SMI

SMI
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 15/04 13:59:13
11198.99PTS +0.38%

Bourse Zurich: le SMI toujours en repli à l'approche de la mi-journée

25/02/2021 | 11:31

Zurich (awp) - Toujours hésitante jeudi à l'approche de la mi-journée, la Bourse suisse demeurait dans le rouge. Le SMI souffrait notamment du repli de ses trois poids lourds défensifs, alors que les investisseurs poursuivaient leur retour vers les valeurs de l'énergie, de la finance et de l'industrie.

Parmi les informations macroéconomiques du jour, le moral des ménages en France a de nouveau légèrement baissé en février, après son net repli de janvier. La part de ceux qui veulent épargner, tout comme leur capacité d'épargne, ont atteint des niveaux historiques. En Allemagne, il devrait présenter des signes d'amélioration en mars, selon le baromètre GFK.

Dans l'après-midi, les investisseurs ne manqueront pas de surveiller la deuxième estimation de croissance du 4ème trimestre aux États-Unis.

Après avoir débuté la séance en hausse de 0,16%, l'indice SMI, qui était passé dans le rouge après une dizaine de minutes d'échanges, ne parvenait toujours pas à s'extraire de la zone négative, cédant vers 10h40 0,11% à 10'715,61 points. Moins impacté par les poids lourds Nestlé, Novartis et Roche, le SLI progressait en revanche de 0,19% à 1738,97 points, alors que l'indicateur élargi SPI présentait une infime perte de 0,06% à 13'376,96 points.

Sur les trente valeurs composant l'indice SLI, dix perdaient du terrain, alors que les vingt autres progressaient. Reflet de l'attrait retrouvé des valeurs financières, Swiss Life (+1,4%) s'échappait en haut de tableau, devant Julius Bär (+1,3%) et Credit Suisse (+1,3% aussi).

Adecco était relégué au 4e rang (+1,3%). Si le numéro un mondial du placement de personnel a essuyé une perte annuelle, le groupe zurichois a dégagé une performance supérieure aux attentes au 4e trimestre 2020. Il entend verser un dividende stable et reprendre son programme de rachat d'actions.

Alcon progressait aussi nettement, soit de 1%, devançant la toujours volatile AMS (+0,9%) et Straumann (+0,8%). Zurich Insurance (+0,8%), Swiss Re (+0,7%) et UBS (10,6%) prenaient aussi place dans le wagon des gagnants de la matinée.

Valeurs défensives, les trois plus grosses capitalisations du marché helvétique pesaient en revanche de tout leur poids sur l'indice. Roche (-0,7%) et Nestlé (-0,7%) pointaient tout en bas de tableau en compagnie de Lonza (-0,7%), devant la lanterne rouge Temenos (-0,8%). Novartis (-0,3%) résistait un peu mieux.

Du côté du marché élargi, Kudelski (-3,9%) se retrouvait parmi les perdants du jour, après avoir dévoilé une perte nette de 18 millions de dollars au titre de l'année 2020, alors que le spécialiste vaudois des technologies de cryptage était attendu dans le noir.

Zur Rose chutait de 3,6%, UBS ayant rétrogradé le titre de l'exploitant thurgovien de pharmacies et grossiste en médicaments.

Evolva lâchait 1,3%. Le biochimiste a enregistré l'an dernier une contraction de son chiffre d'affaires de 30% à 7,5 millions de francs. La rentabilité a, elle, souffert des efforts consentis pour accélérer la cadence de manufacture.

SPS (-0,3%) a vu ses revenus reculer l'an dernier en raison de la pandémie de coronavirus, mais son bénéfice a fait mieux qu'attendu. La société immobilière proposera un dividende en recul aux actionnaires, comme annoncé cet automne.

A l'autre extrémité du tableau, GAM décollait de 5,2%, devant Orascom Development Holding (+5,1%) et Leclanché (+5,1%).

vj/lk

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
11:30
10:48
10:32
09:42
08:45