SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 05/10 17:31:43
10477.69PTS -1.07%

Bourse Zurich: le SMI termine en vert, au-dessus de la barre des 11'100 points

28/07/2022 | 18:29

Zurich (awp) - La Bourse suisse est repartie de l'avant jeudi après le fléchissement de la veille. Le SMI a connu une séance en dents de scie, avec même quelques brefs passages dans le rouge en matinée. Dans l'après-midi, l'indice a connu un léger fléchissement après l'annonce de la contraction du PIB américain au deuxième trimestre, pour se reprendre ensuite et finir au plus haut du jour.

En Suisse, la saison des résultats a connu un point d'orgue avec les données d'une série d'entreprises du marché élargi et celles du géant veveysan Nestlé.

A New York, Wall Street perdait du terrain en matinée. Les investisseurs digéraient le nouveau recul du PIB américain au deuxième trimestre.

"Les données macro-économiques jouent un rôle prédominant ce matin et elles ne sont pas bonnes", a résumé Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Le Produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis s'est contracté de 0,9% en rythme annuel au deuxième trimestre, un chiffre pire que prévu (+0,3%) qui s'ajoute au recul de 1,6% déjà enregistré au premier trimestre.

"Cela montre clairement que l'environnement économique s'est sans aucun doute affaibli, ce qui ne devrait pas être une surprise totale à la lumière des récentes données", a ajouté M. O'Hare alors que les prix flambent, que les ventes immobilières s'affaissent et que la confiance des consommateurs est en berne.

Cette déception va rendre la tâche difficile à l'administration Biden qui assure que l'économie n'est pas en récession au regard d'indicateurs plus favorables, comme l'emploi. Une récession est communément définie comme deux trimestres de croissance négative consécutifs.

Le SMI a fini en hausse de 0,66% à 11'129,33 points, plus haut du jour, avec un plus bas à 11'041,17. Le SLI a gagné 1,02% à 1712,81 points et le SPI 0,58% à 14'395,08 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 22 ont progressé et 8 reculé.

Swisscom et Swiss Re (chacun -1,4%) se partagent la lanterne rouge. Les poids lourds Roche et Nestlé (-0,4% chacun) ont pesé sur l'indice.

Swiss Re publie ses résultats semestriels jeudi et les analystes tablent sur un résultat net de 103 millions de dollars, prévoyant que la situation s'est redressée au 2ème trimestre, après une perte nette au premier.

Le colosse alimentaire veveysan affiche à mi-parcours en 2022 une croissance organique de 8,1% pour un chiffre d'affaires de 45,58 milliards de francs. La direction reformule ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice, relevant l'objectif de croissance, mais modérant celui pour la marge opérationnelle.

Troisième grosse capitalisation du marché, Novartis (+0,3%) a fini au bas du tableau des gagnants.

Le podium du jour se compose de Partners Group (+5,3%), Lonza (+4,6%) et Credit Suisse (+3,4%).

La veille, la banque aux deux voiles avait présenté une calamiteuse performance au titre du deuxième trimestre et annoncé un changement de patron. Ce jeudi, Bank of America, la Banque Royale du Canada, Barclays et Jefferies, notamment, ont abaissé leur objectif de cours pour le numéro deux bancaire helvétique.

UBS (+2,3%) a également terminé aux avant-postes, alors que Julius Bär (+0,8%) est resté dans le gros du peloton.

Du côté du marché élargi, Bucher Industries (-1,2%) a encore bénéficié au premier semestre d'une demande très élevée, qui a dopé les entrées de commandes. Le chiffre d'affaires a progressé fortement malgré les problèmes d'approvisionnement. Le groupe zurichois affiche un bénéfice net en hausse de 11,6% à 154 millions de francs.

Comet (-0,4%) a évolué au premier semestre dans des marchés des semi-conducteurs et électronique toujours vigoureux. Le spécialiste des rayons-X et fréquences radio a étoffé ses revenus mais a pâti de l'inflation, qui a affecté sa rentabilité.

Vontobel (-0,3%) n'a pas été épargné par les turbulences sur les marchés financiers au premier semestre. L'établissement zurichois a vu ses principaux indicateurs reculer et ses volumes se tasser mais reste optimiste pour la suite.

Lem (-0,3%) a bouclé le premier partiel de son exercice décalé 2022/23 sur des résultats en recul, affecté par les problèmes d'approvisionnement et les confinements à Shanghai. Le groupe a annoncé des changements à la direction.

Cosmo (+6,3%) a renoué avec les chiffres noirs au 1er semestre, avec un bénéfice de 7,9 millions de francs contre une perte de 5,7 millions un an plus tôt. Les objectifs pour 2022 ont été confirmés. L'entreprise a conclu un accord de licence en Chine pour Winlevi (traitement de l'acné).

Calida (+6,9%) a fait mieux que prévu au premier semestre et a fait savoir que la famille Kellenberger, fondatrice du producteur et distributeur de linge de corps, cherche à vendre sa participation de 33,5% dans le capital-actions.

GAM (+15,9%) fait à nouveau l'objet de rumeurs de rachat, à en croire une dépêche de l'agence Bloomberg qui, s'appuyant sur des sources bien informées, affirme que le groupe Zurichois s'est à nouveau lancé à la recherche d'un repreneur après plusieurs tentatives infructueuses.

rp/ib

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
05/10
05/10
05/10
05/10
05/10