S&P GSCI CORN INDEX

Cours en différé. Temps Différé  - 25/06 06:25:40
453.4571PTS +1.06%

Londres prendra une décision sur l'étape finale du déconfinement le 14/06

16/05/2021 | 15:13

LONDRES, 16 mai (Reuters) - La Grande-Bretagne, qui est confrontée à l'apparition d'un nouveau variant du coronavirus, prendra une décision le 14 juin sur l'opportunité d'enclencher la dernière étape de son déconfinement, a annoncé dimanche le ministre de la Santé Matt Hancock.

Vendredi, le Premier ministre Boris Johnson a annoncé une accélération de la campagne de vaccination pour tenter de contenir la propagation rapide d'un nouveau variant repéré pour la première fois en Inde qui pourrait faire dérailler la réouverture de l'économie.

"Nous prendrons une décision définitive sur l'étape 4, qui est la plus grosse étape de notre plan. Nous prendrons la décision finale le 14 juin", a déclaré le ministre sur Sky News.

Un report pourrait nuire au rebond anticipé de l'économie qui a connu sa pire crise en trois siècles et alimenter de nouvelles critiques contre le gouvernement et sa gestion de la crise sanitaire.

La Grande-Bretagne, qui a enregistré l'un des bilans les plus lourds au monde avec 127.675 décès, connaît actuellement un faible nombre de nouvelles contaminations grâce, notamment, au succès de sa campagne de vaccination.

Selon les chiffres communiquées par les autorités, la moyenne sur sept jours des contaminations quotidiennes se situe à 2.200 et près de 70% de la population adulte a reçu au moins une dose de vaccin.

En Angleterre, la dernière des quatre étapes du plan de déconfinement britannique est programmée pour le 21 juin et prévoit la levée des mesures de distanciation sociale.

Auparavant, la troisième étape doit débuter lundi et permettre notamment aux pubs et aux restaurants d'accueillir leurs clients à l'intérieur.

"La pandémie dans son ensemble est sous contrôle", a expliqué Matt Hancock sur la BBC. "Mais le variant indien semble effectivement se transmettre plus facilement de personne à personne et nous devons être prudents".

Le ministre a rejeté les critiques de l'opposition selon laquelle l'exécutif a tardé à fermer ses frontières aux voyageurs en provenance d'Inde où le nombre de cas a connu une brutale flambée. Selon Matt Hancock, la décision avait été prise avant même que le variant ait été officiellement désigné comme un variant préoccupant.

Le ministre a indiqué qu'il y avait un peu plus de 1.300 cas de variants indiens en Grande-Bretagne et que des données préliminaires de l'université d'Oxford tendaient à montrer que les vaccins étaient efficaces contre ce variant. (William James, version française Gwénaëlle Barzic)

© Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
06:31
06:20
06:00
05:31
05:18