de fonds plus forte, a appris le Wall Street Journal. Le prochain smartphone haut de gamme d'Huawei, le Mate 30, sera livré sans la version enrichie d'Android comprenant notamment Google Maps ou Gmail, mais les acquéreurs pourront télécharger les applications, à cause des restrictions imposées par les Etats-Unis.
 
Ça publie. SAIC Motor, Boc Hong Kong, Tenaga, Campbell Soup, Compagnie Financière Tradition, Recticel, Sword ou ADLPartner.
 
Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
17:59
17:54
17:52
17:49
16:53