SMI

SMI
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 27/09 11:12:48
10107.28PTS +0.34%

Bourse Zurich: le SMI finit à son plus bas du jour en attendant la Fed

27/07/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note négative mercredi. Après avoir oscillé dans le vert en début de séance, le SMI est repassé sous l'équilibre avec un plus bas en début d'après-midi. L'indice a ensuite réduit ses pertes et s'est mis à osciller sous la barre des 11'100 points avant de les accentuer sur la fin. La prudence restait de mise alors que la Réserve fédérale (Fed) des Etats-Unis doit annoncer ses décisions sur les taux après la clôture des marchés en Europe.

Dans l'actualité des entreprises, Credit Suisse a retenu l'attention, avec une perte trimestrielle colossale, un nouveau changement de timonier et une nouvelle révision stratégique en profondeur. Holcim a de son côté publié de solides résultats semestriels.

A New York, Wall Street gagnait du terrain en matinée avant la Fed.

Le marché s'attend à une hausse de 75 points de base des taux d'intérêt et suivra surtout la conférence de presse de son président Jerome Powell à 18h30 GMT (20h30 en Suisse).

"La principale source d'incertitude est ce que le président de la Fed dira à propos de la trajectoire attendue de la hausse des taux", a commenté Patrick O'Hare.

"On pense de plus en plus que le FOMC fera un pas en arrière en septembre et augmentera les taux de +seulement+ 50 points de base", a-t-il précisé, ajoutant que si le patron de la Fed devait se montrer "plus belliciste, ce serait une source de bouleversement pour le marché".

Le SMI a terminé en baisse de 0,41% à 11'056,74 points, son plus bas du jour et après un plus haut à 11'138,03 en matinée. Le SLI a cédé marginalement 0,04% à 1694,45 points et le SPI a reculé de 0,33% à 14'312,09 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 16 ont avancé et 14 reculé.

Le podium du jour se compose de Holcim (+4,5%), Temenos (+3,9%) et AMS Osram (+2,6%).

Le géant des matériaux de construction a revu ses prévisions annuelles à la hausse après une solide croissance des recettes au deuxième trimestre et sur l'ensemble du premier semestre. La bonne performance a été tirée par la division Solutions & Services et des augmentations de prix. Le bénéfice net s'est inscrit en hausse de 38% à 1,16 milliards de francs.

Un temps dans le trio de tête après avoir aussi évolué brièvement en rouge, Credit Suisse (+1,0%) a modéré ses gains sur la fin. La banque aux deux voiles a accusé une nouvelle perte au deuxième trimestre, qui - à près de 1,6 milliard de francs - s'est avérée six fois plus sévère qu'escompté. Et la suite de l'exercice s'annonce tout aussi exigeante. Dans la foulée de ces mauvais chiffres, Thomas Gottstein remettra en août les rênes de l'établissement à l'actuel responsable de la gestion d'actifs Ulrich Körner, qui mènera un examen stratégique approfondi.

Les deux autres bancaires Julius Bär (-0,3%) et UBS (-0,03%) ont fait de la figuration.

Dans le camp des poids lourds, Nestlé (+0,2%) a soutenu l'indice. Le géant de Vevey dévoile jeudi ses chiffres aux 2ème trimestre et au 1er semestre. Les analystes tablent sur une croissance organique de 7,4% au 2ème trimestre et de 7,5% sur six mois. Le chiffre d'affaires semestriels devrait se monter à 45,1 milliards de francs et le bénéfice à 5,5 milliards.

Les poids lourds pharma Roche, lanterne rouge avec Logitech (chacun -1,9%), derrière Givaudan et Novartis (chacun -1,2%), ont tiré l'indice vers le bas.

Sur le marché élargi, le spécialiste de l'aération et de la climatisation des bâtiments Zehnder (+7,4%) a étoffé ses recettes sur les six premiers mois de l'année, mais la rentabilité à souffert du renchérissement et des difficultés de livraison. Les perspectives pour l'ensemble de 2022 ont été partiellement confirmées.

Le sous-traitant automobile Autoneum (+5,0%) a publié au premier semestre 2022 des résultats en baisse, en raison des tensions géopolitiques et de l'inflation. L'entreprise table cependant sur un redressement de l'activité dans la seconde moitié de l'année, à la faveur d'une reprise de la demande.

Le constructeur de machines de câblage Komax (+2,3%) a obtenu le feu vert pour l'intégration de Schleuniger, actuelle filiale de Metall Zug (+0,3%). La finalisation de l'opération et l'augmentation de capital afférente auront lieu à la fin du mois d'août.

Le laboratoire Obseva (-73,6% à 40 centimes) craint ouvertement pour sa survie, dans le sillage de soucis rédhibitoires rencontrés aux Etats-Unis dans le cadre de la procédure d'homologation d'un traitement des règles abondantes associées à des fibromes utérins. Des suppressions de postes sont à l'ordre du jour.

rp/ck

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
09:30
08:44
26/09
26/09
26/09