CAC 40

PX1
Temps réel estimé TTMZero - 22:00 30/11/2022
6791.14 PTS +1.83%

Rebond de la Bourse de Paris avant la Fed

21/09/2022 | 18:53

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a rebondi de 0,87% mercredi, après avoir largement reculé lors des dernières séances, anticipant une forte hausse des taux de la banque centrale américaine, la Fed, dont l'ampleur sera annoncée à 18H00 GMT.

Après un début de séance en repli, l'indice de référence CAC 40 a terminé en hausse de 51,86 points à 6.031,33 points, mettant fin à une série de six séances de baisse consécutives.

Tous les yeux sont rivés vers Washington, où la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale est en cours et devrait se conclure par une nouvelle remontée de ses taux directeurs, la cinquième d'affilée depuis mars.

Le directeur de la recherche macroéconomie chez Saxo Bank Christopher Dembik mise sur une hausse de 75 points de base. "La Fed n'a pas pour habitude de surprendre les marchés, plusieurs articles et prises de parole penchent vers une hausse de 75 points de base et non 100", comme une minorité d'analystes l'anticipe.

"Par contre on verra certainement un discours hawkish (en faveur d'un durcissement monétaire sévère, ndlr) de Jerome Powell", le président de la Fed, prévient M. Dembik.

Ce dernier a, à plusieurs reprises, affirmé que la lutte contre l'inflation était la priorité de l'institution or "la décélération de l'inflation semble moins rapide que prévu", souligne l'expert de Saxo Bank.

Les investisseurs vont donc scruter les prévisions d'inflation de la Fed et les estimations d'évolution des taux directeurs de ses membres. Christopher Dembik s'attend à "une accélération des hausses de taux", ce à quoi les marchés ne sont pas totalement préparés et qui pourrait provoquer un choc.

Certaines craintes liées à la guerre en Ukraine ont été ravivées après que le président Vladimir Poutine a annoncé mercredi la mobilisation de centaines de milliers de Russes pour combattre en Ukraine, prévenant l'Occident que Moscou utiliserait "tous les moyens" pour se défendre.

L'impact sur les prix de l'énergie reste limité pour le moment mais le dollar, valeur refuge, a été renforcé et a atteint un plus haut en vingt ans face à un panier d'autres devises.

Les valeurs liées au voyage ont subi des perte : Aéroports de Paris a cédé 2,39% à 126,40 euros, Air France-KLM 1,95% à 1,41 euro, Accor 4,20% à 23,29 euros et Pierre et Vacances 6,52% à 0,86 euro.

TotaEnergies fait son calcul

TotalEnergies "devrait payer 30 milliards de dollars d'impôts et taxes à la production dans le monde" en 2022, a annoncé mercredi le PDG du groupe français Patrick Pouyanné, lors d'une audition à l'Assemblée nationale sur les "superprofits" des entreprises pétrolières ou gazières. Le titre a gagné 1,55% à 48,93 euros.

Vallourec accroche un contrat

Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec a annoncé avoir signé un accord avec le géant pétrolier saoudien Aramco pour lui fournir des tubes pendant dix ans sur la base de commandes trimestrielles livrées par son usine implantée dans le royaume. Le titre a grimpé de 6,34% à 10,15 euros.

Offre de Schneider pour détenir Aveva

Le géant des équipements électriques et automatismes industriels Schneider Electric (+1,86% à 118,22 euros) va racheter l'intégralité de l'éditeur britannique de logiciels Aveva, dont il détient déjà 60% depuis 2017, conformément à ce qu'il avait indiqué fin août.

afp/rp

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
18:57
18:53
18:35
18:26
18:15