SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 12/08 17:30:58
11128.24PTS -0.24%

Bourse Zurich: en rebond technique, les indices effacent les pertes de la veille

25/02/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse s'est nettement rétablie vendredi, profitant d'un rebond technique au lendemain du choc causé par l'invasion russe en Ukraine. Le SMI s'est inscrit dans le vert dès l'ouverture et a presque continuellement accentué ses gains, se rapprochant à moins de cinq points de la barre symbolique des 12'000 points. Sur le front des nouvelles d'entreprises, Swiss Re a retenu l'attention après ses résultats.

A New York, Wall Street poursuivait son rebond technique de la veille en matinée après une hésitation initiale.

"A Wall Street, on dit: acheter la rumeur, vendre la nouvelle", a rappelé Adam Sarhan, fondateur et directeur général de 50 Park Investments, ce qui signifie que les investisseurs se positionnent avant une annonce puis vendent une fois la nouvelle publiée.

"Cette fois, ça a été l'opposé. Vendre la rumeur, acheter la nouvelle", a-t-il poursuivi, cité par l'AFP, les opérateurs se mettant à racheter des titres une fois lancée l'invasion de l'Ukraine. "La question, c'est de savoir si le rebond va se poursuivre", s'est interrogé le gérant.

"Le marché se comporte comme si la situation russo-ukrainienne n'allait pas devenir source d'hyper-inflation des matières premières ou le point de départ d'un cyber-conflit pénalisant pour l'économie", a réagi dans une note Patrick O'Hare de Briefing.com.

Le SMI a terminé en hausse de 3,01% à 11'987,31 points, avec un plus haut à 11'995,96 points et un plus bas à 11'665,29 points en ouverture. Le SLI a gagné 2,95% à 1900,79 points et le SPI 2,92% à 15'154,49 points. Sur les 30 valeurs vedettes, Swiss Re (-4,2%) est le seul perdant du jour.

Le réassureur a comme prévu renoué avec les chiffres noirs l'année dernière, toutefois de manière moins marquée que prévu. Si la performance du numéro deux mondial de la branche est jugée honorable, au vu notamment de l'impact des catastrophes naturelles et de la pandémie, le marché en revanche a lourdement sanctionné la frilosité du réassureur en matière de dividende, qui restera inchangé à 5,90 francs par action.

Chahutées la veille, les bancaires se sont nettement reprises. UBS (+6,3%) précède Richemont (+4,8%) et Sika (+4,7%) sur le podium. Julius Bär (+4,3%) a pris la médaille en chocolat et Credit Suisse (+4,1%) a légèrement fléchi sur la fin.

Plutôt dans le bas du tableau, Holcim (+2,2%) a enregistré une solide progression en 2021, portée notamment par le rachat de Firestone aux Etats-Unis. Le groupe, qui se dit peu exposé en Ukraine et en Russie, mise sur une poursuite de la croissance cette année. Les actionnaires profiteront d'un dividende augmenté de 10% à 2,20 francs par action.

Les poids lourds Nestlé (+2,9%), Novartis (+2,8%) et Roche (+2,7%) ont terminé dans le gros du peloton.

La multinationale veveysane a indiqué à AWP avoir temporairement suspendu l'activité de ses usines, entrepôts et chaînes de distribution en Ukraine, attaquée depuis jeudi par la Russie. "Notre priorité est de garantir la sécurité et la protection de nos collaborateurs", a assuré un porte-parole. Les employés ont été invités à rester chez eux et à suivre les directives des autorités locales. Nestlé emploie en Ukraine environ 5000 personnes.

Sur le marché élargi, Bobst (+22,8%) a fait, de loin, la meilleure performance du jour. Les affaires du fabricant de machines à produire des emballages ont connu une reprise dynamique en 2021, après année 2020 difficile dans le contexte de la pandémie. Si les ventes sont conformes aux attentes, le bénéfice net a bondi grâce notamment à une baisse de l'imposition. Après une année de disette, les actionnaires toucheront un dividende ordinaire de 2 francs ainsi qu'un dividende extraordinaire de 6 francs par action.

Le fabricant de solutions d'emballage Vetropack (+4,7%) avait annoncé jeudi suspendre "temporairement" la production dans son usine ukrainienne de Gostomel, près de Kiev, quelques heures à peine après le début de l'invasion de l'ex-république soviétique par les troupes russes.

Liechtensteinische Landesbank (+0,2%) va proposer à ses actionnaires de faire l'impasse sur leur rémunération au titre de 2021 en raison de l'offre de reprise en cours sur la filiale Bank Linth (stable).

Le laboratoire Idorsia (+0,4%) a obtenu une recommandation du CHMP pour une homologation de son somnifère Quviviq sur le Vieux continent.

rp/al

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
12/08
12/08
12/08
12/08
12/08