SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 24/09 17:31:27
11817.2PTS -1.02%

Bourse Zurich: le SMI englué dans le rouge à l'approche de la mi-journée

22/07/2021 | 11:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse ne parvenait à s'extraire du rouge jeudi à l'approche de la mi-journée, malgré le rebond de Wall Street et des principaux marchés mondiaux la veille. Tout en gardant un oeil sur l'évolution de la pandémie de Covid-19, les investisseurs se concentreront notamment sur une nouvelle salve de résultats, dont ceux de Roche, puis sur la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Après une nouvelle salve de résultats d'entreprises, les investisseurs se concentreront en début d'après-midi sur la toujours très attendue décision de politique monétaire de la BCE, ainsi que les commentaires de sa présidente Christine Lagarde.

Après une entame de séance en hausse de 0,29%, l'indice SMI a rapidement marqué le pas pour en plus quitter le rouge, passant même à quelques reprises sous le seuil des 12'000 points. Peu avant 10h45, l'indicateur phare du marché helvétique notait à 11'991,65 points, soit un repli de 0,25%. Le SLI se montrait un peu plus solide, gagnant lui à peine 0,02% à 1945,58 points, alors que l'indicateur élargi abandonnait 0,21% à 15'439,56 points.

Sur les trente valeurs constitutives du SLI, huit perdaient du terrain, les vingt-deux autres en gagnant. Deux des trois plus grosses capitalisations de la cote, à savoir le bon Roche (-1,9%) et Nestlé (-1,1%) pesaient de tout leur poids sur l'indice. La performance de la 3e, Novartis (+0,3%), ne parvenait à compenser ces pertes.

Roche a affiché sur les six premiers mois de l'année une croissance de 5%, ou 8% hors effets de change, pour un chiffre d'affaires de 30,71 milliards de francs. La performance est à mettre essentiellement sur le compte de la comparativement toujours modeste unité Diagnostics.

En bas de tableau, la lanterne rouge revenait cependant à Temenos, qui dégringolait de 4,4%. Le spécialiste genevois des logiciels bancaires a pourtant fait état mercredi après la clôture du marché de résultats trimestriels en hausse dans tous ses domaines d'activité et dans l'ensemble des régions, en particulier aux Etats-Unis ainsi que d'une amélioration de la rentabilité supérieure aux attentes. Dans la foulée, la direction a confirmé ses objectifs annuels.

Givaudan (-2,4%) était aussi malmené. Le spécialiste des arômes et parfums a profité au cours des six premiers mois de l'année d'une évolution favorable des ventes sur l'ensemble de ses marchés et de ses activités. Le groupe verniolan a nettement amélioré sa rentabilité opérationnelle ainsi que son bénéfice net et confirme ses objectifs à moyen terme.

Sika (-0,8%) n'était pas non plus à la fête. Le chimiste zougois de spécialités du bâtiment a lui aussi vu sa performance financière décoller en première partie d'année, dépassant les prévisions des analystes à tous les niveaux. Pour l'ensemble de l'année, le groupe table sur une croissance à deux chiffres des ventes.

Côté gagnants, les valeurs financières se trouvaient dans le bon wagon, Julius Bär (1,5%) poursuivant son envolée de la veille et s'échappant en tête en compagnie de Swiss Life (+1,4%). L'assureur devançait le cimentier Holcim (+1,3%) et ABB (+1,4%). Le géant zurichois de l'électrotechnique a publié des chiffres en hausse au second trimestre, améliorant tant ses revenus, que sa rentabilité. Le groupe a dans la foulée relevé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice 2021.

Credit Suisse (+0,9%) et UBS (0,7%) progressaient également, tout comme Partners Group (+1,1%), Zurich Insurance (+1%) et Swiss Re (+1%).

Sur le marché élargi, Sulzer décollait de 2,3%. Le groupe industriel de Winterthour a profité d'une solide dynamique au niveau des ventes sur les six premiers mois de l'année. La rentabilité s'est également inscrite en forte hausse, a indiqué jeudi la société.

En verve également, Belimo gagnait 1,6%. Le spécialiste zurichois des servomoteurs, clapets et capteurs de climatisation a enregistré une croissance tous azimuts sur les six premiers mois de l'année et reste optimiste pour la suite de l'exercice.

Leonteq abandonnait 1,2%. Le spécialiste zurichois des produits structurés a enregistré un bénéfice en forte hausse sur les six premiers mois de 2021.

Cembra Money Bank se reprenait nettement, limitant sa baisse à 0,4%, alors que le titre avait chuté de plus de 4,% en début de séance après avoir annoncé des résultats stables au 1er semestre.

vj/ol

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
24/09
24/09
24/09
24/09
24/09