SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 18/05 17:30:17
11579.14PTS -1.29%

Bourse Zurich: à la reconquête du terrain perdu en début de semaine

26/01/2022 | 09:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse poursuivait sur la voie de la convalescence mercredi matin, après avoir colmaté la veille une partie des avaries subies lundi. Le Swiss Market Index (SMI) a reconquis dès les premiers échanges la marque symbolique des 12'000 points.

La saison des résultats tente de reprendre ses droits, dans une actualité géopolitique et conjoncturelle assourdissante. Les indices new-yorkais ont dans ce contexte lâché du lest en clôture mardi.

"Le négoce d'actions aux Etats-Unis demeure trépidant, imprévisible et plein de surprises", note Ipek Ozkardeskaya. L'analyste chez Swissquote évoque pêle-mêle l'escalade des tensions à la frontière ukrainienne, les menaces personnelles de sanctions adressées par Joe Biden à Vladimir Poutine, le coup de rabot passé par le FMI sur les perspectives de croissance aux Etats-Unis et en Chine ou encore les perspectives de resserrement monétaire de la part de la Réserve fédérale (Fed) au pays de l'oncle Sam.

Chez Mirabaud Banque, John Plassard assure que l'issue en soirée de la réunion du principal comité de politique monétaire de la Fed concentrera l'attention des détenteurs de capitaux. L'analyste n'exclut toutefois pas une incursion dans l'équation des troubles à la frontière ukrainienne.

A 09h10, le SMI s'appréciait de 1,12% à 12'077,92 points. Le Swiss Leader Index (SLI) gagnait 1,04% à 1929,15 points et le Swiss Performance Index (SPI) 1,08% à 12'077,92 points. Sur les trente principales valorisations, seules trois reculaient.

Les valeurs du luxe Swatch (porteur +2,8%) et Richemont (+2,7%) continuaient à capitaliser sur les résultats annuels présentés la veille par l'horloger biennois.

Malmené la veille dans le sillage d'un nouvel avertissement sur résultats, Credit Suisse (+2,5%) s'accrochait au duo de tête.

Le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Lonza (+1,1%) abandonnait déjà les avant-postes. La multinationale rhénano-valaisanne a confirmé sa bonne santé présumée sur l'an dernier, sans toutefois s'épancher sur la contribution du contrat conclu avec le développeur de vaccin anti-Covid Moderna.

Principal perdant, l'équipementier de salles d'aisance Geberit (-1,3%) accuse un abaissement de son objectif de cours par Goldman Sachs, qui campe sur la recommandation "sell". Le chimiste de la construction Sika et le concepteur d'assistances auditives Sonova (-0,2%) complétaient le grupetto.

Entre ces deux extrêmes, le paquebot alimentaire Nestlé s'adjugeait 1,0%, tandis que les géants pharmaceutiques Roche et Novartis avançaient de respectivement 0,8% et 1,6%.

Sur le marché élargi, le transformateur de fèves et cosses de cacao Barry Callebaut s'appréciait de 0,9%, dans le sillage de la présentation de sa performance sur les trois premiers mois de son exercice décalé 2021/22.

Le transformateur laitier lucernois Emmi (+1,4%) a, lui aussi, levé un coin de voile sur ses résultats annuels.

Le fabricant de machines-outils Mikron (+3,5%)a retrouvé des couleurs l'année dernière, après un exercice 2020 plombé par la pandémie de coronavirus.

Le constructeur de machines textile Rieter (+6,5%) a profité l'année dernière d'un rebond de la demande.

jh/rq

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
18/05
18/05
18/05
18/05
18/05