CITIGROUP-INDIKATION

Cours en clôture. Cours en clôture  - 24/11
26468.59PTS +2.02%

Les Bourses asiatiques attentives à la situation sanitaire

27/10/2020 | 11:02

Tokyo (awp/afp) - Les grandes Bourses asiatiques ont connu des fortunes diverses mardi, les investisseurs se montrant cependant partout préoccupés par la propagation du coronavirus en Europe et aux Etats-Unis et le piétinement des discussions américaines sur un plan de relance.

A Tokyo, les achats d'investisseurs à la recherche de bonnes affaires ont permis de minimiser les pertes: l'indice vedette Nikkei a reculé d'à peine 0,04% à 23.485,80 points et l'indice élargi Topix de 0,09% à 1.617,53 points.

La Bourse de New York avait nettement décroché lundi face la dégradation de la situation sanitaire mondiale, l'impasse sur le plan de relance américain et des craintes liées au scrutin présidentiel du 3 novembre aux Etats-Unis.

"Jusqu'à l'élection américaine, il sera difficile pour le marché de faire monter les prix des actions", a estimé Ayako Sera, stratégiste chez Sumitomo Mitsui Trust Bank, citée par Bloomberg.

A Hong Kong, l'indice Hang Seng a reculé de 0,53% à 24.787,19 points.

L'indice composite de Shanghai a en revanche légèrement progressé de 0,1% à 3.254,32 points et celui de Shenzhen est monté de 0,45% à 2.223,92 points.

Le chinois Ant, propriétaire du géant du paiement en ligne Alipay, a officiellement annoncé lundi son intention de lever plus de 34 milliards de dollars lors d'une double introduction en Bourse à Hong Kong et Shanghai le 5 novembre. Ce montant serait un record mondial pour une telle opération.

Du côté des valeurs

ANA HOLDINGS EN SOUFFRANCE: le titre de la première compagnie aérienne japonaise All Nippon Airways (ANA) a lâché 3,17% à 2.290 yens, juste avant la publication de ses résultats semestriels, laminés par la crise sanitaire.

Le groupe a accusé une perte nette semestrielle de 188,4 milliards de yens (1,5 milliard d'euros), et s'attend à une perte nette de 510 milliards de yens (4,1 milliards d'euros) sur l'ensemble de l'exercice entamé le 1er avril.

Ses pertes vont notamment être creusées par des charges exceptionnelles dues à des restructurations, notamment une forte diminution de sa flotte d'avions gros porteurs.

JAPAN AIRLINES INQUIÈTE AUSSI: la grande rivale de ANA (-4,27% à 1.949 yens), elle aussi malmenée par la pandémie, s'apprêterait pour sa part à annoncer vendredi une perte opérationnelle de 85 milliards de yens (686 millions d'euros) sur son trimestre écoulé, selon l'agence de presse Kyodo. JAL pourrait aussi emprunter 300 milliards de yens (2,4 milliards d'euros), toujours selon Kyodo.

CANON RASSURE: les investisseurs ont plébiscité le titre (+8,05% à 1.932 yens). Le géant japonais de la bureautique, de la photo et de l'imagerie médicale est revenu dans le vert au troisième trimestre de son exercice 2020 en cours, selon des résultats publiés lundi, et il a aussi relevé ses prévisions annuelles.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen remontait face au dollar, qui valait 104,60 yens vers 09H30 GMT, contre 104,84 yens lundi à 21H00 GMT.

La monnaie japonaise progressait également face à l'euro, lequel valait 123,59 yens contre 123,81 yens la veille.

Un euro s'échangeait par ailleurs pour 1,1813 dollar, contre 1,1810 dollar lundi à 21H00 GMT.

Les prix du pétrole tentaient de rebondir après leur dégringolade de la veille, pris en étau entre une reprise de la demande mondiale contrariée par la nouvelle vague de Covid-19 et la relance de la production libyenne, en passe de revenir autour du million de barils par jour.

Après 09H20 GMT le baril de brut américain WTI progressait de 0,36% à 38,70 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,27% à 40,57 dollars.

afp/al

© AWP 2020
Copier lien
Toute l'actualité sur CITIGROUP-INDIKATION NIKKEI 225
02:48
24/11
23/11
20/11
20/11