SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 08/03 17:30:40
10830.38PTS +2.10%

Bourse Zurich: le SMI cède à l'ambiance négative

23/02/2021 | 11:30

Zurich (awp) - La Bourse suisse partait en baisse mardi en fin de matinée, après avoir fait de la résistance en début de séance. La quasi-totalité des marchés européens cédait du terrain et à Wall Street les indications préalables des principaux indices étaient toutes dans le rouge. En Suisse, la saison des résultats annuels est bien lancée avec principalement des résultats du marché élargi.

Selon John Plassard, analyste chez Mirabaud Banque, les marchés actions effectuent une "forte rotation sectorielle (...) avec une sous-performance des valeurs de croissance et une surperformance des valeurs cycliques et 'values' telles que les banques et les sociétés énergétiques".

Les investisseurs adoptaient une position attentiste avant la publication de données macroéconomiques sur l'inflation dans l'Union européenne et aux Etats-Unis et des détails sur la confiance des consommateurs en février, ont souligné les spécialistes d'Activtrades dans une note. Le président de la Réserve fédérale (Fed) Jerome Powell sera quant à lui auditionné par le Sénat américain.

A la Bourse suisse vers 10h47, le SMI reculait de 0,87% à 10'602,02 points et le SLI baissait de 1,19% à 1708,24 points. L'indice du marché élargi SPI abandonnait quant à lui 1,07% à 13'249,54 points.

La vaste majorité des valeurs vedettes évoluait désormais en baisse, avec au fond du tableau des valeurs technologiques comme Logitech (-7,8%) et AMS (-3,4%), mais aussi des cycliques à l'instar de Sika (-4,1%) et Geberit (-2,9%).

Le fabricant autrichien de semi-conducteurs, coté à la Bourse suisse, peut désormais inscrire au registre du commerce l'accord de contrôle entre les deux entreprises. Sika a pour sa part vu son objectif de cours relevé par Julius Bär.

Les trois poids lourds Roche (-1,4%), Novartis (-1,0%) et Nestlé (-0,8%) pesaient également sur l'indice vedette.

Lonza se retrouvait par contre à l'équilibre, après avoir ouvert en nette hausse. Les analystes de JPMorgan ont relevé la recommandation et l'objectif de cours du groupe bâlois.

Parmi les rares gagnants se trouvaient Credit Suisse (+0,9%) et Swiss Re (+0,6%). La banque aux deux voiles bénéficiait d'une rafale de relèvements d'objectifs de cours. La veille, Barclays avait augmenté la recommandation du titre de la banque. Julius Bär (-1,1%) inversait la tendance positive, malgré un rehaussement de l'objectif de cours par Goldman Sachs, tout comme UBS (-0,5%). La banque aux trois clés profitait des mêmes faveurs de la part des analystes.

Sur le marché élargi, PSP (+0,5%) montait. Le société immobilière a essuyé l'an dernier une chute de 35,6% du bénéfice net à 292,09 millions de francs, mais souligne que la base de comparaison en 2019 avait été biaisée par un apport exceptionnel de 22 millions. Le groupe zougois assure n'avoir que marginalement ressenti les effets de la crise sanitaire.

Novavest (+3,2%) a confirmé la solide performance affichée l'an dernier.

SIG Combibloc (-8,7%) creusait ses pertes. Le spécialiste des solutions d'emballage a vu ses ventes croître très légèrement en 2020, quand son bénéfice net s'est nettement réduit. Le groupe proposera toutefois un dividende relevé de trois centimes.

La BCGE (-0,3%) a pâti l'année dernière de l'impact conjoncturel de la pandémie de Covid-19 mais également d'éléments non-récurrents. Les recettes ont plongé de près de 13%, à 366,7 millions de francs, mais le bénéfice net affiche néanmoins une progression. Le dividende proposé est stable.

al/ck

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
08/03
08/03
08/03
08/03
08/03