CITIGROUP-INDIKATION

Cours en clôture. Cours en clôture  - 27/11
26698.32PTS +0.82%

Les Bourses asiatiques concluent la semaine sur des notes contrastées

23/10/2020 | 11:53

Tokyo (awp/afp) - Les Bourses de Tokyo et Hong Kong ont fini vendredi dans le vert après l'ultime débat présidentiel aux Etats-Unis et l'espoir persistant d'un accord sur le plan de relance américain, tandis que Shanghai et Shenzhen, inquiètes sur Huawei, ont plié.

L'indice vedette de la place de Tokyo, le Nikkei, a avancé de 0,18% à 23'516,59 points (+0,45% sur l'ensemble de la semaine), tandis que son indice élargi Topix a progressé de 0,34% à 1625,32 points.

Le dernier débat entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden, largement favori dans les sondages, a été relativement calme, à l'inverse de leur premier face-à-face fin septembre qui avait rapidement tourné au vinaigre.

Les Bourses de Chine continentale ont en revanche piqué du nez, alors que le géant chinois des télécoms Huawei a annoncé vendredi un fort ralentissement de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de son exercice, qu'il a notamment attribué aux sanctions américaines à son égard.

Huawei n'est pas coté en Bourse mais de nombreux de ses sous-traitants et partenaires chinois le sont.

L'indice composite de Shanghai a lâché 1,04% à 3.278,00 points et l'indice composite de Shenzhen a chuté de 1,9% à 2200,56 points.

Du côté des valeurs

NEXON ACCÈDE AU NIKKEI: le titre de l'éditeur de jeux vidéo a flambé (+17,24% à 2890 yens), grâce à sa prochaine accession à l'indice vedette Nikkei, annoncée la veille. Nexon va remplacer le groupe de supérettes de proximité FamilyMart, qui va quitter la Bourse de Tokyo après son rachat par son grand actionnaire Itochu.

Fondé en Corée du Sud en 1994, Nexon s'est introduit à la Bourse de Tokyo en 2011. L'entreprise est notamment connue pour avoir développé sous licence une version du célèbre jeu de tir multijoueurs Counter-Strike pour le marché asiatique.

MHI POURRAIT GELER SON PROJET D'AVION RÉGIONAL: l'action a gagné 6,56% à 2370 yens. Selon plusieurs médias nippons, Mitsubishi Heavy Industries (MHI) s'apprêterait à geler complètement son très coûteux programme de développement de l'avion régional SpaceJet, dont les perspectives commerciales se sont considérablement assombries avec la crise du Covid-19.

Retardé à de nombreuses reprises, ce projet colossal entamé en 2008 plombe les comptes de MHI depuis des années et lui a déjà coûté plus de 1000 milliards de yens (8 milliards d'euros au cours actuel).

MHI a déjà suspendu temporairement le développement du SpaceJet depuis Le printemps en raison de la pandémie.

Dans un bref communiqué publié vendredi, le groupe n'a pas confirmé le gel total du projet mais a dit examiner "diverses possibilités" pour limiter ses coûts.

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar restait ancré sous la barre symbolique des 105 yens, à 104,58 yens vers 09H30 GMT contre 104,86 yens jeudi à 21H00 GMT. La hausse du yen est un mouvement de change négatif pour les valeurs japonaises exportatrices.

La monnaie européenne se stabilisait face à la monnaie japonaise, à raison d'un euro pour 123,92 yens contre 123,93 yens la veille.

Un euro valait par ailleurs 1,1851 dollar, contre 1,1818 dollar jeudi.

Les prix du pétrole étaient en mini-hausse vers 09H20 GMT, après avoir nettement rebondi jeudi: le baril de brut américain WTI gagnait 0,07% à 40,67 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord 0,19% à 42,54 dollars.

afp/jh

© AWP 2020
Copier lien
Toute l'actualité sur CITIGROUP-INDIKATION NIKKEI 225
08:52
02:34
26/11
26/11
26/11