SMI

SMI
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 12/08 16:49:47
11128.68PTS -0.23%

Bourse Zurich: le SMI rebondit après les déclarations de Powell

22/06/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a redressé la barre mercredi en fin de séance pour finir dans le vert. L'indice vedette a pris le contre-pied des autres places européennes qui ont fini en baisse, inquiètes des déclarations du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell.

M. Powell a reconnu devant le Congrès qu'une hausse rapide des taux d'intérêt pourrait provoquer une récession, même si ce n'est pas l'effet recherché. Il a également reconnu que la vigueur de l'inflation avait surpris les autorités monétaires et a prévenu que "d'autres surprises" pourraient intervenir.

Face à ces nouvelles peu rassurantes, les indices américain évoluaient dans le vert.

"La nature fragile du rebond de cette semaine a été mis en évidence aujourd'hui, avec un forte baisse des prix du pétrole en Asie qui s'est répercutée par une faiblesse généralisée des marchés", a estimé Michael Hewson de CMC Markets.

Les déclarations de M. Powell ont semblé soutenir Wall Street, "mais le rally demeure fragile", a ajouté M. Hewson. Les investisseurs évaluaient en effet les risques d'un ralentissement économique mondial et de voir les banques centrales faire chuter l'économie en récession avec leurs politiques monétaires.

En Suisse, l'indice vedette SMI a terminé la journée en hausse de 0,46% à 10'528,34 points, après un plus bas à 10'349,65 points peu après l'ouverture et un plus haut à 10'543,01 points. Le SLI a gagné 0,12% à 1619,70 points et le SPI a pris 0,49% à 13'575,73 points.

La majorité des valeurs vedettes a terminé en baisse, emmenées par Kühne+Nagel (-2,8%), Schindler (-2,6%) et ABB (-2,2%). Le fabricant d'ascenseurs a vu son objectif de cours raboté par Berenberg.

Holcim (-0,9%) a annoncé le rachat, pour un montant non dévoilé, de l'américain SES Foam, actif dans l'isolation thermique et dégageant un chiffre d'affaire de 200 millions de dollars.

Les poids lourds ont terminé dans des directions opposées. Novartis a clôturé dans le rouge (-0,3%), alors que Roche (+1,5%) et Nestlé (+1,8%) ont été recherchés.

Novartis s'est insurgé dans la nuit du reversement par une cour d'appel aux Etats-Unis de précédentes décisions de justice octroyant une protection prolongée au Gilenya contre la concurrence de génériques. Le géant rhénan a d'ores et déjà fait part de son intention de recourir contre ce verdict.

Les gagnants étaient emmenés par Temenos (+3,3%) qui profitait de rumeurs d'acquisition, suivi par Sonova (+2,6%).

Sur le marché élargi, Clariant (-1,5%) va simplifier sa structure et réorganiser son activité en trois unités d'affaires, contre cinq jusqu'ici.

Klingelnberg (-2,0%) s'est comme attendu enfoncé dans le rouge durant l'exercice décalé 2021/22, clos fin mars. Le groupe se veut néanmoins confiant, une forte hausse des revenus et du résultat étant attendue sur l'exercice en cours, à la faveur d'un carnet de commandes record.

L'équipementier d'entrepôts Interroll (+0,7%) a lancé un avertissement sur résultats pour la première moitié de l'exercice en cours.

Wisekey (+9,0%) a fait part de revenus en forte hausse au premier semestre, à tout le moins dans son unité des semi-conducteurs. L'optimisme est de mise également pour la suite.

al/

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
13:51
11:34
09:48
08:46
08:44