SMI

SMI
Temps réel estimé TTMZero - 11:20 30/11/2022
11164.93 PTS +0.79%

Bourse Zurich: les gains s'essouflent en fin de matinée

27/09/2022 | 11:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse retrouvait son niveau d'ouverture mardi à l'approche de la mi-journée, le soufflé du matin s'affaissant sensiblement. La place zurichoise avait, à l'instar de ses principales consoeurs du Vieux Continent profité d'une accalmie sur le front des devises. Les interrogations qui entourent les conséquences d'une rapide remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis comme ailleurs restent cependant d'actualité.

Au niveau de la croissance économique, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) vient de prédire une récession mondiale. L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) avait auparavant averti que l'Europe risquait une récession l'an prochain, qui tirera la croissance mondiale vers le bas en cas d'hiver rigoureux qui exacerberait les pénuries d'énergie dans la région.

Au niveau des indications conjoncturelles, la Banque centrale européenne (BCE) a constaté en août une accélération de la progression des crédits accordés par les banques de la zone euro aux entreprises. A l'agenda de la journée figurent encore les commandes de biens durables aux Etats-Unis en août cet après-midi.

A 11h05, le Swiss Market Index (SMI) s'appréciait encore de 0,49% à 10'121,47 points, après avoir tenté de s'établir au-dessus des 10'200 points. Le Swiss Leader Index (SLI) conservait une avancée de 0,29% à 1522,10 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,53% à 13'011,49 points. Sur les trente valeurs vedettes, quatorze figuraient désormais sous la barre de flottaison, contre deux dans les premiers échanges.

Le géant genevois de l'inspection et de la certification SGS (-2,2%) conservait la lanterne rouge, après avoir vu sa recommandation recalée à sector perform épar la Banque royale du Canada (RBC). Credit Suisse explorait de nouveaux abysses, inscrivant à 3,993 CHF un énième plus bas historique en séance dans le sillage de rumeurs sur une augmentation de capital.

La volatile AMS-Osram (+3,6%) poursuivait son échappée, loin devant Temenos (+1,6%) Logitech (+1,5%). Richemont prenait (+1,4%). Lundi soir, SIX a annoncé qu'un membre du comité exécutif de Richemont avait acheté des actions de type A pour un montant de près de 50 millions de francs.

Les trois poids lourds Nestlé (+0,5%), Novartis (+0,6%) et le bon Roche (+1,1%) se maintenaient confortablement à flot.

Zurich Insurance (+0,3%) a indiqué que l'adoption de nouvelles normes comptables dès l'an prochain n'aurait qu'un impact cosmétique sur les résultats du groupe.

Sur le marché élargi, Georg Fischer (-0,1%) a réitéré mardi ses objectifs financiers dans le cadre de sa "Stratégie 2025", en préambule de sa journée consacrée aux investisseurs.

Idorsia (+1,4%) s'est assuré un supplément de liquidités au travers d'un contrat de cession-relocation d'un bâtiment de recherche et développement sur son site principal d'Allschwil, en périphérie bâloise. Le laboratoire engrange par ce biais 164 millions de francs, destinés à alimenter ses programmes de lancement et de développement de produits.

Enfin, Barclays a ramené son objectif de cours sur le titre Zur Rose (+4,0%) à 48 francs, contre 61 francs auparavant.

rq/jh/ck/rq

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
10:25
10:03
09:41
09:08
08:46