DJ INDUSTRIAL

DJI
Cours en différé. Temps Différé  - 29/11 22:57:44
35135.94PTS +0.68%

Wall Street attendue stable, regain de prudence sur les actions

27/10/2021 | 13:59

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue sans grand changement mercredi à l'ouverture et les Bourses européennes reculent légèrement à mi-séance, les investisseurs faisant preuve de prudence face à plusieurs sources d'inquiétudes à l'approche des réunions de politique monétaire des grandes banques centrales.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,1% pour le Dow Jones et en très légère baisse pour le S&P-500 et le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 perd 0,21% à 6.752,43 vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,26% et à Londres, le FTSE abandonne 0,12%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 lâche 0,3%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,07% et le Stoxx 600 de 0,25%.

L'optimisme autour de la saison des résultats qui a porté les actions mardi ne suffit plus à soutenir la tendance, d'autant que les publications d'entreprises du jour sont mitigées.

Les inquiétudes persistantes sur la hausse des prix, les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et la croissance économique sont de retour tandis que l'approche des réunions des grandes banques centrales incite les investisseurs à la prudence.

"Après les niveaux que nous avons vus pour les indices, je ne suis pas surpris de voir une sorte de respiration aujourd'hui avant la réunion de la Banque centrale européenne jeudi. Elle restera accommodante, mais encore une fois, vous avez toujours le risque que tout message ou tout mot puisse être mal compris ou mal interprété par le marché", a déclaré Roland Kaloyan, responsable de la stratégie sur les actions européennes chez Société générale.

La crainte d'un regain de tension entre Pékin et Washington pèse également sur les marchés après que l'autorité américaine des télécommunications a voté la révocation de l'autorisation accordée à la filiale américaine de China Telecom d'opérer aux États-Unis en invoquant la sécurité nationale.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Dans les échanges en avant-Bourse, Twitter et Microsoft prennent respectivement 3,0% et 1,6% après la publication de leurs résultats.

Coca-Cola, McDonald's et Boeing BA.N> sont indiqués en hausse après les leurs. En revanche, Alphabet pourrait ouvrir en légère baisse malgré des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

VALEURS EN EUROPE

Le secteur des ressources de base (-2,09%) affiche la plus forte baisse du jour, pénalisé par la baisse des métaux industriels alors que la Chine accélère les initiatives pour lutter contre la flambée des prix du charbon.

Rio Tinto, ArcelorMittal, Anglo American et Glencore perdent de 1,61% à 2,46%.

Worldline (-11,08%) est sanctionné après des résultats et prévisions jugés décevants, tout comme Deutsche Bank (-5,98%).

DBV Technologies chute de 20,85% après la publication d'une perte par action plus importante que prévu.

Schneider Electric est en tête du CAC 40 après avoir fait état d'un chiffre d'affaires record au troisième trimestre.

Egalement parmi les publications bien accueillies, celles de Seb (+12,46%), de Scor (+11,62%), de Sodexo (+4,66%), ou encore du néerlandais ASM International (+6,09%) et de l'allemand Puma (+2,15%).

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans perd quatre points de base à -0,159%, un creux d'une semaine, avant la réunion de la BCE.

"La BCE ne va pas relever ses taux l'année prochaine (...). Si elle le croit encore, elle doit le dire avec force et cela devrait procurer un certain soulagement", a commenté Chris Iggo d'AXA Investment Managers.

Le dix ans américain baisse de 2,3 points de base, sous 1,6%.

CHANGES

Les variations sont limitées sur le marché des changes avant les annonces de la Banque centrale européenne (BCE) et du Japon jeudi, celles du Canada ce mercredi puis celles des Etats-Unis et d'Australie la semaine prochaine. Le dollar grappille moins de 0,1% face à un panier d'autres devises de référence et l'euro s'échange autour de 1,159 dollar.

La livre sterling recule contre le billet vert et la monnaie unique européenne avant la présentation du projet de loi budgétaire britannique par le ministre des Finances au Parlement.

Le bitcoin (-2,46%) recule au plus bas en près de deux semaines sur des prises de profits alors que la cryptomonnaie pourrait enregistrer en octobre sa meilleure performance mensuelle depuis février.

PÉTROLE

Les cours du pétrole reculent après l'annonce par l'American Petroleum Institute (API) d'une augmentation surprise des stocks de brut de pétrole brut aux États-Unis.

Le baril de Brent perd 1,15% à 85,41 dollars et le brut léger américain 1,31% à 83,54 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

par Laetitia Volga

© Reuters 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur DJ INDUSTRIAL
29/11
29/11
29/11
29/11
29/11