SMI

SMI
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 27/09 15:26:22
10144.84PTS +0.72%

Bourse Zurich: entame de semaine positive avant l'inflation américaine

08/08/2022 | 18:15

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note positive lundi. Le SMI s'est maintenu dans une fourchette d'un peu plus d'une cinquantaine de points, avec la barre symbolique des 11'200 points comme sommet atteint en début de séance. La semaine sera marquée par la publication, mercredi, des chiffres de l'inflation américaine (CPI) en juillet.

A New York, Wall Street gagnait du terrain en matinée, en attendant une dernière salve de résultats d'entreprises et avant des chiffres cruciaux d'inflation mercredi.

"Le fait saillant de la semaine dernière était le rapport sur l'emploi bien meilleur qu'attendu (...) les marchés ne devraient pas donc pas s'attendre à ce que la banque centrale (Fed) batte en retraite (sur les taux) jusqu'à ce qu'elle jugule l'inflation", a estimé Art Hogan de B. Riley Wealth.

En Suisse, le nombre de chômeurs s'est encore contracté. A fin juillet, on comptait 91'474 personnes inscrites au chômage à travers le pays, soit 1037 de moins qu'un an plus tôt. Le taux de chômage est quant à lui resté inchangé à 2,0%.

Le SMI a terminé en hausse de 0,39% à 11'166,32 points, avec un plus haut à 11'210,14 et un plus bas à 11'144,77. Le SLI a gagné 0,54% à 1737,92 points et le SPI 0,40% à 14'473,39 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 21 ont progressé, 8 reculé et Nestlé a fini stable.

Le logisticien Kühne+Nagel (-1,9%) a fini lanterne rouge, derrière Alcon (-1,4%) et Swisscom (-1,2%).

Alcon dévoile mardi soir après la clôture de Wall Street ses revenus trimestriels, attendus à 2,19 milliards de dollars par les analystes du consensus AWP, qui tablent sur un bénéfice net de 145 millions de dollars.

Roche (-0,3%) a étalement perdu du terrain, alors que Novartis (+0,3%) en a gagné un peu.

Le podium du jour se compose de Geberit (+2,8%), Partners Group (+2,9%) et Credit Suisse (+2,2%).

Julius Bär a abaissé l'objectif de cours de Credit Suisse à 5,50 francs de 7,10 francs et confirmé "hold". La banque aux deux voiles a de nouveau présenté des chiffres "épouvantables" au deuxième trimestre, a commenté l'analyste. Malgré le récent changement de direction, un redressement va prendre beaucoup de temps et entraîner des souffrances pour les investisseurs, a prédit l'expert.

UBS (+1,6%) a également nettement progressé, alors que Julius Bär (-0,1%) fait partie des perdants du jour.

L'équipementier de pompes à vide VAT (+2,1%) avait indiqué jeudi dernier avoir vu sa rentabilité bondir sur les six premiers mois de l'année, soutenu notamment par la demande de semi-conducteurs. VAT s'est montré confiant sur une progression annuelle des recettes et du bénéfice.

Les valeurs du luxe Richemont (+1,7%) et Swatch (+1,4%) ont fait mieux que l'indice. Le géant du luxe genevois conseille à ses actionnaires de ne pas élire le représentant du fonds activiste Bluebell Capital Partners, lors de son assemblée générale du 7 septembre. Bluebell maintient sa proposition.

Sur le marché élargi, Hochdorf (inchangé) a bouclé le premier semestre sur des résultats en baisse marquée, malgré des recettes en hausse. Le groupe alimentaire a expliqué sa contre-performance par le renchérissement des matières premières et de l'énergie, ainsi que des effets de change.

Montana Aerospace (-1,1%) a enregistré une nette hausse du chiffre d'affaires avec une rentabilité opérationnelle solide au premier semestre. La société argovienne confirme ses prévisions antérieures à la faveur d'une demande accrue de l'industrie.

Bell (-0,4%) publie ses résultats semestriels mardi et les analystes tablent sur un chiffre d'affaires de 2,07 milliards de francs, avec un bénéfice net de 43,3 millions. Les recettes auront profité des hausses de prix alors que les volumes devraient avoir baissé un peu.

L'exploitant de boutiques hors taxe Dufry (+2,6%) présente aussi ses données semestrielles partielles: les analystes attendent un chiffre d'affaires de 2,95 milliards de francs et un Ebit de 71 millions. Lorsque le groupe a annoncé la reprise d'Autogrill en mai, il avait indiqué que la croissance du chiffre d'affaires au premier semestre s'inscrirait à 145% à taux de change constants.

Galenica (-0,5%) présente lui aussi ses chiffres semestriels. Les analystes tablent sur des ventes de 1,89 milliard de francs et un Ebit ajusté de 97,6 millions.

La banque en ligne Swissquote (+0,8%) enfin dévoile aussi ses résultats semestriels. Deux analystes prévoient un bénéfice avant impôts de respectivement 85,0 et 79,9 millions de francs. L'effondrement des marchés boursiers depuis le début de l'année, et celui des cryptomonnaies, risquent de peser sur la performance du groupe glandois à mi-parcours.

rp/ol

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
14:28
11:31
09:30
08:44
26/09