DJ INDUSTRIAL

DJI
Cours en temps réel. Temps réel  - 20/05 23:03:15
31261.9PTS +0.03%

L'Europe rebondit grâce aux résultats, Wall Street attend la Fed

25/01/2022 | 19:17

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont rebondi mardi après la forte baisse de la veille mais à Wall Street la tendance était toujours négative à mi-parcours, les marchés d'actions étant plombés par la poursuite des tensions géopolitiques en Europe de l'Est et les incertitudes sur les décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,74% à 6.837,96 points. Le Footsie britannique a pris 1,09% et le Dax allemand 0,75%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,75%, le FTSEurofirst 300 0,9% et le Stoxx 600 0,8%.

L'amélioration surprise de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne et les solides résultats publiés par plusieurs entreprises sur le Vieux continent ont permis aux indices en Europe d'amorcer un rebond.

Les dernières données IBES de Refinitiv prévoient une hausse de 48,6% des bénéfices des entreprises du Stoxx 600 au quatrième trimestre.

La tendance baissière à Wall Street et la faiblesse du rebond en Europe par rapport à la chute de lundi donnent cependant à penser que les investisseurs gardent un oeil sur l'issue de la réunion de deux jours du Federal Open Market Committee de la Fed.

Le marché anticipe quatre relèvements de taux cette année, dont une augmentation de 25 points de base dès mars.

L'appétit pour le risque est également freiné par les craintes d'une escalade militaire autour de l'Ukraine après l'envoi par l'Otan de renforts en Europe de l'Est de crainte d'une invasion russe en Ukraine.

Côté indicateur économique, le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé de 0,5 point à 4,4% sa prévision de croissance de l'économie mondiale, voyant dans la pandémie de COVID-19, l'inflation, les problèmes d'approvisionnement et la politique monétaire aux Etats-Unis des facteurs de risques supplémentaires.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, sur le plan sectoriel, les valeurs bancaires (+2,8%) ont affiché l'une des plus fortes hausses du Stoxx 600, aux côtés de l'énergie (+2,5%), des télécoms (+2,4%) et des matières premières (+1,6%).

Côté résultats, le groupe suédois Ericsson a gagné 7,6% à la faveur d'un bénéfice d'exploitation ajusté supérieur aux attentes au quatrième trimestre. Son concurrent Nokia a avancé de 3,3%.

Logitech (+6,7%) a, pour sa part, profité du relèvement de sa prévision de bénéfice pour cette année.

Parmi les valeurs dans le rouge, Credit Suisse a perdu 1,1% après un avertissement sur ses résultats du quatrième trimestre, tombant à un creux de 20 mois..

Rémy Cointreau a lui abandonné 2,08%, ses prévisions étant jugées prudentes, tandis que Swatch Group a reflué de 3,4% malgré l'annonce d'un objectif de croissance à deux chiffres de ses ventes cette année en monnaie locale.

Sur le SB120, l'opérateur de maisons de retraite Orpea a plongé de plus de 20%, affecté par la publication prochaine d'un livre dénonçant la gestion de certains Ehpad du secteur privé.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones recule de 1,08%, le Standard & Poor's 500 de 1,9% et le Nasdaq de 2,7%, tous les compartiments sectoriels étant dans le rouge, à l'exception de l'énergie.

L'indice de la volatilité, aussi appelé l'"indice de la peur", grimpe de près de 10% à 32,75 points.

Côté résultats, IBM gagne 2,7% après un bénéfice et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes au quatrième trimestre, mais le compartiment technologique, en repli de 3,07%, continue de subir des dégagements.

American Express bondit de 8%, le spécialiste des moyens de paiement ayant publié mardi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu.

A la baisse, General Electric chute de 7,3% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel affecté par des problèmes d'approvisionnements.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar, en hausse de 0,23%, continue de s'apprécier face à un panier de devises de référence, soutenu par son statut de valeur refuge et les anticipations de hausse de taux aux Etats-Unis.

L'euro, en repli de 0,38%, se traite à 1,1279 dollar, contre un pic récent le 18 janvier à 1,1421.

TAUX

Les rendements obligataires évoluent en territoire positif, le dix ans américain gagnant 2,7 points de base à 1,7618% à la veille de la publication du communiqué de politique monétaire de la Fed.

En Europe, le taux du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, a pris 1,9 point à -0,081%, après être tombé lundi à -0,11%, au plus bas depuis le 5 janvier. Son équivalent français de même échéance s'est octroyé deux points à 0,330%.

PÉTROLE

Le marché pétrolier affiche également un rebond par rapport aux pertes de lundi, le baril de Brent avançant de 1,61% à 87,68 dollars le baril et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 1,79% à 84,8 dollars.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

par Claude Chendjou

© Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur DJ INDUSTRIAL
18:43
20/05
20/05
20/05
20/05