CAC 40

PX1
Cours en temps réel. Temps réel  - 23/10 18:05:02
4909.64PTS +1.20%

SBF120 : De Sartorius Stedim Biotech à DBV, la Santé fait le grand écart

10/08/2020 | 10:45

Les grands indices français sont à la traîne en 2020, en particulier vis-à-vis de ceux qui sont plus riches en valeurs technologiques ou du domaine de la santé. Ces deux compartiments se sont plutôt bien défendus à Paris, mais avec des évolutions parfois très contrastées que nous mettons en lumière aujourd'hui.

En France à l'heure où ces lignes sont écrites, seules 27 des 120 valeurs du SBF120 affichent un parcours positif en 2020. Il n'y a pas vraiment eu d'exception culturelle française cette année au niveau des secteurs qui ont mieux tiré leur épingle du jeu que les autres. Dans la "heatmap" (qu'on appelle semble-t-il "carte de fréquentation" en bon français, plutôt que "carte de chaleur") qui suit, on constate aisément grâce aux deux audacieux cercles jaunes que la technologie et la santé sont les seuls compartiments qui évoluent globalement dans le vert.

Deux secteurs français en hausse en 2020
Dans certains secteurs, la présence de poids lourds résistants a permis de limiter les dégâts

Mais qui évolue comment dans le détail ? Le segment technologique aurait pu mieux faire s'il n'avait été plombé par Alten (-40%) et son exposition aux secteurs comme l'aéronautique ou l'automobile, où l'on souffre plus qu'ailleurs. Les poids lourds comme Capgemini, STMicroelectronics et Dassault Systèmes font le job et gagnent 2 à 4%. Les SSII Atos (-1%) et Sopra Steria (-7%) pèsent un peu, mais Ingenico (+41%) et Soitec (+11%) donnent du relief. On pourrait sans doute y ajouter les 15% de gains de Worldline, mais le dossier n'est pas classifié dans la Technologie mais dans les Services Financiers (qu'il ne peut sauver, avec Euronext, du plongeon : -30% en 2020 pour le secteur).

Dans la Santé, les gains du secteur (+18%) sont nettement plus contrastés qu'on ne l'imagine. Passons sur le naufrage des deux têtes de gondole de la biotech françaises (DBV Technologies et Genfit, qui perdent plus de 70%) pour nous concentrer sur les baisses des prestataires de services comme Korian (-23%) et Orpea (-8%) et sur la contreperformance de Virbac (-18%). Sanofi ne brille pas particulièrement (-2%) mais Ipsen fait un peu mieux (+7%). Les deux stars du secteur sont Sartorius Stedim Biotech (+86%) et bioMérieux (+78%). Elles auraient pu être rejointes par Eurofins (+33%), mais à l'instar de Worldline pour la Technologie, le réseau de laboratoires est un peu déraciné dans la catégorie Industrie / Services d'assistance aux entreprises. Au final, le secteur signe les deux plus fortes hausses et les deux plus fortes baisses de l'année au sein de l'indice. 

En dehors de ces deux secteurs, les plus riches en hausse, on peut citer les solides parcours d'Albioma, Iliad, La Française des Jeux, Neoen et Rémy Cointreau, tous sur des gains de plus de 20%. Et la présence aux avant-postes de quelques beaux dossiers du CAC40, comme Air Liquide, L'Oréal, Schneider et Hermès. On ajoutera le désastre du compartiment financier, avec 17 baisses sur 19 valeurs, les deux rescapées étant, nous l'avons vu, Euronext et Worldline. Pour terminer, voilà à quoi ressemble le SBF120 en version "Carte de fréquentation" entre le 1er janvier et le 10 août 2020, sur une base équipondérée.

La couleur de l'indice
Le rouge est mis
La Rédaction
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Toute l'actualité sur CAC 40
23/10
23/10
23/10
23/10
23/10