SMI

SMI
Temps réel estimé TTMZero - 14:17 08/12/2022
10987.37 PTS -0.21%

Bourse Zurich: l'appétit au risque de la veille n'a pas duré

05/10/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse est repartie à la baisse mercredi après l'embellie technique de la veille. Après une ouverture nettement négative, le SMI a bien tenté une remontée qui lui a permis de passer de peu dans le vert durant la première heure de transactions, mais cela n'a pas duré. L'indice vedette de SIX est reparti dans le rouge et, après avoir plus ou moins stagné en fin de matinée, début d'après-midi, il a de nouveau accentué ses pertes et a fini largement sous la barre des 10'500 points.

A New York, Wall Street était également à la baisse en matinée au lendemain là aussi d'un rebond technique.

L'élan s'essoufflait de façon mécanique après deux jours de poussée qui ont vu les indices se redresser de plus de 5% à la suite d'un mois de septembre désastreux.

Les rendements obligataires repartaient à la hausse alors qu'ils avaient reculé ces dernières séances misant sur une Fed possiblement plus clémente sur les hausses de taux d'intérêt à la suite de plusieurs indicateurs économiques américains médiocres.

Le taux sur les bons du Trésor à dix ans remontait à 3,71%, contre 3,63% la veille, tandis que le dollar, qui s'était fortement replié mardi, reprenait de la vigueur. Ce rebond des taux obligataires et du dollar semble freiner l'humeur positive et suggère que les conditions financières se resserrent", ont relevé les analystes de Schwab.

En Suisse, l'horizon économique s'assombrit en raison des incertitudes pour l'approvisionnement de l'Europe en gaz l'hiver prochain, selon le KOF qui a abaissé ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) pour 2022 et 2023. Cette année, la croissance du PIB devrait s'inscrire à 2,3%. En juin, le KOF prévoyait encore une progression de 2,8%. Pour 2023, la prévision a été abaissée à 0,7%, contre 1,3% auparavant.

Le SMI a terminé en recul de 1,07% à 10'477,69 points, avec un plus bas à 10'449,53 points et un plus haut à 10'593,56 points. Le SLI a cédé 1,20% à 1579,41 points et le SPI 1,04% à 13'414,98 points. Sur les 30 valeurs vedettes, Straumann (+0,6%) et SGS (+0,2%) sont les seuls gagnants du jour.

Nestlé (-0,4%) a limité la casse, Novartis (-0,8%) un peu moins et Roche (-1,4%) a sous-performé. Ce dernier n'a pas profité d'un relèvement d'objectif de cours par Goldman Sachs, qui a confirmé "buy". La banque américaine a en revanche réduit l'objectif de cours de Novartis et confirmé à l'achat.

Nestlé a finalisé la cession de la marque française de purée de pommes de terre Mousline au fonds d'investissement français FnB, avec qui le groupe avait entamé des négociations exclusives le 22 mars dernier.

Au lendemain d'un net rebond, l'action Credit Suisse (-4,2% à 4,11 francs) est repartie à la baisse et a fini lanterne rouge, tout en parvenant à se maintenir au-dessus de la barre symbolique des 4 francs. HSBC abaissé l'objectif de cours à 4,90 de 6,20 francs et confirmé "hold". Le recul du cours rend urgent le renouvellement de la stratégie, qui devrait être annoncé à la fin du mois, a commenté l'analyste.

Société générale a réduit l'objectif à 4,20 de 5,50 francs et confirmé "hold".

Julius Bär (-2,7%) et UBS (-1,7%) ont aussi terminé dans le bas du tableau des perdants.

Adecco et Kühne+Nagel (chacun -3,9%) complètent le trio des plus gros perdants. Kühne+Nagel a prolongé son partenariat de longue date avec le fabricant italien de pneumatiques Pirelli aux Etats-Unis "de plusieurs années", sans en dévoiler les contours financiers.

Sur le marché élargi, Bachem (+2,2%) prévoit la construction d'un nouveau site de production en Argovie. A long terme, quelque 3000 personnes devraient être recrutées pour cette seule usine.

A l'issue de l'offre publique d'achat lancée sur Valora (+0,6%), la société mexicaine Femsa détient désormais environ 96,87% du capital-actions et des droits de vote du bâlois.

Dormakaba (-4,5%) a nommé une nouvelle responsable des finances, Christina Johansson, passée notamment par Bucher Industries et SR Technics.

Ascom (-3,6%) a décroché un contrat de 3,3 millions d'euros auprès d'un nouvel hôpital en Allemagne.

Le fabricant de matériel ferroviaire Stadler (-3,6%) a annoncé une nouvelle commande de la société de transport allemande Stuttgarter Straßenbahnen (SSB). Les contours financiers de l'opération n'ont pas été dévoilés.

rp/al

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
11:31
11:30
10:21
09:51
08:46