SMI

SMI
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 21/10 13:57:38
11979.7PTS -0.28%

Bourse Zurich: le SMI finit sur de nouveaux sommets historiques

18/08/2021 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a encore progressé mercredi et le SMI a inscrit de nouveaux sommets historiques en séance et en clôture. L'indice vedette de SIX a laissé loin derrière lui la barre symbolique des 12'500 points. Le marché s'est démarqué de la plupart des autres places européennes, qui ont cédé du terrain.

A New York, Wall Street évoluait en ordre dispersé en matinée. Les investisseurs étaient dans l'attente, en soirée, du compte-rendu de la dernière séance de la Réserve fédérale américaine (Fed) pour déceler des indices sur le moment où l'institution pourrait commencer à réduire son soutien monétaire.

Depuis le Comité monétaire du 28 juillet, les membres de la Fed ont montré un soutien croissant pour l'annonce en septembre d'un prochain allègement des achats d'actifs.

Sur le front macroéconomique, le Japon a de nouveau connu une fort rebond de ses exportations en juillet sur un an (+37%), mais le rythme ralentit alors que le variant Delta commence à peser sur la demande mondiale.

Au Royaume-Uni, l'inflation a ralenti à 2% sur un an en juillet, sous l'effet de prix plus modérés dans l'habillement et les biens de loisirs, après avoir atteint en juin à 2,5% son plus haut niveau depuis août 2018.

Le SMI a fini sur un gain de 0,54% à 12'545,35 points, nouveau plus haut historique en clôture et avec un plus haut du jour et historique à 12'573,43 points et un plus bas à 12'456,92 points. Le SLI a pris 0,76% à 2031,92 points et le SPI 0,52% à 16'065,04 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 22 ont progressé et huit reculé.

Alcon (+13,5%) a terminé largement en tête du classement, suivi par Straumann et Lonza (chacun +1,9%) et Julius Bär (+1,4%).

L'ancienne filiale de Novartis a relevé sa feuille de route pour 2021, au terme d'un premier semestre placé sous le signe de la croissance. Les recettes se sont envolées de 75%. Le fabricant de lentilles intraoculaires et de consommables ophtalmiques a retrouvé les chiffres noirs et dépassé les attentes des analystes.

Les autres bancaires Credit Suisse (+1,3%) et UBS (+0,4%) ont progressé plus ou moins nettement.

Dans le camp des poids lourds, Roche (+0,7%) a gagné du terrain. Novartis (+0,01%) a fini quasi à l'équilibre et Nestlé (-0,2%) a pesé sur l'indice.

Au lendemain de la publication de sa performance à mi-parcours, Swiss Life (+0,3%) a vu son objectif de cours relevé coup sur coup par Berenberg et Kepler Cheuvreux, qui confirment leur recommandation d'achat du titre, et Morgan Stanley qui préconise la pondération au marché. L'expert de Kepler a notamment jugé que la réaction négative du cours après les chiffres semestriels était exagérée. Les résultats ont dépassé les attentes et la tendance de fond est encore meilleure. Le prochain catalyseur pour le cours devrait être la journée des investisseurs en novembre.

Les valeurs du luxe Swatch (-3,5%) et Richemont (-2,8%) constituent le trio des plus gros perdants du jour avec Logitech (-0,8%).

A la veille de ses résultats semestriels, Geberit (-0,2%) a légèrement reculé. Les analystes du consensus AWP tablent sur un chiffre d'affaires de 1,76 milliard de francs et un bénéfice net de 423 millions. Les déclarations de la direction sur la suite de l'exercice seront particulièrement suivies.

Sur le marché élargi, le conseil d'administration de Poenina (+5,4%) a démis Jean Claude Bregy de ses fonctions de directeur général avec effet immédiat. L'éviction est due à des actes délictueux qui remontent à plus de 12 ans et n'ont aucun rapport avec l'équipementier du bâtiment.

Le transformateur de produits laitiers Emmi (+4,1%) est parvenu à étoffer ses ventes et à améliorer sa rentabilité au cours des six premiers mois de 2021, surpassant les expectatives du marché. Fort de sa performance, le groupe lucernois a revu en légère hausse ses projections de croissance pour l'ensemble de l'exercice.

Tecan (+1,3%) a publié des chiffres semestriels nettement supérieurs aux attentes à tous les niveaux. L'équipementier de laboratoires de Männedorf a profité d'un carnet de commandes bien garni à fin 2020 et de la demande toujours soutenue en raison de la pandémie pour les instruments, composants et consommables. Pour couronner le tout, les objectifs annuels ont été relevés.

Zur Rose (-5,6%) a creusé sa perte nette au 2e trimestre. Le groupe thurgovien attribue le phénomène aux investissements consentis dans la poursuite de sa croissance, ainsi qu'aux préparatifs pour le déploiement de la prescription électronique en Allemagne prévu en seconde moitié d'exercice.

IVF Hartmann (-0,6%) a vu son bénéfice semestriel fondre de moitié, le producteur de consommables médicaux étant toujours affecté par la pandémie de coronavirus.

La Banque cantonale de Saint-Gall (-0,4%) a enregistré un bond de plus de 10% de ses résultats semestriels, le bénéfice net ayant gonflé de 12,4%.

rp/al

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
13:53
12:08
11:31
10:06
09:36