SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 19/08 17:30:48
11156.72PTS -0.10%

Bourse Zurich: le marché entame la semaine sur une note franchement positive

06/12/2021 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a entamé la semaine sur une note nettement positive. Dès l'ouverture, le SMI des valeurs vedettes a pointé dans le vert puis évolué latéralement sous la barre des 12'300 points jusqu'en début d'après-midi, avant d'accentuer ses gains et de repasser au-dessus de ce niveau, repassant même un moment la barre des 12'400 points, qu'il n'est pas parvenu à défendre jusqu'à la fin.

A Wall Street, Dow Jones et S&P 500 gagnaient du terrain en matinée, alors que le Nasdaq cherchait encore une direction, proche de l'équilibre.

Malgré les incertitudes, les inquiétudes autour de la dangerosité du virus s'atténuaient parmi les investisseurs, a souligné Art Hogan, de National Securities. "S'il est plus contagieux que Delta, vu sa vitesse de propagation, nous entendons dire que les symptômes d'Omicron sont relativement légers, mais encore une fois, il est encore tôt pour savoir", a-t-il précisé.

Dimanche sur CNN, Anthony Fauci, conseiller médical en chef du président américain Joe Biden, a indiqué lui-même: "jusqu'à présent, il ne semble pas que cela soit très grave".

Sous nos latitudes, l'hôtellerie suisse a retrouvé des couleurs lors de la saison estivale. De mai à octobre, 18,2 millions de nuitées ont été enregistrées, une progression de 34,5% sur un an. Leur nombre reste toutefois inférieur de près de 20% par rapport à l'été 2019.

Après une solide reprise cette année, la croissance économique de la Suisse devrait ralentir l'an prochain. En cause, "l'émergence de nouveaux variants favorisée par l'accès inégal à la vaccination entre pays à revenu élevé et faible", selon l'institut Créa. Une aggravation de la pandémie pèserait à nouveau sur la conjoncture helvétique.

Le SMI a terminé en hausse de 1,64% à 12'375,35 points, avec un plus haut à 12'407,99 et un plus bas à 12'230,70 points. Le SLI a pris 1,57% à 1992,12 points et le SPI 1,55% à 15'781,50 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 26 ont progressé et quatre reculé.

Lonza (-1,7%) a fini en dernière position du petit groupe des perdants, derrière Temenos (-1,4%), Vifor (-0,3%) et Partners Group (-0,1%).

Les bancaires Credit Suisse (+1,3%), UBS (+1,8%) et Julius Bär (+3,2%) ont gagné du terrain, le dernier nommé terminant sur la 2e marche du podium du jour, derrière Swatch (+3,9%) et devant Adecco (+3,0%).

UBS a réduit sa recommandation pour Credit Suisse à "neutral" de "buy" et relevé celle pour Julius Bär à "buy" de "neutral".

La banque aux trois clés a réglé la succession de Lukas Gähwiler, président d'UBS Suisse appelé à devenir vice-président du groupe. L'assemblée générale du 5 avril devra valider la candidature de Markus Ronner pour chapeauter le conseil d'administration de la division de banque universelle helvétique.

Roche (+1,5%) compte lancer en début d'année prochaine un test rapide antigénique combiné pour le Covid-19 et la grippe dont les résultats seront disponibles dans un délai de 30 minutes.

Par ailleurs, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) recommande d'étendre l'indication de RoActemra (tocilizumab) de Roche aux adultes atteints d'un Covid-19 sévère. Ce sera à la Commission européenne de donner ou non son aval.

Les deux autres poids lourds Nestlé (+2,5%) et Novartis (+1,4%) ont également progressé.

Sur le marché élargi, Sulzer (+1,8%) a présenté un vaste remaniement de ses instances dirigeantes. Vice-présidente de l'organe de surveillance, Suzanne Thoma sera proposée pour remplacer le président sortant Peter Löscher, dont le départ a été annoncé mi-novembre.

Dans la foulée, elle quittera la direction générale de BKW (+0,3%). Surtout, le directeur général de Sulzer Grégoire Poux-Guillaume passera la main en début d'année prochaine à l'actuel responsable de l'unité Flow Equipment, Frédéric Lalanne.

Metall Zug (+6,4%) a annoncé que son actionnaire de référence, ancien patron et président du conseil d'administration, Heinz Buhofer, a décidé de ne pas briguer de nouveau mandat à l'occasion de l'assemblée générale ordinaire de l'an prochain. M. Buhofer détient conjointement avec d'autres membres de sa famille 67,5% des droits de vote dans l'entreprise.

VT5 Acquisition Company est la première société d'acquisition à vocation spécifique ("Special Purpose Acquisition Company" ou Spac) à vouloir être cotée sur SIX Swiss Exchange. Le fonds d'investissement zurichois Veraison est l'initiateur de l'opération, prévue pour le 15 décembre.

rp/buc

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
19/08
19/08
19/08
19/08
19/08